mediacongo.net - Actualités - Félix Tshisekedi : « une force tranquille, une force quand même » (Interview de Colette Braekman)



Retour Politique

Félix Tshisekedi : « une force tranquille, une force quand même » (Interview de Colette Braekman)

Félix Tshisekedi : « une force tranquille, une force quand même » (Interview de Colette Braekman) 2019-09-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/09-sept/16-22/tshisekedi_felix_presse_19_000.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République

Accompagnant votre père, opposant au président Mobutu, vous avez vécu longtemps en Belgique. Quel fut son rôle dans votre apprentissage politique ?

Ce n’est pas en Belgique que j’ai connu les débuts de son combat : avec lui nous avons été déportés au village, on appelait cela relégation. C’était en 1983-84, un milieu où il n’y avait ni école ni soin de santé. La naissance du parti UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) je l’ai vécue dans ma chair, dans ma vie même…En même temps que ma famille, ma mère, ma sœur, j’ai été témoin des souffrances du peuple congolais et, âgé de 19 ans à l’époque, j’en ai été victime moi-même. Même si je n’ai jamais revendiqué cela ; je suis l’un des pionniers de ce combat……
A cette époque nos parents ont décidé d’évacuer les enfants vers la Belgique, contraints et forcés afin que notre père puisse continuer sa lutte…Nous n’ étions pas préparés à l’exil, nous n’avions même pas un pied à terre, nous vivions comme tous les réfugiés…

Que signifie pour vous le slogan de votre père « le peuple d’abord » ?

Pour moi, cela signifie d’abord prendre en considération la volonté de ce peuple, en comprenant ses souffrances et en essayant de les résoudre. Il n’est pas normal que le Congo, avec ses immenses potentialités, soit l’un des peuples les plus pauvres du monde ! Lorsqu’on a mené un combat comme celui d’Etienne Tshisekedi qui a résisté grâce au soutien de la population on ne peut que penser que les désirs de ce peuple passent avant les nôtres.

Vous avez voyagé à l’intérieur du pays. Qu’est-ce qui vous a le plus frappé ?

Avant tout, c’est la misère. L’écart complet entre les Congolais de la province et ceux de Kinshasa.. Or la plus grande partie des richesses, de la force du Congo vient de l’intérieur ou les populations sont restées dans un autre siècle alors que le Congo avançait. Ce qui m’a le plus bouleversé, c’est l’insécurité à l’Est et je me suis juré de tout faire pour ramener la stabilité, la sécurité et la paix. C’est invivable : les gens sont pris en otages, ils ne peuvent se rendre aux champs alors qu’ils vivent des produits de ces champs. On ne peut accepter que des pans entiers de la population vive dans de telles conditions. Je dois tout faire pour changer cela. J’ai aussi vu la souffrance des femmes, elle est inadmissible…

Est-ce en tenant compte de tout cela que vous avez lancé un train de mesures sociales ?

En fait, mon programme, ma vision, c’est de mettre l’Homme congolais au centre de mes préoccupations. C’est de son épanouissement, de son mieux être que viendra le développement de la RDC. Le bien être commence par la liberté ;les individus doivent être libres, de s’exprimer, d’entreprendre. Il faut leur garantir un accès à l’éducation.

Le droit à l’éducation est inscrit dans la Constitution et j’ai voulu marquer le coup : décréter la gratuité de l’enseignement fondamental, ce qui représente un budget de 37 millions de dollars par mois. Il est possible de dégager ces fonds, et des partenaires internationaux comme la BAD (Banque africaine de développement) ont déjà accepté de nous suivre, je les en remercie…Notre ambition est d’étendre cet effort à l’enseignement secondaire, puis supérieur…Nous travaillons aussi sur l’accès aux soins de santé, afin que les Congolais, épanouis, puissent affronter les défis du développement…Mais nous devons rester modestes, les pieds sur terre et ne pouvons attaquer sur tous les fronts à la fois. D’ici 2023 le social sera prioritaire…Les mesures concernant l’enseignement ont déjà suscité des manifestations de joie, de soulagement et nous allons continuer. Il fallait relever ce défi et pour le moment ça tient, il fallait oser…

Avec un budget de 5 milliards de dollars, allez vous trouver les moyens de cette politique ?

