mediacongo.net - Actualités - Tenke Fungurume Mining (TFM), un gardien de l’environnement



Retour Echos des entreprises

Tenke Fungurume Mining (TFM), un gardien de l’environnement

Tenke Fungurume Mining (TFM), un gardien de l’environnement 2009-06-06
Echos des entreprises

Tenke Fungurume Mining (TFM) est une société à responsabilité limitée dont l'activité principale est la production du cuivre et du cobalt à Tenke et à Fungurume. Dirigée par Freeport McMoran (www.fcx.com) à 57,75%, elle est partenaire à Lundin Mining/Tenke Mining Corp., 24,75%; et à la Gécamines, 17,5%.
Situé dans la Province du Katanga en République Démocratique du Congo, TFM constitue l'un des projets miniers les plus ambitieux du monde. Son bassin minier est considéré comme l'un des gisements les plus riches et les plus grands du monde encore inexploités et riches en minerais de cuivre et cobalt de haute teneur. Ces minerais sont vitaux pour le développement économique de la RDC et du monde.

La Journée mondiale de l'environnement, célébrée chaque année le 5 juin, est une occasion de faire le point sur les évolutions de la planète dans cette matière. Conscient de son rôle de gardien de l'environnement, Tenke Fungurume Mining œuvre quotidiennement pour réduire les impacts, protéger et améliorer la qualité de l'environnement.

TFM, une société d'exploitation de cuivre et de cobalt, a souscrit à tous les principes internationaux qui régissent les industries extractives dont celui du développement durable du Conseil International des Mines et Métaux, les Principes Volontaires sur la Sécurité et les Droits de l'Homme, la Norme 5 de la Société Internationale Financière et les Principes de l'Equateur. En les adoptant, elle s'assure que son projet est " réalisé d'une manière socialement responsable et respectueuse de l'environnement ". Une Evaluation des Impacts Sociaux et Environnementaux (EISE) pour l'exploitation et le traitement du cobalt et du cuivre par TFM avait été effectuée en 2007 selon les Principes de l'Équateur, les politiques et les directives du Groupe de la Banque Mondiale et les normes sur la qualité environnementale du Code Minier de 2002.
Une version de l'EISE avait été également préparée selon les directives du Code Minier de 2002 et soumise au gouvernement de la RDC en 2008. Celui-ci avait conclu que l'EISE était conforme aux exigences du Code Minier de 2002.

TFM travaille avec les communautés locales et des experts internationaux dans le but de comprendre la flore et la faune locale et de maximiser ainsi les efforts de préservation de la biodiversité.
L'entreprise a mis sur pied, avec l'appui scientifique de la Faculté Universitaire de Gembloux (Belgique) et de l'Université de Lubumbashi, des stratégies de gestion des problèmes et risques guidées par les données conformes aux meilleures pratiques internationales et par rapport aux indicateurs du Global Reporting Initiative.

La mise en œuvre de ces stratégies se matérialise par un Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES), dont les deux principales composantes sont le programme d'atténuation environnementale et le programme de suivi environnemental.

LE PROGRAMME D'ATTENUATION ENVIRONNEMENTALE

Il se résume dans l'ensemble à des mesures qui visent soit à éviter, minimiser, atténuer ou compenser les impacts environnementaux néfastes causés par les opérations au niveau de la mine. On cherche à s'assurer que ces opérations sont menées de façon environnementalement responsable et selon les " Meilleures Pratiques de Gestion environnementale ". Ce programme comprend notamment :


Le Plan d'Action sur la Biodiversité

L'objectif poursuivi par ce plan est la conservation de la flore spécifique liée à un sol riche en minerais de cuivre et de cobalt ainsi que la restauration des végétaux sur les sites miniers après exploitation.

Récemment, le Département de l'Environnement de TFM a finalisé les travaux d'un écosystème artificiel créé sous des conditions édaphotopographiques, c'est-à-dire liées au sol et au relief de Kwatebala (première colline d'exploitation selon le plan minier de TFM). Le but visé par ces travaux est la sauvegarde de la végétation menacée pendant la période de la production minière.

Sauvegarde de la flore

Une pépinière a été créée pour observer, étudier et sauvegarder des espèces végétales inconnues. Une équipe du Département de l'Environnement de TFM a effectué des études
sol - plantes sur la colline de Kavifwafaulu afin de comprendre la répartition des unités végétales selon les types de sol (texture et structure). Les résultats de cette étude aideront à décider de la démarche à suivre lors de la sauvegarde et conservation de la flore de cette colline.


