mediacongo.net - Actualités - Nord Kivu et Sud Kivu : Katumbi, la mascarade ?



Retour Politique

Nord Kivu et Sud Kivu : Katumbi, la mascarade ?

Nord Kivu et Sud Kivu : Katumbi, la mascarade ? 2019-11-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/04-10/katumbi_butembo_safari_19_02145.jpg -

Mascarade se dit en français d’une apparence trompeuse et hypocrite. C’est à ce mot que fait penser la tournée baptisée « Safari » de l’opposant congolais Moïse Katumbi Chapwe qui a tenu meeting  notamment à Idjwi, Bukavu (Sud Kivu), Goma, Beni et Butembo (Nord Kivu).

Dans toutes ces villes de l’Est,  le chairman de ‘’Ensemble pour le changement’’ a été accueilli par des groupes de jeunes affiliés à Lamuka brandissant des drapeaux et des banderoles à sa gloire. Ils étaient en compagnie de plusieurs dirigeants sportifs locaux auxquels des ‘missi dominici’ précédant l’ex-roi du Katanga avaient promis une assistance financière sonnante  et trébuchante de la part du président du TP Mazembe. « Je vais rester à l’opposition pour que nous puissions continuer à tirer sur les oreilles de ceux qui nous dirigent ». C’est l’essentiel du message de Katumbi à ses partisans de l’ex-Kivu où il a également ‘’prêché’’, c’est le cas de le dire, l’amour, l’unité et le développement du pays.

A Bukavu, après une longue marche à pied jusqu’à la place Major Vangu, MKC a, dans son adresse à la foule, évoqué le problème de l’eau, de l’électricité et des infrastructures qui font cruellement défaut  dans cette ville, donnant l’impression qu’il détenait par devers lui les moyens d’y pallier à titre individuel.

Des réseaux sociaux ayant récemment fait état de rumeurs de sa réconciliation avec son ancien mentor, le président honoraire de la RDC, Joseph Kabila Kabange, l’opposant congolais a nié tout rapprochement avec le flegmatique et taciturne leader du Front Commun pour le Congo (FCC) et rejette vigoureusement tout ce qui se racontait à ce sujet. « Moi je suis du côté de la population.

Ce que vous suivez les gens raconter, c’est de l’intox. Moi et vous sommes un, je ne peux donc pas vous trahir », a martelé l’homme avec les mêmes accents populistes qu’il avait adopté en parlant de ‘’faux troisième penalty’’  lorsque, sans vouloir rompre ouvertement avec Kabila, il lorgnait déjà le ‘top job’ quelques mois avant l’élection présidentielle de NORD-KIVU ET SUD-KIVU Katumbi : la mascarade fin 2018. 

Déjà en campagne électorale pour 2023, le chairman de TP Mazembe feint de découvrir comme un enfant à peine né les problèmes qui se posent au commun de ses compatriotes : « On m’a dit que vous avez un problème du courant électrique et même d’eau », a-t-il déclaré le plus sérieusement du monde à ses auditoires. Avant d’ajouter, grand seigneur : « Oui, je sais que vous n’en avez pas, c’est pourquoi je vais rester dans l’opposition pour que nous continuons à tirer sur les oreilles de ceux qui nous dirigent c’est à dire le gouvernement afin qu’il donne ce qui est nécessaire pour le peuple ».

Mieux, l’ex-gouverneur de l’ex-Katanga jure ses grands dieux d’être « toujours là pour plaider et faire pression sur les autorités du gouvernement actuel afin de les pousser à améliorer les conditions de vie des populations » ne convainquent pas grand monde quand on jette un coup d’œil rétrospectif sur son bilan à la tête de la plus riche entité provinciale du Congo-Kinshasa. Katumbi traîne en effet derrière lui plus d’une casserole sulfureuse notamment pour s’être fabuleusement enrichi grâce à une gestion de type mafieuse de la province cuprifère qu’il avait selon les observateurs les plus objectifs littéralement mis sous coupe réglée. C’est ce qui lui avait permis de s’enrichir à une vitesse vertigineuse et qui a suscité moult critiques de ses détracteurs.