En numérisant l’économie, nous pensons pouvoir rationaliser les dépenses et ramener plus de recettes dans le trésor public. Actuellement 80% de nos recettes échappent au Trésor ! Donc en luttant davantage contre la corruption nous allons combattre ce coulage et réussir à mieux redistribuer la richesse sur l’ensemble du territoire…

Pouvez-vous parler de l’affaire dite des 15 millions de dollars disparus, ce qui a été détecté par l’Inspection générale des finances ?

Cette « histoire » est symptomatique du changement intervenu : elle a été détectée par l’ANR, l’Agence nationale de renseignement. J’ai réussi à humaniser l’ANR, transformée en un service qui doit humaniser la société. J’ai tenu à recevoir moi-même l’ inspecteur général des Finances M. Batubenga car mon souci était de l’entendre à propos des menaces qu’il aurait rencontré. Il m’a dit qu’il n en avait pas connu et qu’il avait transmis le dossier au Procureur, sans citer de nom .Je l’ai assuré de tout mon soutien et de ma confiance. Le dossier est désormais entre les mains de la Justice et n’a plus rien à voir avec moi. Je ne peux donc plus me prononcer sur ce sujet…

Je me bats pour un Etat de droit, pour l’indépendance de la justice et donc je ne mettrai pas mon nez dans ces histoires. Je ne veux pas être un dictateur et je laisse les institutions judiciaires faire leur travail en toute indépendance…

Garant des institutions je me suis assuré du fait que l’inspecteur pouvait faire son travail dans de bonnes conditions. De la même façon, le dossier du Docteur Ilunga (l’ex ministre de la Santé) se trouve entre les mains de la Justice… Je n’ai rien à voir là dedans. L’Etat de droit est en train de se mettre en place et je ne veux pas me mêler de ce qui n’est pas de mon ressort…

Quel est le climat des relations avec votre prédécesseur, l’ex-président Kabila ?

Elles sont plutôt bonnes. Respect, considération mutuelle…,Il n’ a pas de plainte à avoir à ce sujet… Mais nous sortons d’un système qui est resté longtemps au pouvoir et certains collaborateurs ont encore quelques réflexes du passé, ont tendance à croire qu’ils sont encore au pouvoir, il y a eu des actes maladroits mais, essayant de m’élever au dessus de tout cela je crois qu’il faut privilégier la paix, la stabilité…Eviter toute crise intempestive qui aurait un impact sur l’économie et l’évolution du pays. Nous avons le devoir de tenir compte de l’intérêt supérieur de la nation et de privilégier la bonne marche de l’Etat en oubliant nos petits soucis personnels…Je reste optimiste sur la suite…

Une telle transition pacifique, c’est du jamais vu dans l’histoire du Congo…

Une grande première, c’est exact… Nous n’avons aucune expérience passée sur laquelle nous appuyer. C’est un défi énorme nous tentons de faire du neuf avec du vieux, nous sommes en train d’écrire l’histoire de notre pays et les générations futures nous jugeront…. Il nous faudra beaucoup de patience, de diplomatie, mais moi j’y crois…

On vous présente comme une force tranquille…

Je dirais plutôt une force patiente, et humble, qui sait écouter.

Mais une force quand même. Ferme sur les principes. J’ai été à l’école d’Etienne Tshisekedi et le respect des principes, je connais…

Mon père m’a aussi, à ses côtés , obligé, au sein du parti, à être plus diplomate…La population, à ce stade, nous soutient : partout où nous allons elle manifeste sa sympathie. J’y tiens, les gens sont libres de s’exprimer et si cela ne va pas, ils le diront.

La diaspora congolaise semble amorcer son retour

Je les encourage à rentrer au pays quand ils seront prêts, mais ici, il n’y a plus d’inquiétude à avoir au niveau des droits et des libertés. Les inquiétudes peuvent exister au niveau professionnel, et organiser le retour peut prendre du temps. Le Congo est le pays de tous les Congolais, je leur garantis la sécurité et je travaille sur les forces de l’ordre pour les conscientiser afin qu’ils aient un comportement différent. Aujourd’hui les représentants de l’autorité qui s’adonnent à des comportements dégradants sont passibles de poursuites, et je sens qu’il y a un changement… SI j’ai dit qu’il ne fallait pas considérer les investisseurs comme du gibier, c’est parce que, d’ordinaire, dès que ces derniers rencontrent une autorité cette dernière veut leur soutirer quelque chose. Avant même le premier investissement on demande pas de porte et dessous de table ! Dès que commencent les activités, on essaie de percevoir des taxes…Pour arriver à la croissance et au plein emploi, il faut cesser de telles pratiques…Je n’ai pas les yeux partout, mais je fais de mon mieux pour sensibiliser…J’ai aussi créé une agence pour le changement de mentalité, afin qu’elle fasse ce travail de sensibilisation de la population et surtout des fonctionnaires de l’Etat…

Après avoir visité les pays voisins du Congo, qu’attendez-vous de votre voyage en Belgique ?

