mediacongo.net - Actualités - La récurrence de la justice populaire met à nu le déficit du dispositif sécuritaire à Kinshasa



Retour Provinces

La récurrence de la justice populaire met à nu le déficit du dispositif sécuritaire à Kinshasa

La récurrence de la justice populaire met à nu le déficit du dispositif sécuritaire à Kinshasa 2019-11-05
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/04-10/bus_lufu_incendie_motocyclistes_19_002.jpg -

Quand des jeunes gens peuvent avoir le temps de piller un bus de transport en commun avant de l’incendier en pleine ville de Kinshasa, c’est qu’il se pose nettement un problème sécuritaire dans la capitale congolaise.

Les forces de la Police sont là pour sécuriser tous les Congolais et leurs biens ainsi que tous les étrangers résidant en République démocratique du Congo. C’est la mission principale dévolue aux forces de l’ordre et en cas de nécessité, les unités de la Police peuvent même être appuyées par les forces armées de la République démocratique du Congo. Pour ce faire, l’Etat dote les forces de l’ordre de tous les moyens nécessaires devant leur permettre d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

Il s’observe malheureusement qu’en pleine ville de Kinshasa, des jeunes gens se permettent de troubler l’ordre public voire causer des graves dégâts sur des propriétés privées et souvent publiques sans que la police ne soit en mesure de calmer la situation et éviter la casse.

Après avoir incendié deux bus de transport en commun la semaine passée à Kinshasa sans que les forces de l’ordre n’empêchent les dégâts, les mêmes conducteurs de taxi-moto vient une fois de plus d’incendier un autre bus de transport en commun d’un opérateur privé. La scène s’est passée dans la matinée d’hier lundi 4 novembre sur la Nationale numéro 1 dans la commune de Mont-Ngafula. Le bus qui avait en son bord des passagers et marchandises en provenance de Lufu, le poste frontalier entre l’Angola et la RDC, dans la partie Ouest, a cogné mortellement un motocycliste.

Sans attendre que les forces de l’ordre s’occupent du dossier, les motocyclistes, communément appelés « Wewa », qui ont l’habitude de se rendre justice, se permirent, d’abord, de piller les marchandises des passagers avant d’incendier le bus. A cause de cet acte de banditisme urbain, des marchandises des pauvres commerçants sont partis en fumée en une fraction de seconde.

En fait, les «Wewa » venaient ainsi de rééditer ce qu’ils avaient déjà perpétré la semaine passée avec l’incendie de deux autres bus. Rien ne sautait expliquer cette récurrence de la justice populaire traduit simplement que les habitants de Kinshasa ne sont pas bien sécurisées. Sinon, comment expliquer la facilité avec laquelle ces jeunes sont parvenus à brûler, en plein capital, ce bus d’un particulier.

Kinshasa, en tant que vitrine de la République démocratique du Congo, mérite d’avoir des forces de l’ordre dotées des moyens de mobilité et de maitrise de foule comme toutes les grandes villes. Dès lors, il est indispensable que l’autorité de la ville, Gentiny Ngobila, se saisisse de ce dossier pour exfiltrer de ces motocyclistes tous les « Kulunas (Ndlr : bandits)» et autres criminels qui troublent l’ordre public.

Toutefois, il est temps de sécuriser Kinshasa de manière à dissuader tous les apprentis bandits qui s’avisent régulièrement à troubler l’ordre public. Il est donc impératif de doter les forces de police des moyens de locomotion adéquats et suffisant afin qu’elles sécurisent la capitale de la RDC.

Amédée Mwarabu
Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
1279 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Kinshasa : des sinistrés de la pluie du 26 novembre dernier bientôt installés sur le terrain MEFE

Société ..,

Festival International de l’Acteur: le FIA résiste sans soutien de l’Etat

Culture ..,

Violences sexuelles : la police s’engage à éradiquer de tels actes parmi ses agents

Femme ..,

Seule voie pour se rendre à l’aéroport international de N’djili : le pont N’Djili menace...

Société ..,