Après la publication par Médiapart de quelques bonnes pages des ‘wikileaks’, plusieurs médias en Occident où il compte pourtant beaucoup d’appuis questionnent en effet l’origine d’énormes gains qu’il a engrangé après la revente sur les places boursières internationales des parts irrégulièrement acquises par lui dans diverses entreprises minières au Katanga. On l’accuse également d’avoir, tout au long de son mandat à la tête de la province cuprifère décrété arbitrairement l’interdiction d’exportation de minerais de la RDC par la voie ferrée notoirement  connue pour être la moins onéreuse. « Le but de cette interdiction de recourir à la Société Nationale Congolaise des Chemins de Fer du Congo (SNCC) était de confier le monopole de ces exportations à un charroi de plusieurs centaines de camions de sa société ‘Hakuna Matata’ qui bénéficiaient en outre de saufconduits et d’exemptions illégales de taxes dans les postes douaniers aux frontières avec la Zambie par où les minerais transitaient vers les ports sudafricains », se souvient un haut magistrat congolais dont la tentative d’enquêter sur cette prévarication monstrueuse fut brutalement stoppée par sa hiérarchie manifestement circonvenue par le boulimique gouverneur katangais.

C’est donc par millions de tonnes que des minerais (cuivre, cobalt, zinc, uranium etc.) ont été exportés au nez et à la barbe des services de douanes par celui qui, après avoir ainsi privé le trésor public de recettes faramineuses, joue aujourd’hui le rôle du preux chevalier désireux de fournir l’eau et l’électricité à ses pauvres compatriotes qui en sont privés faute de capitaux à investir dans ces secteurs par la Regideso et la Snel notamment. « Entendre Moïse Katumbi dénoncer les malversations de certains dirigeants congolais relève tout simplement d’une farce de mauvais goût. C’est l’hôpital qui se moque de la charité», s’étrangle notre source. Qui rappelle en outre les nombreuses expropriations forcées subies par plusieurs opérateurs économiques qui avaient refusé de céder à l’alors tout puissant numéro 1 du Katanga tout ou partie de leurs investissements pour une bouchée de pain. C’est ce qui est arrivé à un Monsieur Kabasele qui mourut de chagrin après que Moïse Katumbi qui lorgnait ses carrés miniers eut mobilisé des bandes de jeunes ‘’supporters’’ lushois pour le faire déguerpir d’un espace riche en prospects miniers au motif qu’il « n’était pas katangais ». « Le jour où un tel prédateur s’alignera du côté des populations et fera pression pour améliorer leur sort, leur garantir le droit à l’électricité, à l’eau et à un salaire décent, les poules auront des dents », ricane cet enseignant de Bukavu à qui nous demandons son avis après que Katumbi eut annoncé dans la capitale provinciale du Sud-Kivu la création sous peu de son parti politique, « un grand parti politique, votre parti politique ».

MKC n’en était pas à une contradiction près. Une bobolaise (habitante de Butembo) lui ayant fait le reproche d’avoir entêté le député nord-kivutien  Muhindo Nzangi pour qu’il ne se désiste pas à l’élection de gouverneur à Goma en faveur d’Eric Paluku Kamavu, qui avait les faveurs des gens de Butembo, il a carrément proféré des insultes à l’endroit d’Eric Paluku en félicitant Nzangi de n’avoir pas facilité les choses pour un politicien « somnolent » (‘’Wakulala Busingizi’’).

