mediacongo.net - Actualités - Persistance du phénomène kuluna : certains des bandits attestent la folie, ce que le CNPP réfute



Retour Société

Persistance du phénomène kuluna : certains des bandits attestent la folie, ce que le CNPP réfute

Persistance du phénomène kuluna : certains des bandits attestent la folie, ce que le CNPP réfute 2019-12-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/12-decembre/01-08/ngoma_valentin_19_02145.jpg -

le professeur Dr. Valentin Ngoma Malanda (vice-doyen et médecin directeur du CNPP)

C’est depuis un bon bout de temps que Kinshasa fait face au phénomène kuluna (bandits de grand chemin usant des armes blanches) et les tentatives pour y remédier montrent, jusque-là, leurs limites.

Cependant, la population kinoise continue à subir les méfaits causés par ces malfrats dont le nombre ne cesse d'augmenter. D'après une enquête menée sur terrain, il est démontré que la persistance de ces badauds dans les actes de vandalisme, pour la plupart jeunes, serait due à la complicité de certains parents. Ces derniers se servent des attestations médicales qui attestent le handicap mental de leurs rejetons !

A l’arrêt DGC, à Binza ozone dans la commune de Ngaliema, Media Congo Press (MCP) a, malgré la méfiance ressentie, su tirer les vers du nez de certains de ces inciviques qui lui ont confortablement affirmé « detenir des prueves de leur folie ! ».

« Nous avons pitié de ceux qui zappent notre autorité en manifestant l'indiscipline par les gestes ! Selon notre vouloir, nous pouvons les endommager quelques membres de leurs corps. Nos parents ont su bien nous protéger… Face aux éventualités, ils ont acquis des attestations au Centre neuro-psycho-pathologie [CNPP] qui affirment que nous ne sommes pas en possession de toutes nos facultés mentales », ont-ils déclaré à MCP.

De son côté, le professeur Dr. Valentin Ngoma Malanda (vice-doyen et médecin directeur du CNPP) dément ces allégations.

« Avant la délivrance d'une attestation d’handicap mental, le patient subit des tests de contrôle psychique par trois médecins spécialistes. Si l'un des badauds se trouve dans ce cas cité, l'OPJ se trouve dans l'obligation de contacter le centre neuro-psycho-pathologie en vue d'attester l'authenticité de ces documents », a-t-il indiqué.

L'équivoque demeure sur la provenance « desdites attestations ».

Serge Maheme
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1518 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 06.12.2019 à 14:08

en tout cas, ayant toutes ses facultes mentales ira dans la rue frapper ou tuer autre personne. Cela bien sur en dehors de tout ce qui est de nature politique et qui soit fait par colere etc.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 06.12.2019 à 14:06

Vraiment

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Kikwit : le maire décrète une patrouille mixte police - bataillon PM pour traquer les bandits

Provinces .., Kikwit, Kwilu

Kongo central : la police s’engage à éradiquer le phénomène Kuluna à Matadi

Provinces ..,

Kinshasa/Kimbanseke : le phénomène "Kuluna" refait surface au quartier Esanga

Société .., Kinshasa