mediacongo.net - Actualités - ACB: « Aucune banque n’a été interdite d’accorder des crédits aux opérateurs économiques »



Retour Economie

ACB: « Aucune banque n’a été interdite d’accorder des crédits aux opérateurs économiques »

ACB: « Aucune banque n’a été interdite d’accorder des crédits aux opérateurs économiques » 2020-01-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/1-janvier/20-26/acb-rdc-juillet-2019.jpg -

L’octroi de crédits bancaires au secteur privé ne fait nullement l’objet d’un accord préalable du ministère des Finances. Il s’agit par contre des crédits à accorder à toutes institutions de la République. Une mesure conjointe du Gouvernement central et du FMI pour réguler l’endettement public en Rd Congo.

En effet, l’intervention de Vital Kamerhe, directeur du Cabinet du président de la République sur RFI, ce 24 janvier 2020, aurait été mal comprise dans les milieux d’opérateurs économiques. Nombreux sont ceux qui ont contacté leurs banquiers pour se faire une idée exacte sur la prétendue mesure qui obligerait les banques à solliciter un accord préalable avant de leur octroyer des crédits.

Si des sources concordantes soutiennent que la réponse aurait été rassurante en ce sens qu’il n’existe aucune instruction du genre les opérateurs économiques, Zoom Eco a pu avoir accès à la correspondance du ministre des Finances du 27 novembre 2019 adressée au président de l’Association congolaise des banques (ACB) avec pour objet : « procédure d’endettement public. »

Dans cette lettre, José Sele Yalaghuli informe à Yves Cuypers que le Gouvernement de la République et le Fonds monétaire international (FMI) se sont mis d’accord sur les mesures de consolidation de la stabilité macroéconomique, dont un repère sur la dette publique.

« En vue de respecter cet engagement, je vous informe que toute demande de crédit provenant des institutions publiques et des Entités territoriales décentralisées nécessite une approbation préalable du ministère des Finances », a-t-il précisé.

De quoi comprendre que la démarche de l’Exécutif national à pouvoir surveiller l’endettement des institutions publiques auprès des banques, lequel bénéficie de la garantie souveraine de l’Etat dans ce contexte où le FMI et le Gouvernement congolais exécutent le Programme de référence assorti d’une série des repères.

La réaction du ministère des Finances ne s’est fait attendre pour apaiser surtout les opérateurs économiques de la Rd Congo qu’une telle mesure n’existe pas.

 

 Si le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a levé l’option d’amorcer, avec le FMI, le processus devant conduire la Rd Congo à la conclusion d’un Programme économique à moyen terme en 2020, lequel sera déclencheur d’autres appuis financiers des partenaires bi et multilatéraux, commente un analyste, le Gouvernement Ilunkamba se voit dans l’obligation de tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Il est clair que si le Programme de référence se clôturait par un échec en mai prochain, la suite du processus sera compromise.

« Sous mon impulsion, le Gouvernement s’engage à assurer le succès du programme de référence à travers le respect tant de ses repères quantitatifs que structurels. C’est dans ce cadre qu’une attention particulière sera portée sur la discipline budgétaire », a rassuré le chef de l’Etat, dans son discours sur l’Etat de la Nation.

Ci après la lettre in extenso du Ministère des finances à l'ACB : 

Emilie Mboyo
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
2417 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jamel | UPHR8QX - posté le 25.01.2020 à 09:21

Mon Cher CLC, Le Ministre n'a pas pris une décision extraordinaire ni souveraine. En quoi cette décision engage la République vis a vis des tiers ? Par contre, elle reste dans son domaine de compétence. Le Président veut renouer avec les institutions de Breton Wood et c'est ça la pillule amer à observer, notamment surveiller l'endettement de l'Etat. Bref, faisons attention à ce qu'on nous distillons car plusieurs nous lisent. Au départ, beaucoup avait jugé incompréhensible cette mesure lorsque Kamerhe l'avait crié sur le medias, y compris moi meme soit disant le Ministre des Finances a limiter l'octroi de crédit aux banques commerciales et ce qui crée la flambée des prix....

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 25.01.2020 à 08:37

(Suite) D'autres part, on a des ministres qui peuvent outrepasser leur prérogatives comme des "super ministres" tels que le ministre de la justice qui s'immisce dans les affaires intérieures et le super ministre des finances qui prend des décisions bloquant l'action du président. Si ce gouvernement tient jusqu'en 2023, le peuple doit lapider Fatshi sur la place publique.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 25.01.2020 à 08:35

Comment un ministre peut prendre une décision aussi souveraine sans passer par le conseil des ministres ou encore que le chef de l'état ne soit mis au courant ? Dans ce gouvernement on a l'impression d'avoir d'une part des ministres dont les les prérogatives sont tronquées et qui doivent négocier la moindre action à poser pourtant relevant de leurs prérogatives comme le Vice-premier ministre de l'intérieur et la ministre d'état des affaires étrangères. D'autres part, on a des ministres qui peuvent outrepasser leur prérogatives comme des "super ministres" tels que le ministre de la justice qui s'immisce dans les affaires intérieures et le super ministre des finances qui prend...

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Comment l’argent de la Banque mondiale entretient la corruption des élites

Economie ..,

Noël Tshiani: C'est important avant d'aller en programme avec les institutions de Bretton Woods...

Economie ..,

Coronavirus : en Chine, des billets de banque mis en quarantaine

Santé ..,

Prêts en Afrique : la BAD répond sèchement à la Banque mondiale (La suite du feuilleton)

Economie ..,