mediacongo.net - Actualités - Concepteur du batteur de tam-tam de la FIKIN : l’artiste André Lufwa entre la vie et la mort !



Retour Culture

Concepteur du batteur de tam-tam de la FIKIN : l’artiste André Lufwa entre la vie et la mort !

Concepteur du batteur de tam-tam de la FIKIN : l’artiste André Lufwa entre la vie et la mort ! 2020-01-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/1-janvier/06-12/tamtamfikin.jpg -

André Lufwa Mawidi, 97 ans, Artiste-Concepteur de la statue légendaire du «batteur de tam-tam» de la Foire internationale de Kinshasa, FIKIN, serait entre la vie et la mort. Son état de santé est très critique, apprend-on d’une source proche de la famille, qui lance un appel pathétique aux personnes de bonne volonté d’apporter assistance à ce grand sculpteur congolais terrassé par la maladie depuis plusieurs mois. Alors qu’il n’a jamais joui de ses droits d’auteurs, le vieillard n’attend que sa mort prochaine. Mais, avant de s’en aller, il souhaite voir son pays, la RDC, lui rendre un hommage de son vivant avec tous les honneurs mérités pour la valeur de son œuvre qui est une fierté pour l’image de la Capitale rd-congolaise.

Pendant qu’André LUFWA souffre sur le lit de l’hôpital sans soutien des autorités, le Gouvernement, par l’entremise du ministère du Commerce extérieur, entend décaisser une somme de 1,344 million de dollars américains pour la réhabilitation de neuf pavillons la FIKIN.

Ce projet de modernisation s’inscrit dans le cadre des travaux de réaménagement de certains sites à Kinshasa qui devront accueillir les Jeux de la francophonie de 2021.

On se souviendra combien cet artiste a toujours crié haut et fort pour rentrer dans ses droits à la SOCODA qui ne lui rétribue pas son droit de créateur de son œuvre, « le Batteur de tam-tam». Et pourtant, cette statue référence et historique fait l’objet d’une grande attraction à la Fikin, un service public à caractère commercial, industriel, agricole et artisanal. Elle est également un parc d’attraction avec des activités récréatives et culturelles qui attirent plus d’un million des populations et touristes chaque année. Or, les visiteurs qui y arrivent, sont d’abord frappé par l’imposante statue du batteur de tam-tam. Cette œuvre gigantesque d’une rare beauté architecturale érigée à l’entrée même pour souhaiter la bienvenue au public. Il faut reconnaître que grâce à l’œuvre de Lufwa, la FIKIN génère une bonne recette mais l’auteur ne se retrouve pas.

«N’attendez pas sa mort pour venir avec des gerbes de fleurs, soit disant pour rendre hommage à l’illustre disparu, alors que de son vivant, il a été abandonné», fustige un des membres de la famille de l’artiste.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
1144 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 10.01.2020 à 12:27

On espère que le dit mourant Albert Lufwa et d'autres producteurs d'oeuvres intellectuelles ont déjà en place des testaments bien ficelés à leurs enfants ou fondations pour quand ils ne seront pas de ce monde. À sa place, je monterai la fondation 'Lufua, le batteur de tam-tam'pour continuer à faire des bruits.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 10.01.2020 à 12:18

Il y a lui qui n'a jamais obtenu ses droits d'auteur avec cette oeuvre. Il y a cet autre concepteur des armoiries nationales du pays ( paix, justice et travail) qui, lui non plus, en a obtenu et a protesté dessus. Et qui d'autres...Dieu seul peut compter. Ce sont là des bévues administratives nationales. Dans un état de droit, ces auteurs peuvent procéder à la saisie de leurs avoirs intellectuels et les vendre aux plus offrant. Bien sûr, cela paraît physiquement non faisable mais cela peut se faire symboliquement.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OHIPQ2Z | OHIPQ2Z - posté le 10.01.2020 à 10:45

Beaucoup de sentiments dans cet article!! Au delà de tout ça, nous demandons au gouvernement de ne pas précipiter notre grand père dans sa mort, IL FAUT AGIR s'il vous plait.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 6TTXEJD - posté le 10.01.2020 à 10:40

Pourquoi le conditionnel "serait entre la vie et la mort" ? Qu'à cela ne tienne, le pays est un Etat de non-droit où les droits, mêmes les plus légitimes sont bafoués et l'on doit toujours se tourner vers sa famille et ses amis… RDC, un Etat défaillant dans tous les domaines.

Non 0
Oui 31
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
James Bond | V9EBA8Q - posté le 10.01.2020 à 10:08

Maman Olive talela biso likambo oyo svp

Non 1
Oui 27
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

Le Cuba prêt à aider la RDC pour combattre le Coronavirus

Politique ..,

Nord-Kivu : « Le deuxième cas du Covid-19 à Goma est un sujet français de 53 ans » (Ministre...

Provinces ..,

Kinshasa : quatre hôpitaux en réhabilitation pour recevoir les malades de coronavirus

Santé ..,

Comité de riposte du covid-19 à Kinshasa : des députés déplorent l’exclusion de Gentiny...

Provinces ..,