mediacongo.net - Actualités - Tenue d’une conférence sur l’exploitation de l’or à Kinshasa

Retour Economie

Tenue d’une conférence sur l’exploitation de l’or à Kinshasa

Tenue d’une conférence sur l’exploitation de l’or à Kinshasa 2014-10-29
Economie

Une conférence nationale sur l’exploitation de l’or et la certification de la CIRGL (conférence internationale sur la région des grands lacs) s’est tenue mardi 28 octobre à Kinshasa pour envisager des solutions efficaces dans la formalisation de l’artisanat minier, particulièrement dans l’Est de la RDC.

Cette conférence organisée par la coordination de la CIRGL/RDC, avec l’appui de l’Union européenne, à travers la coopération allemande GIZ, vise la maitrise des statistiques de la production artisanale de l’or, principalement dans l’Est de la RDC.

A ce jour, l’exploitation artisanale de ce minerai connaît un trafic illégal qui ne permet pas au pays de  tirer  des revenus, a déclaré M. Baudouin Hamuli, soulignant que c’est un  des  défis majeurs  à relever. Un  autre défi concerne  les moyens à mobiliser pour renforcer les capacités de lutte contre la fraude des services de l’administration des mines, du service d’assistance et d’encadrement du Small Scale mining (SAESSCAM) et des organisations communautaires qui ont besoin d’être formées. D’autre part, la problématique de relocalisation et de délocalisation des populations locales a retenu l’attention des participants  quant à la rétrocession  qui doit leur revenir conformément à la loi en vigueur en RDC.

Par ailleurs, les participants ont estimé, à l’ouverture des travaux, que le plus grand problème qui se pose est  de savoir comment la production artisanale de l’or peut  être orientée  vers le circuit officiel et contribuer à accroître les recettes de l’Etat.

Selon le directeur du CEEC (Centre d’expertise, d’évaluation et de certification) Alexis Mikandji, la RDC a exporté en 2013, 278 kilos d’or artisanal contre 5.870 kilos de production industrielle. Le pays espère produire en 2014 environ 20 tonnes d’or industriel, tout en rappelant que la RDC détiendrait 10 % des réserves mondiales connues d’or et connaît une forte exploitation artisanale du métal précieux depuis des années.

Les plus grands gisements sont situés dans les provinces du Nord-Kivu, du Maniema, du Sud-Kivu et dans la province Orientale. Cette rencontre a connu également la participation du secrétariat de la CIRGL, venu de Bujumbura (Burundi), ainsi que des représentants de l’UE  et de la Monusco.

518 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Sud-Kivu : la Banque mondiale finance la réalisation des quelques projets dans la ville de Bukavu
left
ARTICLE Précédent : Les informaticiens congolais se regroupent en OICO pour trouver des solutions au développement des NTIC en RDC