mediacongo.net - Actualités - Budget 2020 : 7 innovations pour faire bouger les lignes



Retour Economie

Budget 2020 : 7 innovations pour faire bouger les lignes

Budget 2020 : 7 innovations pour faire bouger les lignes 2019-11-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/18-24/ilunga_ilunkamba_parlement_19_005.jpg -

Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier ministre de la RDC

Le projet de loi de finances de l’exercice 2020 est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à hauteur de 16.895,8 milliards de FC, soit un taux d’accroissement de 63,2% par rapport à l’enveloppe de 10.352,3 milliards de FC fixés dans la Loi de finances de l’exercice 2019. Il a été présenté et soumis par le Premier ministre, Ilunga Ilunkamba ce lundi 18 novembre 2019 devant les élus nationaux, quelques jours après l’avoir déposé. La mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire, la couverture santé universelle et le démarrage de la construction du Port en eau profonde de Banana figurent parmi les principales innovations qu’apporte ce projet de budget. Il reprend, en effet, une série d’actions et de réformes à entreprendre en vue de permettre à la RDC de poursuivre sa marche vers le développement, la modernisation et la réduction de la pauvreté et des inégalités, souligne le chef du Gouvernement qui s’est fait accompagner des membres de l’exécutif national.

‘’Ce Projet prend également en compte les préoccupations pertinentes soulevées lors du débat ouvert à la suite de mon discours-programme‘’, a précisé Sylvestre Ilunga à qui il a été accordé 48 heures pour revenir répondre aux différentes préoccupations et suggestions émises par les députés nationaux.

Cependant, pour le Premier ministre, la hauteur de ce budget renvoie à l’interrogation collective et paradoxale de savoir pourquoi et comment un pays aussi grand, aussi peuplé comme la RD. Congo, avec un potentiel économique aussi extraordinaire et des ressources naturelles inégalables, est-il classé parmi les pays disposant d’un budget des plus faibles au monde ?

‘’Notre système fiscal fonctionne-t-il encore efficacement ? Les recettes perçues par les agents des régies financières et des services d’assiette atterrissent-elles en totalité dans la caisse de l’Etat ? Ceux qui détournent l’argent de l’Etat sont-ils réellement sanctionnés ?‘’, s’est-il interrogé, poussant chacun à une interpellation devant conduire à prendre des mesures fortes destinées à éradiquer toutes ces antivaleurs.

Rigueur dans la gestion

Pour lui, le temps est effectivement venu de prendre le courage pour faire bouger les lignes, car tous les congolais, sans exception, s’attendent à une véritable révolution, à la fois économique et sociale.

Une révolution qui passe absolument par la mise en œuvre des réformes dans un patriotisme d’action, la moralisation de la vie politique et économique ainsi que la gestion plus saine et plus rigoureuse des finances publiques.

‘’Votre Gouvernement s’engage à poursuivre jusque dans leurs derniers retranchements, tous ceux qui s’adonnent au détournement des deniers publics, au coulage des recettes, à la corruption ainsi qu’aux autres pratiques illégales, privant ainsi l’Etat de ses moyens d’action en faveur du plus grand nombre‘’, assure Ilunga Ilunkamba.

Et s’il le faut, dit-il, puisque le mal est profond, rien ne nous empêchera d’envisager la multiplication d’enquêtes déclenchées à partir des signes extérieurs d’enrichissement rapide et illicite. ‘’Ceci concerne également et en premier lieu les membres du Gouvernement, ainsi que tous les autres responsables de l’Etat‘’.

Ainsi, a-t-il invité les élus nationaux ainsi les membres du gouvernement dont il fait partie à œuvrer ensemble pour qu’à travers cet instrument déterminant de gouvernance qu’est la loi de finances, soit perçue notre volonté commune de porter à-bras-le-corps les légitimes attentes de notre peuple. ‘’Ce projet de loi se veut être la traduction de notre volonté de modernisation et de rationalisation progressive de notre mode de fonctionnement budgétaire‘’.

