mediacongo.net - Actualités - Goma: une ville morte ce vendredi pour dire non aux massacres dans la région de Beni



Retour Provinces

Goma: une ville morte ce vendredi pour dire non aux massacres dans la région de Beni

Goma: une ville morte ce vendredi pour dire non aux massacres dans la région de Beni 2019-11-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/25-30/beni_revolte_population_contre_monusco_base_incendiee_19_002.jpg -

La Coordination urbaine de la société civile forces vives de la ville de Goma dit être très attristée de constater la recrudescence des tueries des citoyens dans le territoire de Beni. Elle dit donc soutenir cette population en détresse et appelle de ce fait tous les habitants de la ville de Goma à observer une journée ville morte ce vendredi pour exprimer la solidarité aux victimes des massacres de Beni.

“la coordination de la société civile de Goma soutient la population de Beni et demande à tous les habitants de la ville d’observer une “journée ville morte ” ce vendredi 29 novembre 2019 pour exprimer notre solidarité aux victimes des massacres de Beni,” lit-on sur la déclaration.

Pour la société civile, cette action a pour but, de pousser le gouvernement congolais à assumer ses responsabilités en imposant la paix à Beni mais aussi demander au conseil de sécurité de l’ONU d’adopter une résolution qui garantit l’engagement de la MONUSCO d’éviter de demeurer observateurs des massacres et de rassurer l’activation sans délai ni condition de la brigade pour soutenir les FARDC tout en accélérant le plan de part.

La société civile appelle enfin la population du Nor-Kivu en particuleir et de la RDC en général à rester vigilante pour éviter de jouer le jeu de l’ennemie qui vise à déclencher son plan de balkanisation qui aurait échoué grâce à l’unité du peuple Congolais.

Pour rappel, une nouvelle vague des massacres a repris depuis un certain temps dans la région de Beni. Contre toute attente, pendant que l’armée a annoncé avoir lancé des opérations des grandes envergures en octobre dernier, dans ce coin, a peu près 100 personnes ont déjà été sauvagement massacrées. Le dernier cas en date est celui survenu hier mardi dans un village non loin de Oicha où on a enregistré 14 civils tués.

Cela à conduit à des manifestations de colère dans plusieurs villes de la Province du Nord-Kivu notamment à Goma, Butembo et Beni lui même. Des manifestant en colère ont mis le feu sur l’hôtel de ville de Beni avant de s’en prendre aux installations de la MONUCO à Boikene.


MEDIA CONGO PRESS / PRUNELLE INFO
1077 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Goma: le présumé voleur “Paracétamol” aux arrêts depuis samedi

Provinces ..,

Goma: des centaines des manifestants disent non aux massacres à Beni et à la balkanisation

Provinces ..,

Goma: certaines écoles secondaires ont renvoyé les élèves ce lundi pour non payement des frais

Provinces ..,

Goma: environ 10 maisons parties en fumée dans un incendie à Majengo

Provinces ..,