J’ai toujours dit à mes amis belges que le pays qui pouvait aider le Congo à se relever, c’est la Belgique. Nous aider à renforcer notre administration, remonter le niveau de notre éducation, déployer une politique de santé qui puisse prendre en charge notre population . Avec nos « nokos » (oncles) belges nous pouvons faire beaucoup et mettre en place une coopération modernisée, adaptée aux circonstances actuelles, qui doit continuer…

Cependant, compte tenu d’un passé récent, la Belgique demeure assez frileuse par rapport à nos relations et j’aimerais amener les Belges à avoir confiance à nouveau ; les gens hésitent encore mais nous allons essayer de donner le plus de garanties possibles afin de les rassurer. J’ai déjà eu contact avec certaines PME et j’espère que mon passage en Belgique va booster ces relations. Il y a entre nos deux pays un énorme capital de confiance, de sympathie, mais ma crainte, c’est qu’il disparaisse : les problèmes communautaires ont cessé de faire voir la Belgique comme un pays uni et je crains que l’idée que nous avons de l’ancienne métropole s’estompe, au profit d’autres pays qui offrent aussi des possibilités, comme la Chine, l’Afrique du Sud, le Maroc, qui offrent bourses et possibilités aux Congolais. Auprès des jeunes, la Belgique perd du terrain et c’est bien dommage, pour les deux parties…

J’ai déjà plaidé en faveur du renforcement de la coopération militaire, j’en avais déjà parlé au Ministre Reynders lorsque je l’avais rencontré à Washington en avril.

Nous aurions besoin de l’expertise belge pour réhabiliter le camp de Kota Koli dans l’Equateur, qui forme des para commandos et à Kindu, la coopération va reprendre…

Plusieurs personnalités de l’ancien régime sont encore sous le coup de sanctions internationales. Allez-vous intervenir en leur faveur ?

Ces personnalités font aujourd’hui partie de la coalition que nous avons formé. Si nous voulons que les choses se passent bien, nous ne pouvons que plaider en faveur d’une sorte d’assouplissement. Sauf évidemment si les raisons des sanctions sont autres que la crise politique que nous avons traversé, des violations des droits de l’homme par exemple. Ces sanctions étaient liées à la situation politique et celle-ci a évolué…

Quelle est votre vision, votre rêve à propos du Congo ?

Je rêve d’un Congo libre et pacifié, prospère évidemment, où les enfants du Congo vont à l’école dans de bonnes conditions, comme tous les enfants du monde où les parents ont un travail décent et un salaire qui leur permet de nouer les deux bouts. Je sais que les Congolais sont ingénieux, et qu’ils vont eux-mêmes améliorer leur environnement…Ils doivent compter plus sur le sol et ses ressources que sur notre sous sol, ce dernier est aussi est la cause de beaucoup de nos malheurs, car il a attiré beaucoup de convoitises y compris les plus cyniques. Si nous diversifions notre économie grâce à l’agriculture nous allons créer de l’emploi, atteindre l‘autosuffisance alimentaire et même pouvoir exporter…Côté emploi, les mines n’offrent pas beaucoup de possibilités…Nous devons aller vers la diversification de notre économie et sur le plan agricole, nous envisageons de créer des zones agro industrielles, de regrouper les paysans en coopératives, de leur donner les moyens nécessaires et d’améliorer les routes de desserte agricole, de créer de micro barrages afin de permettre l’industrialisation de notre agriculture.

Allez-vous réclamer le retour des œuvres congolaises qui se trouvent en Belgique ?

