mediacongo.net - Actualités - Kinshasa: la Lizadeel dénonce un cas de viol au sein du « C.S. la Puissette Ngoyika » situé dans la commune de Bandalungwa



Retour Société

Kinshasa: la Lizadeel dénonce un cas de viol au sein du « C.S. la Puissette Ngoyika » situé dans la commune de Bandalungwa

Kinshasa: la Lizadeel dénonce un cas de viol au sein du « C.S. la Puissette Ngoyika » situé dans la commune de Bandalungwa 2020-02-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/10-16/Viol_Mineur_RDC.jpg -

Le fait remonterait au 27 janvier dernier. Une petite fille de 3e primaire âgée de 8 ans, scolarisée au « C.S. LA PUISSETTE NGOYIKA », a déclaré avoir été lamentablement tabassée et abusée sexuellement dans les installations sanitaires de l’école par un autre élève de deuxième secondaire âgé d’environ 14 ans pendant le cours.

A entendre dire Mamie Lubamba, la mère de la victime documentée par Yves Nsiala, le communicateur de la Lizadeel, sa fille revenait de l’école à 12 heures quand elle l’a aperçu avec les larmes aux yeux, chemisette froissée, jupe et sous vêtement déchirée, rempli de sang.
« Je lui ai posé la question de savoir ce qui s’était passé à l’école, c’est là qu’elle m’apprend avec amertume qu’elle était tabassée et violée par un élève de secondaire de la même école. J’ai rapidement ramené ma fille à l’école, ensemble avec les autorités de l’école nous avons découvert qu’elle a été pénétrée avec plusieurs blessures ».

L’accusé a été interpellé par le tribunal pour enfant dans la commune de Kinshasa ensuite libéré après qu’il y eut confrontation. La mère a fait savoir qu’elle était seule devant le juge contre 4 avocats de l’accusé : « ….je n’avais pas des moyens pour engager un avocat, surtout que je suis veuve et là-bas au tribunal on me demande de grosse somme chaque jour. C’est même pour cette raison que la police de protection de l’enfant que dirige Mme Mamie m’a insinué de venir solliciter les services de la Lizadeel ».

La mère de la victime, a par ailleurs été indignée du lâchage et de l’inaction de l’école vis-à-vis du problème. En saisissant la Lizadeel, la mère veut que la justice soit rendue, mais surtout forcer la main aux autorités de l’école à l’accompagner financièrement.
A ce jour, le juge pour enfant demande à la veuve 150$ pour organiser la descente sur terrain. La Lizadeel sollicite auprès des hommes de bonne volonté d’apporter leur appui pour accompagner les victimes qui sont généralement vulnérables.

 

Yves NSIALA, communicateur de la LIZADEEL
Rcongonews / MCP, via mediacongo.net
1254 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Rendons la RDC réellement riche | RIIOOVF - posté le 15.02.2020 à 08:57

Vraiment c'est décevant, que la mère de la fille ne puisse pas se taire qu'elle sache qu' il y a des gens des bonnes volonté pour l'accompagner. Veuillez donner également le numéro de Papa Molière à cette dame afin que le médias aussi puisse dénoncer le comportement de ces avocats mendiants corruptibles et qui font la honte de notre justice. Courage la pauvre fille, courage la pauvre le Seigneur Jésus Christ est avec vous.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OHIPQ2Z | OHIPQ2Z - posté le 14.02.2020 à 17:50

Merci pour la dénonciation! Il est impérieux d'amener la fille aux soins d'urgence dans les 72 heures après un incident de viol (c'est gratuit)!La survivante a droit a la réparation et les agresseurs doivent subir les sanctions prévues par la loi du 20 juillet 2006 sur les violences sexuelles. J'encourage la famille et la Lizadeel de s'approcher des ONG de protection de l'enfance sur place a Kin pour tout appui sur la célérité du dossier.

Non 0
Oui 38
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gardien du Monastère | NIFLBHF - posté le 14.02.2020 à 17:44

C'est curieux que personne ne réagisse à un tel sujet. Les Congorais qui inflitrent ce forum pour soigner l'image de leurs complices dont les résultats des actions sautent aux yeux de tous sont aphones... Ils attendent qu'on parle de leurs autorités morales, qui du reste n'ont même pas de moralité à montrer au public, afin qu'ils envahissent ce forum avec un français qu'on comprend seulement à l'écrit et pas à l'oral. C'est triste de voir à quel point notre pays de déshumanise... J'appelle les vrais RD Congolais de se prendre en charge et de dire non aux comportements, faits et gestes qui nous font passer pour des animaux même si ceux-ci sont perpetrés par des RD Congolais....

Non 0
Oui 33
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : A Mitendi, Ngobila et A. Matubuana font observer les instructions du président de la...

Provinces ..,

COVID-19 en RDC: 14 nouveaux cas confirmés ( 148 cas au total dont 16 décès)

Santé ..,

L'efficacité du seul confinement de la Gombe remise en cause

Société ..,

Confinement de la Gombe: « Le marché central est aussi concerné » (Gentiny Ngobila)

Provinces ..,