mediacongo.net - Actualités - Coronavirus : quand la télévision chinoise accusait le médecin Li Wenliang de mentir



Retour Santé

Coronavirus : quand la télévision chinoise accusait le médecin Li Wenliang de mentir

Coronavirus : quand la télévision chinoise accusait le médecin Li Wenliang de mentir 2020-02-13
Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/10-16/Coronavirus.jpeg -

Ce vendredi 7 février, l’émotion se répand sur les réseaux sociaux après le décès de Li Wenliang, l’un des médecins qui ont tenté d’alerter au sujet de l’épidémie de coronavirus. Bien que Pékin ait depuis fait volte-face, les autorités accusaient au départ les huit médecins lanceurs d’alerte de “propager de fausses informations”.

“Au revoir Li Wenliang” : sur les réseaux sociaux chinois, l’émotion est immense ce vendredi 7 février, après la disparition de l’ophtalmologue de 34 ans qui comptait parmi les premiers médecins à avoir lancé l’alerte au sujet de l’épidémie liée au coronavirus. Depuis l’annonce officielle de sa mort à 2 h 58 (heure française), les appels au rassemblement pour lui rendre hommage se multiplient partout dans le pays, comme l’explique ici notre journaliste :

Si la plupart des journaux chinois présentent Li Wenliang comme un “lanceur l’alerte”, c’est le cas par exemple du journal officiel Global Times, les autorités chinoises n’ont pas toujours tenu ce discours, loin de là. Au début du mois de janvier, soit quelques semaines avant sa disparition, la télévision officielle chinoise CCTV tentait au contraire d’étouffer la voix des médecins de Wuhan.

Les captures d’écran suivantes montrent des journaux télévisés diffusés les 2 et 3 janvier 2020, qui évoquent la “découverte à Wuhan d’un foyer de pneumonie d’origine inconnue”. Mais c’est l’information suivante qui fait les gros titres : “Huit personnes accusées de diffuser de fausses rumeurs ont été placées en examen”.

Très partagés sur les réseaux sociaux chinois, les extraits de ces journaux télévisés, qui soulevaient l’indignation des internautes, ont depuis été supprimés (c’est le cas par exemple sur cette page).

Des “fake news” sur les réseaux

Plutôt que de prendre au sérieux les avertissements de Li Wenliang et de ses confrères, Pékin a donc tenté dans un premier temps de les faire taire. Sans trop insister sur cette réaction des autorités, le Global Times se contente de le présenter comme l’un des huit résidents de Wuhan “qui ont été réprimandés par la police locale début janvier pour avoir répandu des ‘rumeurs’ sur l’épidémie du nouveau coronavirus”. Loin de propager de fausses informations, les médecins de Wuhan ont été les premiers à alerter sur les risques de propagation de l’épidémie.

En revanche, les “fake news” au sujet du coronavirus sont légion sur les réseaux sociaux : “plus de 20 personnes” ont d’ailleurs été arrêtées pour cette raison “dans six pays différents” en Asie, relate The Straits Times depuis Singapour ce vendredi 7 février. À Hong Kong par exemple, un vigile a été arrêté pour avoir causé des mouvements de panique dans un centre commercial, en affirmant que plusieurs employés avaient de la fièvre et s’étaient mis en arrêt maladie.

 


Courrier international/ MCP, via mediacongo.net
1093 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Reprise des cours au Cameroun sur fond de critiques

Afrique ..,

Les conséquences économiques du Covid-19 et le déconfinement de la Gombe, parmi les sujets...

Société ..,

Nigeria, Ghana : des lieux de culte autorisés à rouvrir

Afrique ..,

Coronavirus en RDC : 13 nouveaux cas confirmés au Sud-Kivu, la province atteint 41 cas

Provinces ..,