Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Economie

Forum minier d’Afrique de l’Est et du Centre : « Kinshasa est distrait alors que Kigali est en train de lui damer le pion »

2019-10-21
21.10.2019
2019-10-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/10-oct/21-27/felix-tshisekedi-paul-kagame-au-rwanda.jpg -

Le rwanda qui arrive au terme de sa vision 2020, bénéficie à coup sûr d’un meilleur momentum. en accueillant la première conférence minière de l’afrique de l’est et du centre, ce pays prend visiblement de l’ascendant sur les pays de la région, notamment la rdc, puissance minière incontestée en afrique mais sans réelle vision ni ambition régionale.

Le Rwanda n’est pas notoirement un pays minier. Il n’est pas non plus cité comme pays potentiellement riche en ressources naturelles. Cependant, ce pays, voisin de la République démocratique du Congo (connue comme un scandale géologique), affiche clairement son ambition de devenir la plaque tournante pour tout ce qui est des minerais en Afrique de l’Est et en Afrique Centrale.

« Nous ouvrons notre secteur minier jamais comme dans le passé, en fournissant autant d’information géologique que possible, et nous avons récemment révisé notre cadre réglementaire, passant de la politique au code et à la réglementation miniers, non seulement pour le rendre concurrentiel, mais également pour fournir une plate-forme qui permettra aux entreprises de se conformer facilement aux exigences réglementaires », déclare Francis Gatare, le patron de Rwanda Mines, Petroleum and Gas Board (RMB), hôte de la nouvelle conférence minière régionale qui se tiendra à Kigali les 28 et 29 octobre.

Culture de la gagne

Le président Paul Kagame (c) en compagnie du Francis Gatare (d), le patron de Rwanda Mines, Petroleum and Gas Board. (© Flickr.com/photos/paulkagame)

« Contrairement aux Congolais qui prennent leurs faiblesses pour des qualités, les Rwandais considèrent les leurs comme des défis à relever. Paul Kagame, un dictateur éclairé, a su imposer une ligne, la Vision 2020, dont l’objectif est de faire du Rwanda un pays émergent en 2020, donc l’année prochaine », nous explique le politologue Jean Marie Kidinda.

D’après lui, si le Rwanda n’est pas encore un pays émergent, en tout cas, les Rwandais seront si près du but l’année prochaine, lorsqu’il sera question de faire le bilan de cette vision. « Aujourd’hui, personne ne peut remettre en cause le travail de Kagame. Son pays est devenu fréquentable, attractif, et donc économiquement viable », souligne Jean Marie Kidinda. Ce politologue et sociologue, et aviseur très critique sur la RDC, dit ne pas être étonné que Paul Kagame cherche à faire de son pays un « hub minier » de la région australe et centrale de l’Afrique. « Je ne suis pas du tout étonné. C’est dans l’ADN de Kagame qui travaille ardemment depuis des années à la réalisation de ses ambitions régionale et continentale », déclare Kidinda.

Pour s’en convaincre, dit-il, il suffit d’interroger les statistiques. Par exemple, le Rwanda est actuellement la deuxième des économies africaines les plus dynamiques, avec un taux de croissance du PIB projeté de 7,8 % en 2019. « Bref, l’exploitation minière est désormais une priorité majeure pour les dirigeants rwandais, qui espèrent en tirer au moins 800 millions de dollars l’année prochaine. Mais avec quelles ressources naturelles ? C’est là le hic », pose Jean Marie Kidinda.

« On n’a pas besoin d’un dessin pour comprendre que le Rwanda est en train de développer une industrie minière en lorgnant du coin de l’œil les ressources naturelles de la RDC, notamment dans l’Est du pays. Ce qu’il ne peut pas se permettre avec la Tanzanie, le Kenya et l’Ouganda qui sont des pays structurés », réagit au téléphone un compatriote, expert minier, résident à Toronto au Canada, et ayant requis l’anonymat pour des raisons professionnelles.

