mediacongo.net - Actualités - Examen du budget 2020: le Premier ministre promet de traquer ceux qui se livrent au détournement des deniers publics



Retour Politique

Examen du budget 2020: le Premier ministre promet de traquer ceux qui se livrent au détournement des deniers publics

Examen du budget 2020: le Premier ministre promet de traquer ceux qui se livrent au détournement des deniers publics 2019-11-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/18-24/ilunga_ilunkamba_parlement_19_003.jpeg -

Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier ministre de la RDC

Face aux députés nationaux, ce lundi 18 novembre 2019, pour défendre le projet du budget 2020, le Premier ministre,Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a promis de poursuivre jusqu'à leurs derniers retranchements, tous ceux qui s'adonnent au détournement des deniers publics et au coulage des recettes, à la corruption ainsi qu’aux autres pratiques illégales, privant ainsi 

l’Etat de ses moyens d’action en faveur du plus grand nombre.

Et s’il le faut, a-t-il poursuivi, "puisque le mal est profond, rien ne nous empêchera d’envisager la multiplication d’enquêtes déclenchées à partir des signes extérieurs d’enrichissement rapide et illicite".

Ceci, concerne, d'après lui, en premier lieu, les membres du gouvernement ainsi que tous les autres responsables de l’Etat.

Le Premier ministre a présenté un projet de budget 2020 qui est, d'après lui, "une conjugaison de forces et de volontés afin de stopper la culture de la facilité et du confort de l’endettement, pour embrasser celle de l’effort, d’une gestion saine et de l’orthodoxie budgétaire".

Et de poursuivre, "la hauteur de ce budget nous renvoie à l’interrogation collective et paradoxale de savoir pourquoi et comment un pays aussi
grand, aussi peuplé comme le nôtre, avec un potentiel économique aussi extraordinaire et des ressources naturelles inégalables, est-il classé parmi les pays disposant d’un budget des plus faibles au monde ?

Pourquoi, après tant d’années d’indépendance, sommes-nous toujours dans l’incapacité de transformer davantage nos potentialités en richesses réelles ?

Notre système fiscal fonctionne-t-il encore efficacement ? Nous tous qui devrons payer l’impôt sommes-nous vraiment en ordre ?
Les recettes perçues par les agents des régies financières et des services d’assiette atterrissent-elles en totalité dans les caisses de l’Etat ? Ceux qui détournent l’argent de l’État sont-ils réellement sanctionnés ? Pourquoi le coulage des recettes n’est pas toujours sérieusement découragé dans notre pays ?"

Autant d’interrogations qui doivent interpeller, a-t-il fait savoir, afin de conduire les dirigeants à prendre des mesures fortes, destinées à
éradiquer toutes ces antivaleurs, "si nous voulons résolument faire emprunter à notre pays un nouveau chemin et faire écrire à notre peuple une nouvelle histoire de sa marche vers la renaissance de la patrie".

Ilunga Ilunkamba a invité la représentation nationale à examiner ce budget en profondeur et à l’améliorer, si possible, dans le respect des dispositions de l’article 127 de la loi Constitution.

"J’espère vivement que, pendant l’examen de ce budget, chacun se doit de comprendre qu’il s’agit-là, avant tout, de l’intérêt supérieur de la nation, et donc d’un enjeu dépassant les clivages politiques et qui nous place devant l’impératif d’une union sacrée pour le Congo".


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1629 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 19.11.2019 à 08:32

cesser de nous mettre la poudre aux yeux :en function de quoi le budget de la presidence a quatriplé!et de la premature a double,et vous resrver rien que 1% a l'agriculture! la santé 5% seulement!les recherches scietifique 0,4% !?

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yes or No | 4IDYVS3 - posté le 19.11.2019 à 08:16

Il va falloir traquer tout le monde (FCC comme ceux du CACH).

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emmanuel Miji Ngomi | 7T1YGSV - posté le 19.11.2019 à 07:53

Mission difficile mais pas impossible

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
chunks | Z28NX2R - posté le 19.11.2019 à 07:48

Bien dit Mr le premier ministre de rdc mais informez d'abord ces gourous qui ne travaillent que pour glorifier kabila. Ces mesures vont tout droit à leur interpeler que tout celui qui sera attrappé dans ces betises, immediatemment en prison puis remplacé par un autre. Et celà est juste pour tout congolais là où il travaille pour le compte de la nation d'abord et non kabila.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
In God We Trust | DXQNBPE - posté le 19.11.2019 à 00:26

@Shaka, le Raïs pouvait au moins interpeller toute personne qu'il soupçonnait de malversations. Toutes les personnes que vous venez de citer l'ont interpellé sans broncher...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 18.11.2019 à 22:19

l'UDPS monte dejas au créneau sur les effigies de FELIX déchirées par les voyous de la rue ,imaginez le concerts des menaces et accusations sur kabila et le FCC que le premier ministre FCC de cohabitation traquent les ministres UDPS, UNC ces tout ces accords passés de partagent du pouvoir entre le gouvernement et l'opposition qui avait paralysés l'action publique,le président Kabila pour le respect des accords ne pouvait pas sanctionnés les ministres et le premier ministre issues des accords comme BEMBA vice président, Muzito premier ministre,Badibanga et BRuno Tshibala tout ça pour éviter le accusations de dictature et paralysé le pays

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Kongo Central : L’affaire Matubuana met à nu le dysfonctionnement du gouvernement Ilunkamba

Politique ..,

Kongo Central: Le gouverneur Atou Matubuana tombe !

Provinces ..,

Kongo Central : Atou Matubuana limoge son ministre de l'Intérieur et abroge tous les arrêtés...

Provinces ..,

Journée ville morte en Ituri : la communauté Yira appelle le gouvernement central à mettre...

Provinces ..,