mediacongo.net - Actualités - Primaire démocrate : Bernie Sanders s'impose dans le New Hampshire



Retour Monde

Primaire démocrate : Bernie Sanders s'impose dans le New Hampshire

Primaire démocrate : Bernie Sanders s'impose dans le New Hampshire 2020-02-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/10-16/bernie_sanders_20_02.jpg -

Bernie Sanders

Le sénateur récolte 26 % des voix. Il est suivi de Pete Buttigieg et d'Amy Klobuchar, qui devancent largement Elizabeth Warren et Joe Biden.

« C'est le début de la fin pour Donald Trump. » En promettant de « battre » l'actuel locataire de la Maison-Blanche, le socialiste Bernie Sanders a salué sa victoire, mardi 11 février 2020, dans la primaire démocrate du New Hampshire, suivi par les modérés Pete Buttigieg et Amy Klobuchar, tous désormais installés dans le groupe des candidats susceptibles de défier le président républicain en novembre. Une fois les résultats de neuf bureaux de vote sur dix rendus, le vétéran de la politique avait remporté 26 % des suffrages, suivi par l'ex-maire Pete Buttigieg (24 %) et la sénatrice Amy Klobuchar (20 %), selon les comptabilisations des médias américains. Longtemps favori, l'ancien vice-président Joe Biden a essuyé un cuisant revers en n'arrivant que cinquième, loin derrière (8 %). Il est devancé par la sénatrice progressiste Elizabeth Warren (9 %) qui elle aussi enregistre un score extrêmement décevant.

Bernie Sanders, 78 ans, et Pete Buttigieg, 38 ans, se présentaient en favoris dans cette primaire du New Hampshire après avoir dominé il y a huit jours dans l'Iowa. L'ancien maire de South Bend, une ville d'une centaine de milliers d'habitants dans l'Indiana, l'avait alors emporté d'un cheveu contre le sénateur du Vermont. Mardi soir dans le New Hampshire, Pete Buttigieg a félicité son rival, en rappelant son admiration de longue date pour le sénateur. Puis il a pris soin de se placer en meilleur choix pour battre un président qui avait su séduire, en 2016, dans ces régions rurales et industrielles du Midwest. « Un grand nombre d'entre vous ont décidé qu'un maire de la classe moyenne et ancien militaire venant du Midwest était le meilleur choix pour défier ce président », s'est réjoui le premier candidat homosexuel aussi bien placé dans la course à la Maison-Blanche.

« Bonjour l'Amérique, je suis Amy Klobuchar et je battrai Donald Trump » : triomphante, devant une nuée de drapeaux verts, couleur de sa campagne, la sénatrice du Minnesota âgée de 59 ans s'est réjouie de son résultat dans le New Hampshire. « J'ai hâte de [...] gagner en rassemblant un mouvement de démocrates enthousiastes, d'indépendants et de républicains modérés », a lancé la petite-fille d'un mineur en rappelant ses origines humbles.

Joe Biden au plus bas, deux candidats jettent l'éponge

Longtemps favori, l'ancien vice-président Joe Biden a essuyé un cuisant revers, n'arrivant que cinquième, loin derrière. Il est devancé par la sénatrice progressiste Elizabeth Warren qui, elle aussi, enregistre un score extrêmement décevant. Après avoir survolé les sondages nationaux ces derniers mois, Joe Biden a annulé sa soirée de campagne dans le New Hampshire, qu'il a quitté pour mettre le cap sur l'État de Caroline du Sud, où il compte se relancer.

Andrew Yang, bon dernier, annonce à l'issue du vote du New Hampshire qu'il se retire de la course à l'investiture. Seul candidat d'origine asiatique (ses parents sont taïwanais), il s'était fait remarquer lors des débats télévisés entre candidats par son discours éloquent ponctué d'humour. « Nous avons attiré l'attention sur les vrais problèmes auxquels sont confrontées nos communautés alors que notre économie est en train d'être transformée sous nos yeux par la technologie et la robotisation », a-t-il encore lancé à ses partisans, une semaine après avoir terminé sixième du premier vote des primaires, dans l'Iowa.

Un autre candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre a jeté l'éponge mardi soir : le sénateur du Colorado Michael Bennet, dont la campagne était passée beaucoup plus inaperçue. « Je pense qu'il est justifié pour nous de mettre un terme à la campagne ce soir », a-t-il déclaré devant ses partisans, souhaitant « bonne chance » aux neuf candidats désormais encore en lice.


AFP / Le Point / MCP, via mediacongo.net
449 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : En France, les rites funéraires musulmans et juifs bouleversés par le coronavirus
AUTOUR DU SUJET

La Chine détrône les États-Unis et devient le champion des demandes internationales de brevets

Science & env. ..,

Coronavirus aux États-Unis : pourquoi la population noire est-elle la plus touchée ?

Monde ..,

USA: Johnson & Johnson a déjà lancé la production d'un vaccin contre le Covid-19 sans tests...

Science & env. ..,

États-Unis : indignation après l’expulsion de migrants haïtiens en temps de pandémie

Monde ..,