À Lubumbashi, entre deux sessions de la conférence DRC Mining Week 2017, au plus fort de la crise du code minier révisé, il nous confiait : « Il faut se méfier des multinationales car elles finissent par obtenir ce qu’elles demandent aux dirigeants politiques. »

Sur la conférence de Kigali, il est plutôt inquiet. Pourquoi ? « Inquiet de voir que les officiels congolais se précipitent d’y participer, alors que ce forum va certainement faire de l’ombre à DRC Mining Week de Lubumbashi. Inquiet aussi de l’emballement des miniers, et pas de moindre, pour accompagner la vision des dirigeants rwandais. Pour moi, c’est une vraie menace qui se profile pour les minerais dans l’Est du pays. Inquiet enfin car je constate qu’il y a de la distraction plein tube à Kinshasa, alors que Kigali met les bouchées doubles pour booster son économie », nous déclare-t-il.

Distraction, le mot lâché ! « Par où transite toute la production minière de l’Est de la RDC ? Je ne vous le fais pas dire. Je vais qu’on m’explique comment un pays qui n’a pas de ressources minières, peut prétendre développer une activité minière débordante », poursuit ce compatriote. Et d’ajouter : « L’appui tous azimuts des miniers à la démarche du Rwanda peut aussi signifier qu’ils veulent prendre leur revanche sur la RDC, à la suite de la révision du code minier ayant restreint leurs avantages. »

Le jeu subtil de Kigali comme hub de développement de l’industrie minière dans la région

Le rwanda voit son secteur minier comme étant en plein essor. (©Twitter @MiningForumECA)

Le Rwanda cherche donc à se positionner en hub de développement de l’industrie minière dans la région, en offrant aux opérateurs miniers des facilités et solutions toutes faites. « Actuellement, c’est l’Afrique du Sud qui sert de porte d’entrée aux opérateurs miniers en RDC. Ne soyez pas étonnés, si demain les opérateurs miniers passent par le Rwanda », prévient cet expert minier de Toronto.

Alors, la RDC a la capacité de renverser ce momentum dont profitent les Rwandais actuellement, pour se positionner sur le terrain de la géostratégie, de la géo-économie et de la géopolitique des minerais, avec son code minier révisé ? « Nous sommes nombreux ici au Canada, qui est aussi un grand pays minier dans le monde, à penser que les dirigeants congolais actuels doivent avoir le courage d’affronter la réalité en face », fait-il remarquer.

Quelle réalité ? « C’est de se décider hic et nunc pour la stratégie de chaînes de valeur concernant tous les produits d’exportation. Sinon, les autres vont le faire à notre place pour nos propres produits. Il nous faut, au pays, un consensus national sur les moyens et les politiques de mise en valeur de nos ressources naturelles. Nous le vivons ici, le rôle de la formation est primordial dans le processus de compétitivité internationale », explique ce compatriote expert minier.

Au Katanga qui constitue le plus grand foyer minier du pays, la réflexion sous forme de grenelle est quasi permanente. On est d’accord que le moment est encore favorable pour l’économie minière de la RDC, malgré le yoyo des cours mondiaux des produits miniers de base et stratégiques comme le cuivre, l’or, le lithium, le cobalt, le coltan… Pour des chercheurs du Katanga, l’exportation des produits miniers à l’état brut ne favorise pas la diversification ou les échanges commerciaux. Le moment est donc venu de transformer les avantages comparatifs en avantages compétitifs.

Aujourd’hui, la RDC est le 1er pays producteur de cobalt en Afrique, dont 90 % pour la province du Lualaba et la province du Haut-Katanga. Elle est la 2è réserve mondiale de cobalt avec 60 %. Mais que fait-on pour capitaliser ce minerai, et d’autres produits: le cuivre, le diamant, l’or, le coton, le coltan (dont le Rwanda s’est doté d’une raffinerie) ?

Minerais stratégiques en RDC, avez-vous dit ? Le boom du cobalt suscite en effet beaucoup de débats, notamment avec la révision du code minier de 2002. Comment cette ressource peut-elle contribuer au développement du pays ? Pour profiter du momentum, les mêmes chercheurs du Katanga pensent qu’il faut une « vraie politique industrielle et de transparence des revenus plus costaud, visible, lisible et cohérente ». Ils estiment aussi qu’il faut aller plus avant dans la réflexion pour mieux saisir les enjeux des minerais stratégiques afin de les mettre au service du développement durable et intégral des populations.

Ils recommandent cinq choses : la stratification des enjeux, l’industrialisation et le développement durable ; l’énergie et la financiarisation du secteur minier ; la modernisation, la formation et la transformation de l’artisanat minier ; la fiscalité ; et la transparence des revenus.


Business et Finances / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
8533 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
LA RDC DOIT DIRE NON A SA PARTICIPATION A CE FORUM. ON VA VOIR QUE FERONT NOS DIRIGEANTS POLITIQUE.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
N'est ce pas que les colonies des temps immémoriaux avaient servi de puits de resources naturelles lesquelles ont soutenu lémergence économique de leurs maîtres? Alors, un nouveau type de colonialisme a fait jour. Les multinationales ont mis la main sur le Rwanda et l'on préparé à son tour pour avoir une mainmise sur les rouages politiques et économiques du Congo via ses infiltrés de tout genre et les collaborateurs de ces derniers. Et le tout coule comme de l'eau.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Chaque peuple a les dirigeants qu'il mérite. On ne peut espérer mieux pour la RDC alors que mes compatriotes de tous bords prennent pour dieu infaillible les uns Tshisekedi, les autres Kabila, Fayulu, Bemba ou Katumbi, à cause des intérêts égoïstes. La bible déclare: "Maudit soit l'homme qui se confie en l'homme". Le congolais est maudit. Quoique dictature, Kagame travaille pour le bien des rwandais. Ici, on applaudit même les pires bêtises, comme cette affaire de coop ou de rétrocommission!! Je souffre dans mon cœur d’être congolais

Réagir

Répondre
@
0 réponse
De toute façon un CHEF DE L'ÉTAT doit avoir une VISION CLAIRE et sur le PASSÉ de son Pays et sur le Présent pour se PROJETER OBJECTIVEMENT DANS L'AVENIR! Et ça on ne peut JAMAIS DEMANDER À UN CHEF D'ÉTAT DE LA RDC ni à un QUELCONQUE HOMME POLITIQUE DE LA RDC! Voilà! C'est mieux d'être TRÈS CLAIR pour que les congolaises et les congolais ne DÉCHANTENT PAS LE MOMENT VENU!! Bref: la CAPITALE D'UN DES PAYS VOISINS DE LA RDC VA DEVENIR "SINGAPOUR" dans un très bref moment mais JAMAIS KINSHASA ne le deviendra. Car en RDD: l'ÉTAT N'EST PAS SÉRIEUX et AUCUN SYSTÈME BANCAIRE N'EST FIABLE! Assumons donc notre place de DERNIER PERPÉTUEL!

Réagir

Répondre
@
0 réponse
J'aime ca: « Contrairement aux Congolais qui prennent leurs faiblesses pour des qualités, les Rwandais considèrent les leurs comme des défis à relever". Les fanatiques de TRICHEKEDI doivent apprendre de ce dicton, eux qui prennent les faiblesses de Tchilombo pour des qualités. Tricherie, retrocommissions, coops, faux en écriture et usage des faux sont des faiblesses et des défis à relever dans le chef de TRICHEKEDI.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
notre pays a toujours ete une Benedict pour ces voisin pourquoi toutes les minerais du congo passe toujour chez nos voisin nous avons le port de matadi et boma qui peut nous servir des l'evaquiation vers l'occident ou l'orient .construisont des routes national en allant du katanga au bas congo de la grande provinces oriental las ou se trouve la deuxieme grande mine qui produit de l'or la mine de kibali si on avait des connexion ver boma epuis nous allons voir comment l’Ouganda le Rwanda ;la Zambie et la Tanzanie deviendrons pauvre pcq ce par las ou les entreprise minier congolais font passer leur approvisionnement pour rejoindre les cites de production en payant de taxe tres exorbitant

