mediacongo.net - Actualités - Non, tousser ne permet pas de survivre à une crise cardiaque



Retour Sur le net

Non, tousser ne permet pas de survivre à une crise cardiaque

Non, tousser ne permet pas de survivre à une crise cardiaque 2019-12-20
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/12-decembre/16-22/tousser_homme.jpg -

Ce conseil qui circule sur Internet depuis au moins 20 ans n’a aucune validité médicale et peut être dangereux.

Une publication partagée plus de 18 000 fois sur Facebook ces dernières semaines avance que l’on peut s’administrer les premiers soins lors d’une crise cardiaque en toussant très fort.

On y dresse le scénario suivant : une personne est seule chez elle lorsqu'elle commence à éprouver les premiers symptômes d’une crise cardiaque. On explique qu'elle ne pourrait peut-être pas se rendre à temps à l’hôpital. On prétend alors qu’une victime de crise cardiaque peut se sauver la vie en respirant profondément puis en toussant vigoureusement, de façon répétée, toutes les deux secondes. Selon l’auteur, les respirations profondes feraient entrer plus d’oxygène dans les poumons et la toux permettrait de maintenir la circulation sanguine et de rétablir le rythme cardiaque.

On voit une publication Facebook sur les conseils à suivre en cas de crise cardiaque.
Dans cette publication Facebook, on explique qu'il faut tousser et respirer profondément et rapidement pour survivre à une crise cardiaque. Ces conseils n'ont aucune validité médicale.

Des conseils faux et dangereux

Selon le cardiologue montréalais Christopher Labos, cette publication est truffée de faussetés. C'est le cas de la réanimation cardiorespiratoire (RCR) à pratiquer sur soi-même. « Quand on fait de la RCR, c’est vraiment parce que le patient est inconscient et que son cœur est arrêté. [...] Ce n’est pas logique du tout, parce que si on peut tousser, c’est parce qu’on est conscient et qu’on n’a pas besoin de la RCR. »

Le Dr Labos, cardiologue et membre de L’organisation pour la science et la société de l’Université McGill, indique également que la respiration rapide, suggérée dans la publication, peut être dangereuse. « Si on respire rapidement, ça, c’est de l’hyperventilation. On n’augmente pas le niveau d’oxygène dans le sang. La seule chose qui va arriver, c’est que le niveau de dioxyde de carbone va baisser et on peut perdre connaissance », explique le Dr Labos. « La seule façon d’augmenter le niveau d’oxygène dans le sang, ajoute-t-il, c’est d’être relié à une bonbonne d’oxygène. »

Le conseil de tousser à répétition n’a également aucune utilité lors d’une crise cardiaque.

« Un blocage dans une artère du cœur doit être débloqué, soit par des médicaments, soit par une angioplastie, avec un cathéter et des ballons », poursuit le cardiologue.

Le Dr Labos rappelle que la première chose à faire lorsqu’on ressent les symptômes d’une crise cardiaque est d’appeler les services d’urgence. Il est également recommandé de croquer une aspirine(Nouvelle fenêtre) en attendant l’arrivée des secours, pour aider à dissoudre le caillot sanguin qui bloque l’artère, sauf en cas d’allergie à ce médicament.

SYMPTÔMES D’UNE CRISE CARDIAQUE

  • Douleur ou inconfort à la poitrine
  • Inconfort dans le haut du corps
  • Sueurs
  • Nausée
  • Essoufflement
  • Étourdissements

Source : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada

Une fausse nouvelle vieille de 20 ans

Le site de vérifications de fausses nouvelles Snopes(Nouvelle fenêtre) avait déjà démenti une publication presque identique, en anglais, en juin 1999.

Il est possible que cette publication émane de la confusion entre crise cardiaque et arythmie cardiaque, c’est-à-dire une irrégularité de la fréquence cardiaque.

Selon le Dr Labos, dans certains cas d’arythmie, une toux forcée peut aider à rétablir un rythme cardiaque régulier, mais cela est effectué sous supervision médicale. « On stimule le nerf vagal qui fait que le cœur ralentit. On peut alors briser le circuit de cette arythmie. Mais ça, c’est vraiment une circonstance complètement différente du contexte dont on parle ici. »

En 2003, le Dr Tadeusz Petelenz, un cardiologue polonais, avait suggéré d'enseigner cette technique au grand public en cas d’arythmie(Nouvelle fenêtre), mais cette approche avait été reçue avec scepticisme par la communauté médicale.

Bouchra Ouatik
Radio Canada / MCP, via mediacongo.net
4092 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Chine: En pleine crise de coronavirus, un homme meurt d'hantavirus créant la panique sur les réseaux sociaux
AUTOUR DU SUJET

Les mangeurs de piments risquent moins de mourir d’une crise cardiaque

Santé ..,

Perdre du poids et le reprendre : ces épisodes accentueraient le risque cardiaque

Santé ..,

Un pilier du pouvoir togolais décède d'une crise cardiaque

Afrique ..,

Un régime sans sel n'est pas forcément bon pour le coeur

Santé ..,