Banque de graines

Le Département de l'Environnement a conçu une Banque de graines pour le stockage des espèces rencontrées lors des différentes prospections. Ces graines seront multipliées en jardin expérimental et serviront de semences au moment de la restauration des sites miniers après exploitation.

Les populations d'espèces rares trouvées sur les collines sujettes à l'exploitation ont été transplantées à Shadiranzoro, une colline réservée à la flore riche en minerais de cuivre et de cobalt. Elles ont été examinées afin de s'assurer que ces populations se maintiennent et parviennent à s'auto-multiplier.

Le plan de gestion des déchets

Tous les rejets des diverses activités minières sont acheminés vers le parc à déchets de TFM où un personnel qualifié les recueille pour traitement. Les déchets de différentes natures sont séparés et canalisés de manière adéquate : les déchets cliniques (seringues, pansements, placentas…) sont incinérés à 1100 °C, les déchets alimentaires sont enfouis dans le sol, la ferraille est conservée à part pour un usage ultérieur, les huiles et hydrocarbures sont aussi entreposés séparément pour être acheminés plus tard dans des installations sûres qui sauront les retraiter et les réutiliser.

Les inspections environnementales et les audits internes

Menées de manière régulières par les officiers chargés de l'environnement, ces inspections visent à s'assurer que tous les travailleurs comprennent la politique environnementale stricte de la compagnie et s'alignent sur ses exigences.

D'autres mesures d'atténuation environnementale sont notamment :
Les zones de rétention autour des tanks de stockage des hydrocarbures, la construction des structures de contrôle de l'érosion et des eaux de ruissellement (bassin de rétention autour de l'usine, ripraps dans les drains, barrière de sédiment, etc.) ainsi qu'une usine de retraitement des rejets septiques de première classe avec zéro effluents de nature à polluer l'atmosphère.

LE PROGRAMME DE SUIVI ENVIRONNEMENTAL

Il détermine et fait le suivi des paramètres de base et les caractéristiques initiales de l'écosystème dans la zone du projet, ceci permet de sonner le signal d'alarme en cas d'excès sur les normes. Il comprend :

Le suivi de qualité du bruit et des vibrations (avec un sonomètre de technologie de pointe), le suivi de la qualité de l'air : Particule de -10µ, retombées de poussière et des gaz toxiques (conformément aux directives de la Banque Mondiale et du Code Minier Congolais).
Le suivi de qualité et de quantité des eaux de surface et des eaux souterraines : des échantillons sont régulièrement prélevés et analysés pour détecter tous les métaux et autres composantes chimiques présentes dans les eaux. Les débits des rivières ainsi que le niveau de la nappe souterraine sont aussi enregistrés pendant la pluie et la saison sèche pour déterminer la quantité acceptable d'eau à utiliser.

Le suivi des données de la météo : radiation solaire, vitesse des vents prédominants, température, pluies etc est effectué constamment.

Toujours soucieux de mieux gérer les déchets et les sédiments qui restent à l'issue de l'extraction minière, TFM a investi un fond estimé à USD 50 millions dans la protection de l'environnement pendant la phase de construction du projet sous forme d'un revêtement imperméable du bassin de stockage des rejets ; l'unique protection environnementale de tel degré dans une mine des métaux de base en Afrique.

En conclusion, TFM embrasse le thème de 2009 des Nations Unies sur l'environnement " Votre planète a besoin de vous - Unis contre LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ". Il travaille avec la communauté locale pour la sauvegarde de la beauté de la nature en surveillant la qualité de l'environnement et en restaurant les espèces rares. Il donne un visage humain aux questions environnementales.

Département de l'Environnement de TFM

Pour informations, veuillez écrire à :
TFMCommunications@fmi.com

 


Echantillon de la qualité de l’eau de surface


Echantillon de la qualité de l’eau de surface


Suivi de qualité du bruit et des vibrations


Barrage de rétention des eaux


Suivi des retombées de poussières


1674 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Signature d’une Convention Collective pour Celtel RDC
left
ARTICLE Précédent : Réforme des entreprises publiques : le ministre du portefeuille donne des précisions.