Les recettes en chiffres

En chiffres, les recettes du budget général comprennent les recettes internes de 13.205,8 milliards de FC et les recettes extérieures de 2.378,9 milliards de FC, représentant respectivement 84,7% et 15,3% du budget général.

Les recettes internes renseignent un taux d’accroissement de 56,4% par rapport à leur niveau de l’exercice 2019, et sont constituées des recettes courantes d’un import de 13.025,8 milliards de FC et des recettes exceptionnelles de 180 milliards de FC.

Les recettes courantes reposent sur l’hypothèse d’une pression fiscale de 13,3%, pourcentage en deçà de la moyenne régionale de 15,4%.

En sus des recettes courantes, les recettes internes comprennent également des recettes exceptionnelles de 180 milliards de FC, se rapportant à l’émission des bons du Trésor au cours de l’exercice 2020.

Quant aux recettes extérieures, elles se chiffrent à 2.378,9 milliards de FC

Elles sont constituées des recettes d’appuis budgétaires de 843,7 milliards de FC, attendues essentiellement de la Banque Mondiale, et celles de financement des investissements de 1.535,3 milliards de FC promis par les différents partenaires bi et multilatéraux de la RDC.

Il sied de noter que les recettes d’appuis budgétaires sont destinées essentiellement au financement de la gratuité scolaire, de la couverture santé universelle et des infrastructures.

Innovations

En gros, les principales innovations qu’apporte ce projet de budget sont notamment, la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire initiée à partir de septembre 2019, par l’augmentation salariale en faveur des enseignants, la mécanisation des enseignants non payés, la prise en charge adéquate des frais de fonctionnement des écoles et des bureaux gestionnaires, la construction et la réhabilitation des infrastructures scolaires, l’acquisition des kits scolaires et matériels didactiques ainsi que la mise en place des cantines scolaires.

Mais aussi la couverture santé universelle, par la construction, la réhabilitation et l’équipement des infrastructures sanitaires, le renforcement de la recherche biomédicale et l’acquisition des médicaments génériques pour ravitailler les hôpitaux et les centres de santé, en vue de permettre l’accès aux soins de santé pour tous. Sans oublier le démarrage de la construction du Port en eau profonde de Banana pour l’accostage des gros bateaux ainsi que la mise en place du Fonds minier pour les générations futures.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
1913 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | T6L7OKA - posté le 21.11.2019 à 00:12

Les inovations inventariées dans l'article ,avec un pays en paix il faut au moins 100 ans, si pas plus.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Djitunga Dietu! | TSWZGT3 - posté le 19.11.2019 à 11:48

Un budget en chiffres sans moyens de ressources ne fera rien. Belix Bidon

Non 4
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CONGOLAIS | FW3XAJ3 - posté le 19.11.2019 à 11:42

Ici, les gens manquent des commentaires à faire. Avec un peu de volonté, la RDC va décoller.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 19.11.2019 à 11:27

Des innovations ??? Je n'ai pas vu?? Pression fiscale de 13% et moyenne régionale 15% alors que les autres sont à 30 45% de taux de pression fiscale.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 19.11.2019 à 11:18

Combien dans le secteur agricole et quelle innovation??

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 19.11.2019 à 11:15

Des innovations ??? Je n'ai pas vu?? Pression fiscale de 13% et moyenne régionale 15% alors que les autres sont à 30 45% de taux de pression fiscale.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Numérisation de la RDC: le ministre des PTNTIC représenté par son conseiller en charge des...

Economie ..,

Kasaï: le bâtiment du gouvernement provincial scellé par son propriétaire pour 64.000$...

Provinces ..,

Kongo Central : L’affaire Matubuana met à nu le dysfonctionnement du gouvernement Ilunkamba

Politique ..,

Kongo Central: Le gouverneur Atou Matubuana tombe !

Provinces ..,