Certainement pas dans l’immédiat : notre nouveau musée n’est pas assez grand pour accueillir toutes les œuvres qui sont déjà chez nous ! L’ancien musée construit du temps du président Mobutu contient encore 30.000 pièces qui devraient être exposées…Ce n’est donc pas le moment de faire revenir des pièces qui se trouvent en Belgique, mais nous pourrions peut être envisager des expositions, des échanges…Pour le moment, n’étant pas capable de gérer cette situation, je ne ferais pas une telle demande…Les revendications sont fondées, mais pas réalistes : notre patrimoine pourrait revenir certes, mais dans l’immédiat, nous n’avons pas la capacité de l’accueillir, nous avons d’autres urgences…


Le soir / MCP, via mediacongo.net
10390 suivent la conversation
37 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

BOT95PARIS | NIN7L19 - posté le 17.09.2019 à 18:09

TRICHEKEDI OZO ZUA LUMBE ! LUMBE !

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Libre de penser | I1PHD95 - posté le 17.09.2019 à 15:51

YES YES YES écoutez moi cette façon de parler; humble, simple sans versatile .çà montre vraiment qu'il est bien éduque. Mais cote kuna, kofinga na kofinga. Tolakisaka na famille nini to wutiiii

Non 3
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 17.09.2019 à 15:35

la justice a deux vitesse !? OLY deja en detention et VK libre ! celui qui est presumé voleur de 4000000 en detention! et le presumé voleur de 15000000 libre pas meme une suspension de foction pour raison d'enquette!? "ETAT DE DROIT"!?

Non 9
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 17.09.2019 à 15:34

Mampuya | GFNVXBG - posté le 17.09.2019 à 14:55 Il faut etre fanatique pour magnifier et ce que dit Tshilombo. Il fait des discours de circontance, già faites par Mobutu et Kabila. En politique on appelle cela discours de circonstance. La particularité est celle ci: En Angola mort Savimbi, la politique démocratique change,d'un coup. Donc le démocratie était là, mais Savimbi n'était pas d'accord,sans lui au pouvoir,il va contuner la guerre. De meme au Congo, le parti responsable des protestations, manifestations au pouvoir, tout semble calme. Mais la démocratie était là , les portes ouvertes depuis le discour de Mobutu à Nsele. Mais le chef des agitations pensait qu'il devait...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 17.09.2019 à 15:17

( la suite)Merci Mr Mampuya pour ton discours nationaliste. Pourquoi voyons-nous les choses en Kabiliste, Lamukiste... Voyons plutôt les choses sans fanatisme en tant que Congolais, un point trait. Si les Belges( Européens) étaient amoureux des Congolais, on n'en serait pas là où nous sommes....Ce sont des profiteurs.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 17.09.2019 à 14:56

Évidemment, on va continuer à s'entredéchirer entre Fashi et Kabila... Comme le dit bien Mr Mampuya, les 2 hommes ont eu un parcours différent, qui a forgé leur caractère. L'un est né la cuillère à la bouche et l'autre maquisard. Pas de commune mesure.Kabila ne flattera jamais un Mundele parce que n'ayant jamais vécu chez cette race. A ces jours, il est un fermier; possédant des fermes à travers le pays( kongo central, Katanga, Sud- kivu...)

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 17.09.2019 à 14:55

Il faut etre fanatique pour magnifier et ce que dit Tshilombo. Il fait des discours de circontance, già faites par Mobutu et Kabila. En politique on appelle cela discours générale. La particularité est celle ci: En Angola mort Savimbi, la politique démocratique changé. Donc le dis cors démocratique était là, mais Savimbi n'était pas d'accord,sans lui au pouvoir. De meme au Congo, le part responsable des protestations, manifestations au pouvoir, tout semble calme. Mais la démocratie était là , les portes ouverte depuis le discour de Mobutu à Nsele. Mais le chef des agitations pensaient qu'il devait etre au pouvoir, aujourdh'ui son fils est là: Que du temps perdu.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EMPEREUR DRAGON ROUGE | 5T3W693 - posté le 17.09.2019 à 14:48

Bien expliqué, tu as dis ce qu'il faut dire afin de reveiller la conscience, le vrai LAMUKA est en toi, car tu as la vision mon président,j'ai confiance que tes idées s'appliqueront. Merci bcp, c'est ça un home d'état qui sait ce qu'il veut pour sa nation

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 17.09.2019 à 14:46

anonyme | FNYTPYF - posté le 17.09.2019 à 12:38 C'est une nouveauté comme accusation. D'habitude on m'accuse etre Kabiliste. Dit ceci , je suis né dans un village, école primaire à pied. Aujourdh'ui grace au reve de mon père, ma famille compte au moins 5 médecins formés dans les Univerisités Européenes et Congolaise, en plus d'autres diplomes. Donc etre né au village, n'est pas une punition, pas meme une malchance, sauf pour Tshilombo peut etre.