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Pour tout congolais avisé, il suffit de voir le rôle qu'avait jouer Paul Kagame pour l’ascension de Felix Tshisekedi au pouvoir pour comprendre tout ce que nous vivons aujourd'hui. Si Felix Tshisekedi est un vrai nationaliste je suis sur et certain qu'il regrette quelque part d'avoir accepter l'accord qu'il avait signer avec Kabila. Un régime que son père soupçonnait déjà d’être une occupation rwandaise, mais il s'est permis pour des intérêts égoïste d'aller s'associer. Pauvre congolais que nous sommes, nous n'avons plus rien à faire face à cette colonisation rwandaise, on ne doit que subir la trahison des nos propres frères (UDPS et UNC). Enfin n'oublions pas que...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Le problème du congolais c'est l'homme. Le question qu'on doit se poser est "qui fait quoi pour qui ?". Qui dénonce qui ? L'histoire est celle qu'elle est. Soit on écrit l'histoire, soit c'est l'histoire qui s'écrit. Les Rwandais ne font pas le malheur du Congo. C'est le Congolais lui même qui demeure dans sa pauvreté. Arrêtons d'accuser à tore les pays voisins... Mieux vaut une tete bien faite qu'une tete bien pleine dises les pédagogues. Et j'ai l'impression que les congolais que nous sommes nous avions des têtes bien pleines. Comme solution on doit juste la rendre bien faite.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
depuis 1998, le coltan vend le coltan qui n'est répertorié nulle part dans son sous sol et aucun document n'atteste la vente de coltan entre la rdc et le Rwanda. allez-y comprendre les enjeux des guerres interminables à l'est. une histoire bien tenue par les lobbies et multinationales. le président a dit que pour la paix dans ce coin du pays, il sacrifierait sa vie. cette paix va gêner ces affaires obscures et en signe de protestation de ces organismes, on a tous lu l'histoire de l'Antonov du chef, un message clair lui adressé et disant: interviens encore dans nos affaires et tu verras la suite. toucher au véhicule blindé et à la garde rapproché est un signal fort. il faut...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
depuis 1998, le coltan vend le coltan qui n'est répertorié nulle part dans son sous sol et aucun document n'atteste la vente de coltan entre la rdc et le Rwanda. allez-y comprendre les enjeux des guerres interminables à l'est. une histoire bien tenue par les lobbies et multinationales. le président a dit que pour la paix dans ce coin du pays, il sacrifierait sa vie. cette paix va gêner ces affaires obscures et en signe de protestation de ces organismes, on a tous lu l'histoire de l'Antonov du chef, un message clair lui adressé et disant: interviens encore dans nos affaires et tu verras la suite. toucher au véhicule blindé et à la garde rapproché est un signal fort. il faut...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
PAUVRE CONGOLAIS !!! D'OU TIRE-T-IL CETTE ETOURDERIE ? LE PRESIDENT DEVRA DES LORS MONTRER DANS QUEL CAMP IL EST: LE CAMP DE LA PATRIE OU DES COLLABOS. ON NE JOUE JAMAIS LA VIE DE TOUTE UNE NATION AU LOTTO. PEUT-ON ACCEPTER D'AVALER LA SALIVE EN ECOUTANT CA ? DEPUIS QUAND LA BANANE ET LE CASSIX DU RWANDA SE SONT TRANSFORMES EN MINERAIS POUR ACCUEILLIR LES CONFERENCES MINIERES, ALORS QUE L'EST PLEURE CHAQUE JOUR SES FILS A CAUSE DE CES VOLEURS. VOUS COMPRENDREZ BIEN MAINTENANT POURQUOI LES ARMEES DE CES 3 PAYS ACCEPTENT DE VENIR COMBATTRE LES GROUPES ARMES VENUS DE LEURS PROPRES PAYS. BELZEBUL NE POUVANT COMBATTRE SON SEMBLABLE,C'EST LE CONGO QUI SERA LE DINDON DE LA FARCE DANS CE PROJET....

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
Article précédent Pré-COP27 : John Kerry demande à la RDC de renoncer à certains blocs pétroliers situés dans des zones sensibles

Les plus commentés

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Société Un Casque bleu tué, le SG de l’ONU en colère réagit

03.10.2022, 14 commentaires

Politique Géopolitique de la région des Grands Lacs. La fin d’un cycle : Paul Kagame du Rwanda sur les traces de Mobutu du Zaïre-Congo !

03.10.2022, 12 commentaires

Politique "La guerre de l'Est est programmée et désirée par des étrangers à travers la Constitution de 2006" (Des scientifiques)

03.10.2022, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance