mediacongo.net - Actualités - Bientôt un guide pour la protection des femmes dans les sites miniers en RDC



Retour Femme

Bientôt un guide pour la protection des femmes dans les sites miniers en RDC

Bientôt un guide pour la protection des femmes dans les sites miniers en RDC 2014-12-02
Femme / Economie

La coordination de la CIRGL (Conférence internationale sur la région des Grands Lacs), en partenariat avec la coopération allemande (GIZ) organise depuis lundi un atelier de deux jours, en faveur des femmes congolaises en vue d’élaborer un guide pour la protection des femmes dans les sites miniers.

L’intégration et la promotion de la femme dans le secteur minier s’inscrivent également dans cette réflexion pour aboutir à des mécanismes juridiques, économiques et sociaux de gestion minière. Mme  Jeanine  Mukanirwa, modératrice des débats, a relevé que la présence féminine est indéniable dans les zones minières en RDC.

Une étude antérieure menée par la Banque mondiale a estimé à 40 % la représentation des enfants dans les sites miniers comme exploitants artisanaux et à 20% la population des femmes opérant sur les mêmes sites. Dans le souci de contribuer à l’intégration du genre dans le secteur minier, le mécanisme national de coordination CIRGL de la RDC, en partenariat avec la GIZ, ont mis en place une étude centrée sur les mesures particulières de protection des femmes et des jeunes autour des sites miniers.

Elle a été menée entre mai 2013 et octobre 2014,  dans les provinces Orientale, du Maniema, du Nord et du Sud Kivu,  pour identifier des stratégies adaptées au genre pour une meilleure gestion du secteur minier. Il ressort de cette étude que les femmes vivent dans un environnement masculin, insécurisé par une forte concentration des militaires. Ces femmes sont parfois victimes de discrimination et exercent des activités dans un secteur qui demeure encore informel.

Baudouin Hamuli, coordonnateur national de la CIRGL, a fait savoir qu’une autre étude a été menée par  le Partenariat Afrique-Canada (PAC) dans les mêmes provinces minières et a démontré le rôle que jouent les femmes dans l’extraction, le broyage, le transport, le commerce des minerais et la restauration des sites miniers.

L’absence d’un cadre légal du secteur minier sensible au genre ne permet pas de protéger et de promouvoir de manière efficace et durable les droits des femmes œuvrant dans le secteur. Les femmes éprouvent encore d’énormes difficultés à faire valoir leurs droits, en raison  des barrières culturelles, de leur faible niveau de formation et du manque d’informations à leur égard. M. Hamuli a salué, en outre, l’ appui de l’ Union européenne pour l’ organisation de ces assises, en rappelant que les chefs d’Etats des pays membres ont reconnu le lien existant entre l’exploitation illégale des ressources naturelles et la question de lutte contre les violences faites aux femmes.


1098 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Le CAFCO déplore la faible représentation des femmes dans le nouveau gouvernement
left
ARTICLE Précédent : Le Dr. Denis Mukwege reçoit le prix Sakharov 2014 au Parlement européen