mediacongo.net - Actualités - Allemagne : élu grâce à l'extrême droite, le président de Thuringe poussé à la démission



Retour Monde

Allemagne : élu grâce à l'extrême droite, le président de Thuringe poussé à la démission

Allemagne : élu grâce à l'extrême droite, le président de Thuringe poussé à la démission 2020-02-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/03-09/thomas_kemmerich_20_000.jpg -

Thomas Kemmerich

Il n'aura pas tenu 24 heures : Thomas Kemmerich a été contraint de renoncer. Le parti libéral et la CDU tentent de minimiser les dégâts, tandis que l'AfD jubile. 

Manifestations spontanées, hurlements et larmes de désespoir dans l'hémicycle du parlement de Thuringe, avalanche de protestations sur les réseaux sociaux, condamnations en chaîne de tous les ténors de l'establishment politique et colère de l'impassible Angela Merkel qui est presque sortie de ses gonds pour condamner d'une voix très ferme un « acte impardonnable »… Thomas Kemmerich, le premier ministre-président de l'après-guerre à avoir été élu grâce aux voix de l'extrême droite, n'a pas résisté longtemps à une telle pression. Une journée à peine après avoir prêté serment devant le Parlement de Thuringe, le nouvel élu libéral a annoncé sa démission. La dissolution du parlement local et l'organisation de nouvelles élections devraient s'en suivre. « Il n'y a pas eu de collaboration avec l'AfD, il n'y en a pas et il n'y en aura pas », a juré, visiblement secoué et presque penaud, celui par qui ce désastre est arrivé.

Mais Thomas Kemmerich a beau condamner aujourd'hui la « manœuvre perfide » de l'extrême droite et assurer qu'il n'y a jamais eu de pacte secret entre l'AfD, le petit parti libéral et les élus locaux de la CDU dans le but de faire barrage à Bodo Ramelow, le ministre président sortant (Die Linke, parti à gauche de la gauche), la lumière reste à faire sur ce tragique épisode. Les questions pleuvaient lorsque Thomas Kemmerich a annoncé sa démission : Pourquoi avez-vous accepté de vous faire élire alors que vous ne disposez que de cinq sièges dans l'hémicycle ? La direction du parti à Berlin était-elle au courant du rôle qu'allait jouer l'AfD ? Vous a-t-elle rappelé à l'ordre pour vous forcer à démissionner ? Comment avez-vous pu briser un tel tabou et vous allier à un parti ouvertement raciste alors que l'on vient de célébrer le 75e anniversaire de la libération d'Auschwitz ? Plusieurs députés à Berlin ont fait savoir qu'ils avaient reçu des messages indignés de leurs collègues israéliens.

« Brèche », « catastrophe »

Après cette démission express, le soulagement est grand. Mais le volcan n'est pourtant pas près de s'éteindre. Toutes les têtes se tournent maintenant vers le siège des partis traditionnels à Berlin. Leur réputation en a pris un sacré coup. Comment la direction du FDP et de la CDU, ces garants de la démocratie de ce pays, a-t-elle pu laisser se produire un tel dérapage ? Comment ceux qui ont toujours juré haut et fort qu'il ne saurait y avoir, sous quelle forme que ce soit, de collaboration avec l'AfD ont-ils pu en arriver là ? La confusion dont a témoigné Christophe Lindner, le jeune chef du FDP, n'est pas de bon augure. Il a fallu que les éminences grises du parti viennent à sa rescousse. C'est Gerhart Baum, 87 ans, ancien ministre de la Justice, qui a parlé de « brèche » et de « catastrophe ».

Du côté de la CDU, la gêne est tout aussi palpable. Cette vilaine affaire pourrait sonner le glas des ambitions d'Annegret Kramp-Karrenbauer, présidente du parti et dauphine présumée d'Angela Merkel. N'était-elle pas au courant de ce qui se tramait dans la lointaine Thuringe ? Et qu'en est-il de son autorité si elle n'a pas su s'imposer face à une petite fédération locale d'un land de l'ancienne RDA ? Une chose est sûre : ce scandale ne va pas faire de bien à la GroKo, cette grande coalition CDU-CSU-SPD si fragile qui a déjà tant de mal à tenir la route à Berlin.

Et l'AfD, dans tout cela ? Ses leaders, qui promettent après chaque victoire électorale que bientôt on ne pourra pas se passer d'eux pour gouverner, se frottent les mains. Ils disent avoir assisté à la naissance annoncée d'un front commun à droite entre l'AfD, la CDU et le FDP. L'expérience de Thuringe montre en tout cas à quel point il suffit de peu pour désarçonner une démocratie que tout le monde croyait solide comme un roc. Un verrou est définitivement en train de sauter dans cette Allemagne qui fut l'un des derniers bastions à résister au populisme d'extrême droite.

« La tentative d'exclure un parti du jeu démocratique a échoué en Thuringe. C'est une bonne chose », se félicite Alexander Gauland, père fondateur de l'AfD. Ce scandale est d'autant plus inquiétant que le chef de l'AfD en Thuringe n'est autre que Björn Höcke, tête de file de l'aile extrémiste du parti. La photo de Björn Höcke serrant la main de Thomas Kemmerich après son élection a fait la une de tous les médias.

Pascale Hugues
Le Point / MCP, via mediacongo.net
911 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Coronavirus: La pandémie a franchi le seuil de 1 million de contaminés dans le monde dont 134 en RDC
AUTOUR DU SUJET

L’Allemagne sous le choc du terrorisme d’extrême droite

Monde ..,

Des bébés pandas nés au zoo de Berlin font leur première apparition en public

Science & env. ..,

Coronavirus : premier cas confirmé en Allemagne, l'épidémie fait 106 morts en Chine

Santé ..,

Le Chef de l’Etat aujourd’hui à Berlin

Politique ..,