mediacongo.net - Actualités - Graben Albertine : L’Ouganda dans le club des pays exportateurs de pétrole d'ici 2020



Retour Economie

Graben Albertine : L’Ouganda dans le club des pays exportateurs de pétrole d'ici 2020

Graben Albertine : L’Ouganda dans le club des pays exportateurs de pétrole d'ici 2020 2019-10-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/10-oct/21-27/petrole_graben_albertine_exploitation_19_02145.jpg -

Les deux pays avaient, en effet, convenu d’exploiter conjointement le pétrole du lac Albert ex-Mobutu, qui leur sert de frontière naturelle. Mais Kinshasa a pris du retard. Le projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de coo­pération pour l’exploitation des hydrocarbures et l’exploitation des gisements communs entre la RDC et l’Ouganda figure parmi les matières qui pourraient être traitées par l’Assemblée natio­nale durant cette session de septembre.

Ce projet remonte pourtant à il y a plus de 5 ans. Et rien ne rassure qu’au cours de cette session essentiellement budgétaire, il sera examiné.

En Ouganda, le gouvernement de Museveni dispose d’un budget quadriennal de 15 à 20 milliards USD uniquement pour l’indus­trie du pétrole. Cela représente trois à quatre fois, la capacité de mobilisation des recettes de la RDC. Selon Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre équato-guinéen en charge des hydro­carbures, l’Ouganda pourrait déposer sa candidature pour adhérer à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Dans la région fron­talière avec la RDC, l’Ouganda dit disposer de réserves de 6,5 milliards de barils soit le quart de son potentiel, dont 1,5 mil­liard de barils immédiatement exploitables.

La zone pétrolière éventuellement exploitable se situe au niveau du Lac Albert où un complexe pétrolier est en construction. Le projet est jugé stratégique par les autorités ougandaises qui ont confié les opérations de forage et d’extrac­tion au trio sino-anglo-français CNOOC, Tullow Oil et Total, alors que le volet raffinage et première transformation a été confié à un consortium comprenant General Electric. Plutôt que la RDC, l’Ouganda s’est associé à la Tanzanie en vue du partage des technolo­gies et de la construction du pipeline de Hoima-Tanga sur près de 1 445 km partant du lac Albert à la côte tanzanienne sur l’océan indien. Le projet nécessite 3,55 milliards USD et sa construction a été confiée au trio CNOOC, Tullow Oil et Total.

Seul bémol, la raffinerie pétrolière que compte installer l’Etat prendra du retard. Elle devrait être prête courant 2018 mais le consortium russe RT Global Resources qui devait la financer, construire et exploiter s’est retiré du projet. Mais le gouvernement ougandais ras­sure qu’un repreneur est déjà prêt pour achever les travaux début 2020. Le gouvernement ougandais a, en effet, signé un autre contrat de construction de la raffinerie pétrolière qui traitera, dans un premier temps, le brut du bassin albertine, avec un consortium dénommé Alber­tine Graben Refinery Consor­tium. Ce consortium est, en effet, mené par l’Américain General Electric et compte comme coac­tionnaires, deux autres firmes étasuniennes Yaatra ventures et Intra-continent Asset Holdings ainsi que l’italien Saipem. Il sied de préciser que les deux parties sont toujours en pourparlers sur «certains détails qu’il va falloir régler au préalable », selon des officiels ougandais.

Mais il est déjà acquis que dans la joint-venture, Albertine Graben Refinery Consortium devrait disposer de 60% des parts dans la raffinerie, et les 40% restant, répartis comme suit, 33% à l’Etat ougandais et 7 % à la Tanzanie. Toutefois, le gouvernement ougandais se dit disposer à ouvrir l’action­nariat à d’autres Etats de la sous-région. Sans un appel de pied à l’intention de la RDC. Mais d’ores et déjà, le gouver­nement ougandais a attribué des licences à des compagnies internationales assorties d’une obligation d’accélérer l’explo­ration dans le graben en vue de se lancer au plus tôt à la pro­duction. A quoi tient donc cette ruée vers l’or noir à laquelle se livre subitement l’Ouganda?

Du côté RDC, certains observateurs avertis redoutent que Kampala ne mette Kinshasa devant un fait accompli, passant outre le principe de l’exploitation conjointe et autres protocoles d’accords convenus à Ngourdotto sur l’or noir. L’Angola, il sied de le rappeler, a fait fi de l’accord de partage de la production du pétrole dans la zone d’inté­rêts communs, ZIC, de 2006 et pompe actuellement seul du brut en empiétant même le plateau continental de la RDC.


Le Maximum / MCP via mediacongo.net
1362 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 25.10.2019 à 16:58

Si nous avions une TÊTE PENSANTE À LA TÊTE DE LA RDC,cela serait déjà fait depuis longtemps. MAIS LE POURCENTAGE ET LA RÉTROCOMMISSION NOUS TUENT! Pauvre RDC!!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 25.10.2019 à 16:16

Pays de merde !

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub | ISONVXQ - posté le 25.10.2019 à 15:34

C'est est vraiment malheureux est ce que nous existons comme état ? est-ce que nous avons à la tête de notre état des congolais ou des étrangers ?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Pétrole du Lac Albert : Dan Gertler réclame à l'Etat congolais $150 millions pour se désengager

Economie ..,

Tension USA-Iran : Le prix du pétrole est devenu moins dépendant de la situation géopolitique...

Economie ..,

L’exploration pétrolière au menu des échanges entre Félix Tshisekedi et João Lourenço à...

Economie ..,

Le prix du pétrole bondit après l'attaque américaine contre un général iranien

Monde ..,