« Au lieu de favoriser l’entente entre les deux candidats gouverneurs bobolais, en convoquant le présidium  de Lamuka pour chercher à trouver un compromis, (…)  il a privilégié ses intérêts personnels et laissé planer un flou hypocrite qui a joué en notre défaveur » selon Me. Sekera, un activiste bobolais présent au meeting. Et d’ajouter que considérer  Eric Paluku comme un homme fatigué est un non-sens. « L’honorable Eric Paluku Kamavu  qui est né en 1961 est âgé actuellement de 58 ans. Il est tout sauf un vieillard somnolent. Du reste il n’a que 3 ans de plus que M. Katumbi qui a 55 ans.

Dans cette logique, Si pour Katumbi à 58 ans on est trop vieux pour pouvoir diriger une province, alors, comment comprendre que luimême croit avoir la capacité de présider aux destinées autrement plus lourdes de toute la RDC en qualité de président de la République comme il se prépare fébrilement à le faire… en 2023 lorsqu’il aura 59 ans ? », S’interroge ce cadre du RCD/K-ML qui s’interroge si Katumbi sait bien de quoi il parle en crachant ainsi sur un élu largement soutenu par les masses de Butembo ! « Moïse Katumbi ferait mieux de présenter publiquement des excuses à la population de Butembo qu’il a profondément vexé ou alors qu’il assume les conséquences de son acte qui brille par une réelle inconséquence politique », estime-t-il. Et de signaler les hauts faits d’Eric Paluku qui lui valent respect et considération dans son terroir : « C’est un véritable Bâtisseur.

C’est lui qui a construit la prestigieuse mairie de Butembo (de la conception de l’idée, à la pose de la première pierre et l’érection de l’immeuble) ; c’est encore lui qui, étant gouverneur de province, fut  au cœur de la politique d’allègement fiscal qui a permis à la ville de construire tous ces beaux immeubles qu’il a lui-même admiré ! ». Dont acte.


Le Maximum / MCP via mediacongo.net
6070 suivent la conversation
13 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | GFNVXBG - posté le 10.11.2019 à 10:22

Mampuya | T6L7OKA - posté le 09.11.2019 à 22:55 Nous attendons une reaction vigoureuse de la part de Katumbi par exemple une pleinte pour diffamation contre le journal Maximum. Jamais une pleinte contre le journal jeune Afrique. Maintenant qu'il est au pays nous ne pouvons pas toujours croire au coup monte. Il revient a lui nous rassurer qu ' il est innocent. Le risque c'est de perdre ses sympatisants et rester avec des fanatiques de sa cour, mais surtout qui va porterà a le poid lourd de ses revelations Tshilombo?en lieu et place du pouvoir d'hier?

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 09.11.2019 à 22:55

Nous attendons une reaction vigoureuse de la part de Katumbi par exemple une pleinte pour diffamation contee le journal Maximum. Jamais une pleinte contre le journal jeune Afrique. Maintenant qu'il est au pays il nous ne pouvons pas toujours croire au coup monte. Il revient a lui nous rassurer qu ' il est innocent. Le risque c'est de perdre ses sympatisants et rester avec des fanatiques de sa cours, mais surtout qui va porterà a le poid lourd de ses revelations Tshilombo?en lieu et place du pouvoir d'hier?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 09.11.2019 à 22:08

Il fait rire katumbi. C'est un juif comme tous les autres juifs qui croit qu'il est moise comme il l'a déclaré. On se demande si moise le juif avait dévalisé le trésor des pharaons dans le département qu'il avait géré avant l'exode?

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anaclet Lubanda | D8X7TRR - posté le 09.11.2019 à 17:43

Monsieur "le Maximum de Mensonge" où est ce fameux décret? Où est ce décret dont tu parles? Où est ce décret signé par Moïse interdisant à la Société Nationales des Chemins de Fer du Congo de transporter les produits miniers? Faute de le publier, reconnais que tu es un gros menteur

Non 5
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 09.11.2019 à 16:44

Anonyme |92D3XD4. Rien ne vous oblige à croire les dires de votre enfance . Des vantards et des des petits malins qui parlent au de Félix il y en a partout cela ne nous amène pas à des conclusions aussi excessives que vous le faites Et si vous motiviez vos interventions plus par l’amour de la RDC que par la haine dé Tshilombo ?

