mediacongo.net - Actualités - Remise en question de l’article 70 de la constitution : Envol propose la sanction de démission pour le président en exercice



Retour Politique

Remise en question de l’article 70 de la constitution : Envol propose la sanction de démission pour le président en exercice

Remise en question de l’article 70 de la constitution : Envol propose la sanction de démission pour le président en exercice 2019-09-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/08-aout/26-31/sessanga_envol_19_085.jpg -

Pour régler une fois pour toutes les questions liées à la fin du mandat du président de la République, le parti Envol de l’honorable Delly Sessanga plaide pour la modification de l’article 70 de la constitution.
    
Au cours d’une conférence de presse ce mercredi 11 septembre organisée dans son siège situé sur l’avenue de l’Enseignement dans la commune de Kasa-Vubu, Envol propose la sanction de démission au cas où le Président en exercice n’organise pas l’élection présidentielle dans le délai prévue par la constitution.     

« Si l’élection présidentielle n’est pas organisée dans les 3 mois qui suivent l’expiration du mandat du président de la République en fonction, celui-ci est réputé démissionnaire et le Président du Sénat exerce l’intérim pour la tenue des élections dans les conditions particulières », lit-on dans leur déclaration publiée à l’occasion, et qui contient 40 articles de la constitution à réviser dont 12 innovants.

Pour rappel, l’article 70 de la constitution stipule : « le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. À la fin de son mandat, le Président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu ».

En 2016, l’interprétation de l’article 70 de la constitution avait suscité un débat entre la majorité et l’opposition  autour de l’expiration du mandat de l’ancien président de la république, Joseph Kabila.

C’est le 19 août de l’année en cours que le parti Envol a déposé, au bureau de l’assemblée nationale, une proposition de lois sur la révision constitutionnelle.

Pour que cette proposition de  révision constitutionnelle soit effective, le secrétaire général de ce parti,  l’honorable Jean-Marc Mambidi, a annoncé le lancement incessant d’une pétition en vue de récolter 100 mille signatures à travers le pays. Ladite campagne commencera dans la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
6245 suivent la conversation
18 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

KABILA NA TSHISEKEDI MIYIBI | 9EZU6L1 - posté le 21.09.2019 à 16:44

Cette proposition revient implicitement à accorder 3 mois de plus au président de la république et ce n'est pas constitutionnel, la proposition la plus simple est de dire qu'à la fin de son mandat si il n'a pas organisé les élections il doit quitter ses fonctions à la date de la fin de son mandat. C'est quoi cette histoire de 3 mois après la fin de son mandat? Réfléchissez un peu lorsque vous faites des propositions!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 13.09.2019 à 07:23

@NKANSHAMA | 9BGL4H4: Si vous connaissez un peu mieux la constitution de la RDC, vous comprendrez que C'est le premier ministre qui conduit l'action gouvernementale et en est responsable devant le parlement.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | PAEJCGZ - posté le 12.09.2019 à 14:21

Où est parti le slogan " TOUCHE PAS A MA CONSTITUTION "???????? Voyez maintenant que les choses commencent à vous rattraper petit à petit!!!!!!!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKANSHAMA | 9BGL4H4 - posté le 12.09.2019 à 14:09

(suite) ...C-à-d: si légalement il a un mot à dire, mais par rapport à ses accords avec le FCC il peut être limité. C'est la source éventuel de son échec.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKANSHAMA | 9BGL4H4 - posté le 12.09.2019 à 14:08

CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 11.09.2019 à 22:40. Nous sommes dans un regime semi-présidentiel. C-à-d que le pouvoir exécutif est partagé entre le président et le premier ministre, dans notre système avec plus de pouvoir pour le chef de l'Etat que pour le premier ministre. Donc, nous ne pouvons pas dire que si le ministre des finances est du FCC il peut faire que FELIX échoue de financer l'organisation des élections. C'est le chef de l'état qui conduit l'action gouvernementale. L'échec pourrait plutôt venir du fait que Felix n'a pas l'autorité politique réel sur ce ministère. C-à-d: si légalement il a un mot à dire, mais par rapport à ses accords avec...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKANSHAMA | 9BGL4H4 - posté le 12.09.2019 à 13:51

Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 12.09.2019 à 09:35 ça veut dire que vous êtes convaincu que FELIX n'est pas capable d'organiser les élections dans le délai constitutionnel? LA CONSTITUTION EST IMPERSONNELLE ELLE NE VISE PAS LES INDIVIDUS, JE SUIS D'ACCORD AVEC CETTE PROPOSITION POUR EVITER QUE LE PRESIDENT EN PLACE(FELIX ou un autre peu importe) NE PUISSE CHAQUE FOIS PROLONGER SON MANDAT SOUS PRETEXTE QU'IL N'Y A PAS D'ARGENT.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOZINDOK | TBQO4PQ - posté le 12.09.2019 à 11:31

