mediacongo.net - Actualités - Hausse des prix : les multiples barrières et taxes illicites parmi les causes que le gouvernement veut annihiler (Conseil des ministres)



Retour Société

Hausse des prix : les multiples barrières et taxes illicites parmi les causes que le gouvernement veut annihiler (Conseil des ministres)

Hausse des prix : les multiples barrières et taxes illicites parmi les causes que le gouvernement veut annihiler (Conseil des ministres) 2020-02-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/10-16/Conseil_des_ministres_RDC_du_20200219.jpg -

Le gouvernement s’est réuni en conseil des ministres ce vendredi 14 février, sous la direction du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. La réunion gouvernementale a tablé notamment sur la situation de la hausse des prix des produits de grande consommation.

Selon l’Exécutif national, les nombreuses barrières placées sur les routes et la présence d’inombrables services exigeant des taxes illicites, sont à la base de cette situation.

Ainsi, lors d'une descente sur terrain effectué le jeudi 13 février dernier sur l'axe routier Kinshasa-Mongata, Acacia Bandubola, la ministre de l'économie nationale dit avoir fait un constat "amer" sur cet axe routier où elle a compter plus des 7 barrières sur une distance de moins de 160 km, qui font les mêmes contrôles, celui d'extorquer de l'argent aux pauvres commerçants avec une multiplicité des taxes qui n'entre même dans la caisse de l'Etat. 

"Nous avons constaté amèrement qu'il y a plusieurs barrières et ça, ça se répercute sur les prix de vente, et ça c'est que nous devons, nous en tant que membres du gouvernement, travailler là-dessus pour que les tracasseries administratives puissent cesser et que les commerçants vendent dans la quiétude. C'est ça qui ne favorise justement pas le climat d'affaires", avait-elle alors déclaré.

"...le mauvais état des routes ainsi que les multiples barrières y érigées, la multiplicité des services percevant indûment des taxes illicites et autres frais non règlementés contribuent à la surchauffe des prix sur le marché", constate également le gouvernement

La ministre de l’Economie a aussi fait remarquer au cours de ce Conseil des ministres que "La dépréciation de la monnaie nationale entre le 21 janvier et le 13 février 2020, avec un taux de change passant de 1730 à 1740CDF/USD renforce la psychose dans le chef de certains opérateurs économiques, en particulier les petits commerçants en général, ayant pour principale conséquence de vouloir anticiper en opérant des ajustements sur les prix des biens", peut-on lire dans le compte-rendu du conseil des ministres.

Face à cette situation, le gouvernement exige l’implication de tous les ministères sectoriels compétents pour mettre fin à la tracasserie administrative et policière sur toutes les routes à travers le pays.


Ouragan FM / Top Media Plus / MEDIA CONGO PRESS
1395 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

In God We Trust | DXQNBPE - posté le 15.02.2020 à 13:59

Un bon début mais c'est en amont qu'il faut commencer en supprimant les multiples frais et taxes connexes au droit d'entrée de la marchandise dans le pays. Le problème lié aux tracasseries administratives à l'intérieur du pays peut être réglé en une semaine. Il suffit de respecter la rétrocession des fonds aux entités administratives et s'assurer que même le bureau du chef de quartier est doté des moyens de fonctionnement.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Prévention contre la propagation du Covid-19 : les grandes lignes de l'adresse du président de...

Santé ..,

Coronavirus : le Gouvernement en Conseil des ministres extraordinaire aujourd’hui !

Santé ..,

Lutte contre le Coronavirus : le 1er ministre Ilunga Ilunkamba préside une réunion d’urgence...

Politique ..,

« Le peuple congolais attend de cette coalition un bilan reluisant », Félix Tshisekedi au...

Société ..,