Non 42
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anaclet Lubanda | D8X7TRR - posté le 09.11.2019 à 16:36

Mr le Rédacteur, "Le Maximum" de mensonge comme tu te "pseudonyme", publie ce pseudo arrêté. Il n'a jamais existé. Personne ne peut avoir le culot d'interdire une société d'État de remplir sa raison sociale. Si Moïse avait osé signer une arrêté interdisant la SNCF de faire le transport... Publie cet arrêté qui n'a jamais existé s'il te plait. Menteur!!!!

Non 6
Oui 38
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 09.11.2019 à 16:00

Notre position depuis sur ce blog est tjrs.la meme. Notre septisismo sur l'opposition de Katumbi envers Kabila. Katumbi homme riche, connu qui abbandone le pays pour une question de hute avec un Grec, ou une phrase comme une 3 panalty? Ces raisons sont peu convaicante. Grace au tout puissant Mazembe Katumbi etait mondialement connu d'ou il etait pratiquent intouchable. Fuir le pays n'avait pas de sens.Chacun des nos politiciens a ses squelettres dans l'armoire.

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo réveilles-toi | NUFTCM1 - posté le 09.11.2019 à 15:50

Ce post sent l'odeur de la haine ! Je suis témoins oculaire du miracle Katumbi, consultez les statistiques, vous vous rendrez compte de ses performances économiques sans précédent dans l'histoire de ce pays. Vous ferez mieux de vous occuper du bétail que de faire du journalisme.

Non 9
Oui 33
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 09.11.2019 à 15:35

Ba contre succès bakokufa. MOKAT est l'homme le plus populaire de la RDC. C'est pourquoi vous le craignez, espèce des médiocres.

Non 9
Oui 32
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 09.11.2019 à 15:24

Sur demande de "l'entourage'' de TSHILOMBO, cest un chekuliste congolais roulant carrosse, fiché par BundezPolizei et INTERPOL, qui est chargé de prendre des rendez vous de TSHILOMBO avec les banquiers allemands.CELA NE FAIT PAS SERIEUX . ET en quoi tous ces séjours en suites luxueuses d hôtels à l 'étrangers allègent les souffrances atroces 1/ Des récents 15000 congolais en errance dans les forêts de Ituri et de Beni, les 6000 sinistrés en UBANGI sans oublier les plus de 30.000 expulsés d Angola et abandonnés au KASAÏ,KWILU et LUALABA..

Non 3
Oui 48
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anaclet Lubanda | D8X7TRR - posté le 09.11.2019 à 14:16

Arrêtes de mentir. Peux-tu publier, ou rappeler in extenso, ce décret par lequel il interdisait le transport des minerais par voie ferrée. Où était le gouvernement central à ce moment là. Tu fais partie, Monsieur le rédacteur, des mythomanes dont le pays n'a pas besoin..

Non 8
Oui 37
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anaclet Lubanda | D8X7TRR - posté le 09.11.2019 à 13:51

Tu as bien mis du temps pour pondre ce chiffon vide.

Non 6
Oui 28
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 09.11.2019 à 11:49

Kiekiekiekiekiekieeee!! Les petits naïfs tribalistes du katanga peuvent tomber malade acause de leur ntoto wa mama katumba. Si fayulu n' etait pas accompagner de mozito je pouvais le soutenir, pour ce temp l' opposition est vide.

Non 33
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

2023 : C’est maintenant que Katumbi doit se prononcer !

Politique ..,

A Bunia, Moïse Katumbi déplore le taux élevé du chômage

Provinces ..,

Ituri: Moïse Katumbi plaide pour 100 millions de dollars en faveur des victimes des atrocités

Provinces ..,

Moïse Katumbi à Bunia: Ensemble disons « Stop tribalisme »

Politique ..,