Tout est permis en politique, tout se calcule; ne vous en faites pas c'est ça même la politique. Il faut toujours oser pour rester dans les archives de la nation congolaise. Il y a d'autres Leaders qui se contentent juste de ce qu'ils sont aujourd'hui sans préparer son lendemain.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
myrene62@yahoo.fr | 4SO127A - posté le 12.09.2019 à 10:17

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (INSULTES ET MANQUE DE COURTOISIE ENVERS UN INTERVENANT)

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 12.09.2019 à 10:00

Ca passera pas cette proposition.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 12.09.2019 à 09:35

Donc pour notre ami sesanga, il aime voir Alexi Ntambwe muamba piloter la presidence a la place de Felix, donc pour sesanga si ntambwe muamba est a la presidence c' est bien lui qui peut organises des bonnes elections pour un bon retour de jkk au pays, c' est ça l' idée des opposants, ils preferent alexi ntambwe a la place de felixi.

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
le patriote | F5YE6LM - posté le 12.09.2019 à 08:16

la bonne éducation nous invite à la retenue et à la tolérance dans nos commentaires. on ne s'affirme pas par des insultes mais bien par des idées claires. ne pas être d'accord sur un point ne doit pas susciter la haine et l'insulte facile. l'idée de réviser cet article est bonne et on doit être objectif et non subjectif. vouloir voir dans cette proposition juste un cadeau à faire à Mr thambwe et autres shadari me parait excessif au vue de la définition d'une nation et donc de la continuité d'un état à travers sa constitution.

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 12.09.2019 à 07:38

Dans tout ca je condamne Trichekedi, il dance au rythme de MEDIOCRE MUSICA avec leur autorite' immorale Hypolite Kanambe. Aussi longtemps que Kingakati existe rien ne marchera au Congo, l'etat de droit ne sera qu'une utopie. Imaginez ce scenario avec TAMBWE MWAMBA A la presidence de la republique, ILUNGA premier ministre, ils organisent les elections kiekiekiekiekiekiekiekie mais SHADARY OU KANAMBE sera president kiekiekiekiekiekie MAWA !

Non 4
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 12.09.2019 à 06:28

myrene62@yahoo.fr: connais toi,toi même prétentieux corrige d'abord ton propre texte mal copier sur Larousse des mots utiliser a l'emporte pièce, au royaume des aveugles les borgnes comme toi sont roi ,quand je pense comment les français s'est moquent de l'accent nègres,soit fier de kiyakas petit

Non 12
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
myrene62@yahoo.fr | 4SO127A - posté le 12.09.2019 à 01:15

SHAKA, C'est toi qui ne comprends rien et tu n'es là que pour défendre les kanamberies, par ton suivisme moutonnier. La diaspora congolaise est aussi composée des érudits qui ont fait des brillantes études dans des grandes universités à travers le monde, alors arrêtes de mettre tout le monde dans ton panier à crabes. Tu n'as aucune leçon à donner à la diaspora, occupe-toi plutôt des médiocres et voleurs du FCC, surtout penses à améliorer ton orthographe et les accords grammaticaux car chaque fois que tu écris tes commentaires, il y a tout un cortège de fautes d'orthographe qui suivent tes cochonneries. Alors, veuilles bien à ta propre conduite, avant de conseiller...

Non 5
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 12.09.2019 à 00:43

la diasporas Congolaise a part mangés les brochettes et boire la bière dans les ngandas ne comprennent rien mais s'amusent a commentés des conneries sur la situation en RDC

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 11.09.2019 à 22:40

Donc, si le gouvernement ILUNGA ne finance pas les élections présidentielles de 2024 à temps (sachant que le ministère de finances est tenu par un membre du FCC), FATSHI va démissionner et laisser la place à ... Alexis NTAMBWE MWAMBA. Je prédis qu'on vivra des scénarios fous dans ce pays dans un avenir pas si lointain que ça.

Non 3
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 11.09.2019 à 20:40

Supposons que juste en ce moment le pays est en guerre, en état d'urgence èconomique, est il nécessaire de changer le prèsident de la république ?.

Non 8
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Kasaï : le parti politique Envol annonce des matinées "politiques de vérité"

Provinces ..,

Proposition des réformes constitutionnelles : Envol plaide pour la reconnaissance de la double...

Politique ..,

Un premier robot humanoïde s’envole vers la Station spatiale internationale

Science & env. ..,

Révision constitutionnelle : Sesanga opte pour la double nationalité

Politique ..,