mediacongo.net - Actualités - Plein écran sur l’Afrique durant trois mois à la Cinematek de Bruxelles



Retour Culture

Plein écran sur l’Afrique durant trois mois à la Cinematek de Bruxelles

Plein écran sur l’Afrique durant trois mois à la Cinematek de Bruxelles 2019-12-06
Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/12-decembre/01-08/cinematek.jpeg -

Bruxelles va célébrer les 50 ans du cinéma africain en prêtant durant trois mois les écrans de la Cinematek à 45 lauréats du Fespaco, le Festival panafricain du cinéma né à Ouaga. Avec deux invités de marque: le Congolais Mweze Ngangura et le Tunisien Mahmoud Ben Mahmoud qui expliquent leur lien avec cet événement majeur en Afrique (vidéo)

Fringant quinquagénaire, le Fespaco arrive à Bruxelles, sapé comme jamais, avec ses 45 films qui vont défiler sur les écrans de la Cinematek durant trois mois. En février dernier, le Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou fêtait son 50e anniversaire en grandes pompes dans une capitale du Burkina Faso ralliée par tous les talents confirmés et en devenir des écrans africains.

Aujourd’hui, c’est à Bruxelles qu’ils s’exportent sur les écrans sertis de la Cinematek. L’antre de la mémoire cinématographique belge a en effet choisi de présenter 45 films tous couronnés par le Fespaco au fil de sa riche histoire.

Des films trop souvent relégués «dans la case du cinéma africain plutôt qu’associés au titre de chefs-d’œuvres du 7e art». Pourtant, la plupart d’entre-eux ont glané des prix bien au-delà de leur continent d’origine. Pour bien lancer ce vaste programme, le premier rendez-vous est fixé ce soir avec l’un des doyens du 7e art africain : le Congolais Dieudonné Mweze Ngangura.

Un autre habitué du Fespaco, le cinéaste d’origine tunisienne Mahmoud Ben Mahmoud – dont le dernier film Fatwa est projeté le 19 décembre -, viendra présenter son premier long métrage Ubur le 28 décembre à Bruxelles. L’occasion de rappeler que c’est dans les coulisses des Journées cinématographiques de Carthage, nées en 1966, que l’idée a germé de doter «l’autre partie du continent» au-delà du Shara d’une manifestation célébrant ses artistes du septième art.

Cinquante ans plus tard, seul le petit nombre d’écrans subsistant sur le continent les empêche de briller davantage tandis que leurs films circulent à travers le globe.

Soleil Ô, Alyam Alyam, Finyé, Guelwaar, Rue Case-Nègres, Tilai, Wend Kuuni ou Les Baliseurs du désert : autant d’oeuvres classiques signées par Souleymane Cissé, Cheik Oumar Cissoko, Gaston Kaboré, Djibril Diop Mambety, Idrissa Ouedraogo, Euzhan Palcy, Raoul Peck, Sembene Ousmane et tant d’autres baobabs des cinémas d’Afrique.

Au fil de ces trois mois de projections (du 5 décembre au 29 février), la Cinematek invite à réviser ses classiques en version restaurée et permet aussi de découvrir des films méconnus, comme ceux de la diaspora africaine de Belgique ou d’ailleurs. Le programme complet des projections établi en collaboration avec Café Congo, est en ligne sur le site de Cinematek. Nous en reparlerons.


Lalibre / MCP, via mediacongo.net
7746 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !