mediacongo.net - Actualités - Soudan : le gouvernement abolit la loi autorisant le châtiment des femmes pour "actes indécents".



Retour Femme

Soudan : le gouvernement abolit la loi autorisant le châtiment des femmes pour "actes indécents".

Soudan : le gouvernement abolit la loi autorisant le châtiment des femmes pour "actes indécents". 2019-12-02
Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/12-decembre/01-08/soudan_femmes_19_000.jpg Khartoum, Soudan-

Une soudanaise scandant "liberté, paix et justice !" lors de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes, à Khartoum le 25 novembre 2019. (ASHRAF SHAZLY / AFP)

Le gouvernement d'Abdallah Hamdok a annulé une loi controversée ayant sévèrement restreint les droits des femmes pendant les 30 ans du régime du président déchu Omar el-Béchir.

Des milliers de femmes ont été fouettées, condamnées à des amendes et même emprisonnées pendant le règne d'Omar el-Béchir en vertu de la loi sur l'ordre public pour "actes indécents et immoraux".

"Le Conseil des ministres a convenu lors d'une réunion extraordinaire le 26 novembre 2019 d'annuler la loi sur l'ordre public dans toutes les provinces", a rapporté l'agence officielle Suna.

La décision du cabinet doit encore être ratifiée par le Conseil souverain au pouvoir.

Des milliers de Soudanaises condamnées pour "tenue indécente"

Sous Omar el-Béchir, arrivé au pouvoir en 1989 via un coup d'Etat soutenu par les islamistes, le Soudan a appliqué une version très rigoriste de la charia, la loi islamique, et limité considérablement le rôle des femmes dans le pays pendant des décennies.

Des milliers de Soudanaises ont été condamnées à de lourdes amendes et flagellées, pour "tenue indécente" ou consommation d'alcool, selon des membres de la société civile. M. Béchir a été destitué par l'armée le 11 avril 2019, après des mois de contestation de son régime.

Les femmes étaient à l'avant-garde de ces manifestations qui ont ensuite ciblé les militaires lui ayant succédé.

Les militants affirment que la loi sur l'ordre public a été utilisée comme une arme, les forces de sécurité arrêtant régulièrement des femmes, même pour avoir assisté à des fêtes privées ou porté des pantalons.

Le nouveau gouvernement soudanais dirigé par le Premier ministre Abdallah Hamdok a promis qu'il défendrait les droits des femmes.

L'abolition de la loi, "une vraie victoire pour les femmes"

"Le gouvernement a tenu ses promesses. C'est une vraie victoire pour nous, pour le mouvement féministe au Soudan et pour les droits des femmes", a déclaré Tahani Abbas, éminente militante soudanaise des droits des femmes, en réaction à l'annulation de cette loi controversée.

"Beaucoup de femmes ont été fouettées et humiliées à cause de cette loi honteuse. Avec cette décision, le Soudan s'oriente maintenant vers une nouvelle vie dans laquelle les femmes peuvent jouir de la dignité", a-t-elle ajouté.

En revanche, un haut responsable du Parti du Congrès national de l'ex-président déchu a affirmé que le problème résidait dans l'application de la loi par des individus plutôt que dans la loi elle-même.

"Certains policiers se servaient de cette loi pour harceler les femmes", a déclaré Mohamed Al-Amin, qui est également l'un des avocats de la défense de M. Béchir, jugé pour corruption.

La veille de l'abolition de la loi, des centaines de Soudanaises avaient manifesté à Khartoum à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes, premier rassemblement de ce genre au Soudan depuis des décennies.


AFP / France TV Info / MCP, via mediacongo.net
1044 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Violences sexuelles en RCA: la RDC va rester «attentive et solidaire»
AUTOUR DU SUJET

Les Etats-Unis vont nommer un ambassadeur au Soudan pour la première fois depuis vingt-trois ans

Afrique .., Khartoum, Soudan

Soudan : Omar el-Béchir sera jugé le 14 décembre prochain

Afrique .., Khartoum, Soudan

Soudan : le Parti du Congrès National de Béchir est rayé de la carte

Afrique .., Khartoum, Soudan

Des pourparlers de paix entre Khartoum et rebelles reportés à décembre

Afrique .., Khartoum, Soudan