mediacongo.net - Actualités - Afrique du Sud : un mandat d'arrêt émis contre l'ex-président Zuma



Retour Afrique

Afrique du Sud : un mandat d'arrêt émis contre l'ex-président Zuma

Afrique du Sud : un mandat d'arrêt émis contre l'ex-président Zuma 2020-02-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/01-02/zuma_jacob_20_0214.jpg -

L'ancien président Jacob Zuma

Les avocats de l'ancien chef de l'Etat ont invoqué ce mardi des raisons médicales pour justifier l'absence de leur client devant la Haute Cour de Pietermaritzburg en vue de son procès pour corruption.

La justice sud-africaine a lancé mardi un mandat d'arrêt contre l'ancien président Jacob Zuma pour ne pas s'être présenté le jour même devant un tribunal en vue de son procès pour corruption, mais ce mandat ne sera effectif qu'à compter du 6 mai.

Les avocats de l'ancien chef de l'Etat ont invoqué mardi des raisons médicales pour justifier l'absence de leur client devant la Haute Cour de Pietermaritzburg (est), a rapporté ce mardi l'AFP.

« La cour accepte que M. Zuma puisse ne pas être en bonne santé », mais elle a besoin de « preuves fiables », a réagi la juge Dhaya Pillay, doutant notamment que l'auteur du certificat médical de l'ex-président soit un médecin enregistré en bonne et due forme.

Par conséquent, « un mandat d'arrêt pour l'accusé M. Zuma est lancé, mais suspendu jusqu'au 6 mai 2020 », a-t-elle conclu.

Un pot-de-vin de 242 000 euros

L'ancien président, au pouvoir de 2009 à 2018, était convoqué mardi devant la justice dans le cadre d'une audience en vue de son procès dans une vieille affaire de contrat d'armements, aux multiples rebondissements judiciaires.

Il est accusé d'avoir touché 4 millions de rands - environ 242.000 euros au cours actuel - de pots-de-vin de la société française Thales, dans le cadre de cet énorme contrat de 51 milliards de rands (environ 3 milliards d'euros) attribué en 1999. A l'époque, M. Zuma était vice-président de l'Afrique du Sud.

L'ancien chef de l'Etat et Thales, qui a remporté une partie du contrat pour l'équipement de navires militaires, ont toujours nié ces allégations.


La Tribune / MCP, via mediacongo.net
1015 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

le patriote | F5YE6LM - posté le 05.02.2020 à 05:24

heureusement que Kabila lui est saint au point que la justice congolaise confond son nom à celui de Dieu le Père : " tu ne citeras pas le nom de Kabila dans un quelconque dossier devant la justice" et tout membre de la coalition fcc-cach en commençant par fatshi connait ce commandement qui est devenu un credo, une profession de foi. des preuves contre lui ? il y en a . même instrumentaliser la justice est un crime...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : RDC-Zambie : le poste frontalier de Kasumbalesa reprend du service
AUTOUR DU SUJET

Afrique du Sud : la Cour rejette la tentative de Zuma de mettre fin au procès pour corruption

Afrique ..,

Afrique du Sud: Le procès de Jacob Zuma est reporté

Afrique ..,

Afrique du Sud : de nouveaux scandales pourrissent la campagne de l'ANC

Afrique ..,

Afrique du Sud: Jacob Zuma accusé d'avoir utilisé les services secrets pour ses intérêts

Afrique ..,