mediacongo.net - Actualités - Lancement Kin Bopeto : Bandalungwa, le moindre mal… quid de la mesure portant sur la nuisance sonore ?



Retour Science & env.

Lancement Kin Bopeto : Bandalungwa, le moindre mal… quid de la mesure portant sur la nuisance sonore ?

Lancement Kin Bopeto : Bandalungwa, le moindre mal… quid de la mesure portant sur la nuisance sonore ? 2019-10-22
Provinces / Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/10-oct/21-27/kinshasa_boite_de_nuit_19_002.jpg -

Le samedi 19 octobre, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a officiellement lancé l'opération Kin Bopeto, sous le haut patronage du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. Cependant, l’opération attendue et saluée par tous, laisse planer le doute dans le chef des kinois quant à son aboutissement.

L’accumulation des expériences antérieures a rendu le kinois, voire l’homme de la rue, regardant sur la politique de son pays suite à la non applicabilité de plusieurs mesures décrétées en vue du développement de son milieu.

Si dans certains coins de la capitale l'ordre intimé par la gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka en ce qui concerne « les nuisances sonores » est tenu en compte, tel n'est pas le cas pour d'autres coins de la capitale reconnus chauds. À l'instar du célèbre « couloir Kimbuta » dans la commune de N'Djili. Il est 15h, lundi 21 octobre, les terrasses accueillent du monde et les décibels de la musique défient toutes les lois.

Seul le suivi de l'application de décisions prises au sommet de l'Etat ainsi que le changement réel des mentalités peuvent pérenniser le projet Kin Bopeto.


Pas plus tard qu’au mois de juillet de l’année en cours, dans le cadre du même programme, le ministre provincial de l’environnement annonçait une nouvelle décision relative à la lutte contre la pollution sonore dans la capitale kinoise, conformément à l’ordonnance-loi du 31 mai 1975 qui réglemente les heures de fermeture et d’ouverture des débits de boissons. Celle-ci précise les heures d’ouverture de tout débit de boisson sont fixées de 18h à 23h de lundi à vendredi et de 18h à minuit le samedi et de 11h à minuit le dimanche et jours fériés légaux. Et les amendes à payer suite au non-respect de la mesure « pour des personnes qui sont prises en flagrance, des amendes vont jusqu’à 300 000 FC et pour les récidives les amandes vont jusqu’à 1 million », conformément à l’édit 005 du 9 octobre 2012, en matière des tapages diurnes et nocturnes.

Lancement Kin Bopeto : pourquoi pas Bumbu, Selambao, Makala…

Pourquoi pas Bumbu, Selambao, Makala, Kimbanseke, etc. un échantillon des communes de la ville de Kinshasa qui doivent leur réputation à l’état d’insalubrité que côtoient leurs habitants, c’est la question que se posent des kinois interrogés sur le lancement de Kin Bopeto dans la matinée de samedi 19 octobre.

Les kinois critiquent le choix du gouverneur pour son dévolu sur la commune de Bandalungwa qui, du reste, hérite de la colonisation une belle architecture. « C'est vrai qu'il faut un point de départ pour chaque chose ; mais à notre connaissance, le choix de Bandalungwa comme première commune à bénéficier de ce salongo [travaux d’assainissement, ndlr], est vraiment judicieux ! Étant donné que cette commune hérite de la colonisation une assez bonne infrastructure contrairement à d'autres coins de la capitale en manque ! Une partie de sa municipalité est asphaltée. On aurait souhaité que l'opération signe ses débuts dans des quartiers qui souffrent réellement des problèmes d'insalubrité, à l’instar de Bumbu, Selembao, Kimbanseke, Makala, etc. », ont-ils indiqué.

Quand les avenues débordent !

En manque d’infrastructures adéquates, une petite pluie suffit pour provoquer des débordements… les eaux submergent les allées en n’y laissant aucun passage pour les piétons, seuls des véhicules, jeeps en l’occurrence, surmontent cette contrainte. Dans certains quartiers les habitants profitent de cette situation pour vider leurs fosses septiques et déchets ménagers, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Un article publié récemment relayait des images de tweet, du vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu, transporté sur le dos pour éviter de s’empêtrer dans les eaux stagnantes des pluies lors d’une inspection effectuée le 10 octobre courant, à la suite d’une pluie diluvienne à la base de plusieurs dégâts matériels.

Serge Maheme
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1595 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 22.10.2019 à 17:59

Cette affaire de KIN BOPETO finira comme 5 CHANTIERS, RÉVOLUTION DE LA MODERNITÉ, OBJECTIF 80... Ça c'est une mesure qui ne se DÉCLANCHE PAS, mais il faut commencer par ÉDUQUER LE PEUPLE sur le RISQUE de vivre avec les saletés, ensuite il faut SANCTIONNER SÉRIEUSEMENT... Mais malheureusement nous sommes dans un pays dans lequel: ON A LE CONTRÔLE TECHNIQUE sans avoir vu le véhicule, on a des PERMIS DE CONDUIRE sans avoir fait ni le cours ni l'examen de passage pour y accéder... bref: TRÈS CORROMPU=RÉTROCOMMISSIONS=NORMAL...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KATU | JY4LJDR - posté le 22.10.2019 à 17:38

ce sont des bonnes mesures sauf qu'elles ne sont pas suivies les bruit non c'était trop la ca va bcp mieux en tt cas...mais kin bopeto je n'en crois un mot c'est juste un slogan chez nous qu rond poind ngaba na principal fulu ekosa...et les légumes sont vendus juste à coté ...le gouverneur doit silloner la ville avec son equipe ...on vit commme des betes c'est degueulasse

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais LAMUKA! | TSWZGT3 - posté le 22.10.2019 à 17:37

Des mesures bidons qui ne produirons rien du tout. Exemple palpable, l'interdiction des Wewas d'entrer dans Gombe. Aujourd'hui j'aui failli tuer un qui faisait des zig-zag devant moi à 3m seulement en pleine Gare Centrale. Les Eglises dans les quartiers font des bruits et la police complice....Pour Bopeto, Tshilombo n'a construit aucune décharge publique dans les quartiers ou avenues, alors comment nous pouvons se décharger des nos poubelles? Les inconscients au pouvoir! Ngobila et Tshilombo trop légers

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE GLAS des imposteurs | 1XVY75Q - posté le 22.10.2019 à 16:57

Des mesures prises par des bidons ne sont que des bidons "interdiction des bars aux heures telles...", des médiocres.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Eliminatoires Can 2021 : les Léopards mardi à l’entrainement

Sport ..,

Kinshasa : le saut-de-mouton de Pompage bientôt opérationnel

Société ..,

Pont Route-Rail Kinshasa-Brazzaville : des préalables de Félix Tshisekedi avant la...

Economie ..,

Kinshasa : 12.000 objets d’art antique seront exposés au Musée national de la RDC

Culture ..,