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 17.09.2019 à 14:41

Un escroc connait bien parler. Depuis qu'il a commencer son tourisme il ne fait que parler. Deboulonne d'abord, nous voulons voir, c'est aussi l'un de tes discours, je vais deboulonner. Les talibans avaient poste' des clef des roués, des spannesetc... sur les reseaux sociaux, aujourd'hui ils ont oublie' kiekiekiekiekiekiekie Trichekedi, deboulonne, nous attendons.

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ben | PI5HYC7 - posté le 17.09.2019 à 14:40

la période des intouchables par rapport aux corrupteurs et aux corrompues n'existe plus si je peux paraphraser le président Felix V kamere est ton proche mais pas intouchable nous attendons la décision de la justice mais a ton niveau il doit être suspendu d’abord, surtout comme il a encore les réflexes de son ancien chef Kabila dans leur régime pendant 18 ans le détournement, la corruption, les assassinant étaient des valeurs et valaient des promotions , courage Felix dans la lutte contre les intouchables du plus petit au plus grand

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Kabumbanyungu | HBBYW8Y - posté le 17.09.2019 à 14:14

CHERS COMPATRIOTES, POURQUOI NOUS TOMBONS TOUJOURS DANS LE PIEGE DE CEUX QUI S'APPELLENT A TORD OU A RAISON DES SPECIALISTES MALVEILLANTS DU CONGO RD!!!! REPONDRE A LEUR INTERVIEW, C4EST PLUS QUE STUPIDE!!!! VOYONS LES CHOSES AUTREMENT AUJOURD'HUI!!!

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 17.09.2019 à 14:05

FATSHI joue a la complicité tacite, car suspendre VK pour des raison d'enquete confirmerait la veracité de ces dires et le contraire prouve qu'il est complice.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MADUNGU | BJNWSF6 - posté le 17.09.2019 à 14:01

Les propos prononcés, si tous cela sont mis en action, je crois que nous n'allons plus cherché la vie ailleurs.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 17.09.2019 à 13:54

FATSHI DIT:"Je me bats pour un Etat de droit, pour l’indépendance de la justice et donc je ne mettrai pas mon nez dans ces histoires. Je ne veux pas être un dictateur et je laisse les institutions judiciaires faire leur travail en toute indépendance…"et qui doit suspendre VK pourque la justice face bien son travail? et que les enquete soit mener sans etre suspend par VK?

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BIBI | GR3UJ9N - posté le 17.09.2019 à 13:51

… Quand aux belges qui essaient maintenant de chouchouter FATSHI,celui-là même qu'ils trainaient dans la boue à peine quelques moi;c'est normal et ils ont raison,ils ne sont pas comme la plupart de congolais,les intérêt de leur pays passe avant tout.Autre chose,ne soyons pas étonnés que la journaliste flatte FATSHI en disant,par ex, que la diaspora congolaise semble amorcer le retour au pays, à moins qu'elle fasse allusion à tous ceux qui se sont accrochés à l'avion "FATSHI" et tourne en rond à la présidence si non à chaque fois qu'ils ouvrent la bouche, ils sont une calamité et détruisent le FATSHI.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
In God We Trust | DXQNBPE - posté le 17.09.2019 à 13:35

"Kitoko" comme disent les Kinois. Voici ce qui m'a le plus frappé "...Je rêve d’un Congo libre et pacifié, prospère évidemment, où les enfants du Congo vont à l’école dans de bonnes conditions, comme tous les enfants du monde où les parents ont un travail décent et un salaire qui leur permet de nouer les deux bouts.." (Président Félix). Ma réaction : YES, YOU CAN Mr. PRESIDENT!

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BIBI | GR3UJ9N - posté le 17.09.2019 à 13:34

je ne suis pas KABILISTE mais ne jugeons pas KABILA par cette manière,notes à la main.Il n'a pas pu paracerque qu'il était incapable et surtout coe avec MOBUTU,ceux(proches)qui étaient censés l'aider ont rendu un mauvais service à lui et au pays.J'ajoute,avoir la maitrise de la langue ne veut pas dire que tout ce qu'on dit est valable ou qu'on est intello... si non tout les loubards natifs qui trainent en France,en Belgique… les sont. Je retiens une chose importante:FATCHI a dit qu'il bénéficie encore du soutien du peuple, mais attention,qu'il ne dors pas sur ses lauriers car la manivelle peut se retourner contre lui.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.09.2019 à 13:08

Félix a eu une jeunesse dorée,son père a été un baron du régime.Un ami personnel de Mobutu,quand lui Etienne était au pouvoir,les opposants étaient éliminés,vous n'avez pas oublié les pendus de la pentecôte.Ce n'était pas un martyr,ni un héros national.Félix non plus,aujourd'hui il est président à lui de nous prouver qu'il sera à la hauteur compte tenu de son faible bagage.

Non 11
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB | 26JI5QT - posté le 17.09.2019 à 12:50

Il y a une personne ici qui dit que Kabila donnait des interviews avec un papier.C'est malheureux,il faut savoir une chose Kabila a bien plus de connaissances aujourd'hui que Félix.On a vu Félix copier un texte à la commémoration du génocide,une écriture d'enfant,un texte truffé de fautes d'orthographes.Laissez Kabila tranquille,vous devriez plutot le remercier que Félix soit président.A Félix de nous démontrer qu'il sera un bon président pour tous les Congolais.

Non 11
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Light | 9PFIY6J - posté le 17.09.2019 à 12:39

Bien répondu avec beaucoup de sagesse et d’humilité

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anonyme | FNYTPYF - posté le 17.09.2019 à 12:38

Monsieur Mampuya, je comprends que tu es Lamukiste, mais bokomesana kaka. Laissons notre Président faire son travail. Kabila a vécu en afrique au maquis et a géré ce pays en maquisard.

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nub's | 83ETNTN - posté le 17.09.2019 à 12:29

Avec Kabila il fallait toujours un papier à lire devant la presse. Pour répondre sans papier, c'était toujours un travail difficile pour Kabila

Non 3
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 17.09.2019 à 12:20

Ne vous y trompez pas, un bon escroc c'est celui qui connait bien parler. Si vous avez ete' escroquer une fois dans la vie, vous remarquerez que vous etiez seduit par les paroles de l'escroc.

Non 14
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 17.09.2019 à 12:14

De toute façon n'importe quel président aurait besoin d'une "île Vierge" pour se REFAIRE LA VIRGINITÉ eh! Surtout lorsqu'on est conscient que la QUESTION DE 15000000 VOLÉS sali tout ce que notre campagne faisait croire aux congolais:"MABOKO PEMBE" qui devenu du coup: "MABOKO MUSOTO". Voilà la raison pour laquelle il faut aller se refaire la VIRGINITÉ EN BELGIQUE pour faire oublier cette question récurante de 15000000!

Non 13
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kap | DR16Q1Y - posté le 17.09.2019 à 12:12

CETTE COLETTE CHERCHE TOUJOURS L'RAGENT DERNIÈRE LES PRESIDENTS DE LA RDC. IL A FAIT AVEC MOBUTU, LA KABILIE ET MAINTENANT AVEC FELIX. AU MOINS CELUI-CI ON CONNAIT TRÈS BIEN SES PARENTS, SES COPAINS DE L'ECOLE, SES AMIES D'ENFANCE.

Non 5
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 17.09.2019 à 12:10

(suite). Voilà la différence de comportement avec Kabila. Kabila a vécu en Afrique , en Tanzanie,se replie à l'homme congolais pour prendre son destin en main, et l'homme qui a vecu dans le bien etre en Europe, qui pensent que nous avons absolument besoin de la belgique. Depuis l'indépendance, combien des accords signés avec la Belgique ? vouloir plaire aux blancs ne nous amenera nul part.Je pense que à Tshilombo manque quelque chose . Pour un homme qui est là pour 4 ans parler de la gratuite de ceci ou cela avec des dettes à gauches et à droites il faut etre naif ? Je suis sur que la journaliste a beaucoup rit.

Non 12
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 17.09.2019 à 12:01

Dègoutant, comme intervew. Etre releguer ou envoyer dans son village devient une torture ? Et sans culot, nous voulons comparer son père avec Mandela 28 ans dans une petite chambre, et se fait enterrer dans son village.Mais son père il est né ou à Kinshasa?. Pourquoi son père n'a pas construit une école dans son village pour ses fréres ? Orgeuilleux, on l'en envoie plutot en Belgique. Tout ça avec l'argent du contribuale congolais. Des congolais qui sont nés et qui vivent dans des villages, ils vont penser quoi ?. donc nous avons à la tete du pays un Mr. qui ne connait pas son pays. Voilà la différence de comportement avec Kabila. Kabila a vécu en Afrique , en Tanzanie,se...

Non 26
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
enferrdc | UVJ9J7C - posté le 17.09.2019 à 12:01

NOUS LE PEUPLE DE DIEU AVERTI, TE SOUTENONS A 100% CAR NOUS SOMMES CONVAINCUS QUE TU AS UNE MISSION DIVINE ET QUE TU L'ACCOMPLIRAS GRACE A L'ETERNEL DIEU DES ARMEES.

Non 6
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
enferrdc | UVJ9J7C - posté le 17.09.2019 à 11:58

ÉTIENNE TSHISEKEDI EST LE MOISE DU CONGO EST SON FILS C'EST LE JOSUÉ, QU'IL VOUS PLAISE OU NON, C'EST LUI QUI A LA CHARGE DE FAIRE VOIR LA TERRE PROMISE A NOUS SES CHERS FRÈRES SACRIFIES ET HUMILIES PAR SES SANGUINAIRES PRÉDÉCESSEURS. TENEZ,DEPUIS QUE FELIX EST LA, AVEZ VOUS DÉJÀ ENREGISTRE DES MORTS PENDANT DES MARCHES PACIFIQUES, MÊME LE FLEUVE CONGO A CESSE DE DEVENIR LE CIMETIERE DES INNOCENTS. OH QUE DIEU SOIT LOUER.

Non 9
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 17.09.2019 à 11:13

Je ne sais quoi commenter, mais bonne chance Mr le President Republique

Non 0
Oui 32
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KINGAKATI | LDI1RQB - posté le 17.09.2019 à 11:09

HUM, MWANA MAYELE. ATONDA BWANYA.

Non 6
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 17.09.2019 à 10:57

Kitoko hein ! Bakomeli yo makambo otanga kaka ! On t'ecrit tout et tu viens seulement lire. Le Musee de Mont-Ngaliema a 40.000 objets. La ils t'ont menti ! Biloko ya koyiba eza bien tein !

Non 36
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 17.09.2019 à 10:54

La RDC A BESOIN DE LA BELGIQUE POUR MIEUX PÉNÉTRER TOUTE L'EUROPE.LA BELGIQUE EST L'ONCLE( banoko ou les oncles) DISAIT UN CHEF DE L’ÉTAT DE LA RDC. La gestion de ce que les noko nous ont laissé est en dessous de leur colonisation.Observons comment est l’état actuel des missions paroisses,couvents, écoles, Universités ,les quartiers résidentiels et industriels( plateau des profs, Lemba,Limete,Matete,BANDAL, Kitambo,Gombe,camps militaires et policiers, les Batchs,OTRACO,Obeka,RVA,RVM,RVF,PLC,ETC) que la Belgique nous a légué.

Non 1
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 17.09.2019 à 10:53

La RDC A BESOIN DE LA BELGIQUE POUR MIEUX PÉNÉTRER TOUTE L'EUROPE.LA BELGIQUE EST L'ONCLE( banoko ou les oncles) DISAIT UN CHEF DE L’ÉTAT DE LA RDC. La gestion de ce que les noko nous ont laissé est en dessous de leur colonisation.Observons comment est l’état actuel des missions paroisses,couvents, écoles, Universités ,les quartiers résidentiels et industriels( plateau des profs, Lemba,Limete,Matete,BANDAL, Kitambo,Gombe,camps militaires et ploiciers, les Batchs,OTRACO,Obeka,RVA,RVM,RVF,PLC,ETC) que la Belgique nous a légué.

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 17.09.2019 à 10:53

Très beau discours. Qu'il en soit ainsi et le Congo vivra mieux

Non 0
Oui 34
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Tshisekedi se rend de nouveau aux États-Unis

Société ..,

Décret Bruno Tshibala : le chef de l'état Félix Tshisekedi ne s'est toujours pas prononcé sur...

Politique ..,

Budget 2020 : Félix Tshisekedi juge maigre le budget de 10 milliards de dollars

Economie ..,

Mandat à la tête du pays: Félix Tshisekedi doit procéder rapidement aux réformes annoncées

Politique ..,