mediacongo.net - Actualités - "L’épidémie de Coronavirus connaît à ce jour une baisse sensible en Chine", ambassadeur de la Chine en RDC



Retour Santé

"L’épidémie de Coronavirus connaît à ce jour une baisse sensible en Chine", ambassadeur de la Chine en RDC

"L’épidémie de Coronavirus connaît à ce jour une baisse sensible en Chine", ambassadeur de la Chine en RDC 2020-02-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/02-fevrier/24-29/zhu_jing_muyembe_jacques_20_00.jpg -

Jean-Jacques Muyembe et Zhu Jing

En Chine, l’épidémie connaît à ce jour une baisse sensible en termes de nouveaux cas confirmés et des cas de décès. Il y a des provinces qui connaissent zéro cas de contamination et de décès, a fait savoir l’ambassadeur de la République populaire de Chine en République démocratique du Congo, Zhu Jing au cours d’une conférence de presse ce lundi 24 février, animée conjointement avec le directeur général de l’Institut national de recherche biomédicale, le docteur Jean-Jacques Muyembe, sur la situation générale de l’épidémie de Coronavirus qui sévit en Chine depuis le mois de décembre 2019.

L’ambassadeur de Chine en RDC a fait le point sur la situation générale de l’épidémie, évoqué la situation des étudiants congolais vivant dans la province de Hubei précisément dans la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie et a élaboré quelques perspectives.

"Si le bilan reste encore lourd en Chine, jusqu’au 23 février, on a enregistré 67.262 cas de contamination. L’on a aussi enregistré 416 nouveaux cas confirmés, soit une baisse significative par rapport aux jours précédents. Dans d’autres provinces, la situation est plus encourageante. Depuis 25 jours, zéro cas de contamination. En dehors de l’épicentre, la situation est en train d‘être maitrisée. 49.827 patients restent dans les hôpitaux. Le taux de guérison au début de la crise était de 4 % et aujourd’hui, on a dépassé les 30 %, soit 25.000 personnes qui ont recouvré la santé. 3,89 % des morts et dans d’autres provinces, le taux de mortalité est en dessous de 1 %. La situation est encourageante. Cela veut dire que toutes les mesures prises portent des fruits, car l’objectif final est d’éradiquer complètement l’épidémie", a soutenu Zhu Jing avant de souligner que trois éléments expliquent cette évolution positive et fondent l'optimisme de la nation chinoise.

Il s’agit d’abord, de la direction solide de la riposte, centralisée sous la direction du président chinois Xi Jinping et du Parti communiste chinois (PCC), qui ont mis en avant la sauvegarde de la santé et de la sécurité sanitaire du peuple chinois. Pour atteindre cet objectif prioritaire, la Chine a pris des mesures draconiennes. Il y a eu une mobilisation de toutes les ressources, avec la mise en œuvre de la réaction très rapide. Deux hôpitaux ont été construits en moins de 10 jours pour accueillir et soigner les malades avec 2500 lits supplémentaires. Il y a également eu la mise en place d’un système interministériel avec la participation de tous les ministères concernés en vue de coordonner les actions et être efficace sur terrain.

Selon l'ambassadeur, le deuxième facteur est l'état d’esprit du peuple chinois surtout du personnel médical qui s’est engagé dans la lutte, en faisant des sacrifices. On compte parmi les personnels, 1716 contaminés par le virus, dont 6 décès. Les équipes médicales d'autres provinces sont également venues en renfort (178 équipes médicales envoyées, soit 24.000 personnes). Il y a aussi les militaires qui participent à la lutte contre le coronavirus.

Enfin, le troisième facteur qui explique cette avancée dans la lutte contre le coronavirus, c'est le fait que la Chine a pris des mesures de façon scientifique pour contrer l’épidémie. Il fallait couper la voie de transmission et assurer un traitement efficace des patients. Ce sont les deux éléments sur lesquels la Chine a mis beaucoup de ressources. La Chine a amélioré les méthodes de diagnostic, car au début de la crise, l’on était capable de faire 300 tests par jour, au 21 février, on est capable de faire 20.000 tests par jour. Le nombre de lits des hôpitaux sont passés à 24.000 lits dans les hôpitaux fixes et 12.600 lits dans les hôpitaux temporaires. On compte aujourd’hui 10.000 lits d’isolement contre 137. En ce qui concerne les vêtements de protection, au 20 février, 99.000. Les masques, au 22 février, 54.77.000. Donc, la capacité de production de masques a aussi augmenté.

"Malgré la baisse des cas, l’épidémie peut toujours rebondir. Il pourrait arriver que le virus connaisse des mutations dans les jours à venir. La réflexion sur les médicaments, sur le vaccin, doit continuer. C’est une épidémie qu’on n’a jamais connue depuis la fondation de la Chine. D’où, la rapidité de sa transmission et la difficulté de sa maitrise. C’est aussi une épreuve pour toute la nation chinoise et l’on va continuer à être vigilants, intensifier nos efforts...", prévient l’ambassaderu de Chine en RDC en insistant sur le fait que "nous allons gagner cette épidémie et le plus rapidement possible".

Selon M. Jing, il reste encore deux batailles à livrer. Il y a la bataille sanitaire contre l’épidémie qui s’articule sur 6 domaines à savoir : la concentration des efforts à l’épicentre, dans les autres provinces, la coordination des ressources et personnel médicale, le renforcement de la coopération internationale et la communication et diffusion des informations.

La deuxième bataille est économique et sociale. D'après lui, les commerces sont coupés, les gens ne peuvent plus voyager normalement.

"En Chine, on souligne l’importance d’assurer le fonctionnement normal de la vie économique et sociale. Les gens consomment moins, voyagent moins, certains pays ont fermé les frontières vis-à-vis des voyageurs et marchandises chinois. A long terme, on est capable de résister à ce choc et assurer une croissance durable. Sur le plan international, on va renforcer la coopération, car le coronavirus est une menace contre toute la communauté internationale", a-t-il déclaré.

Pour lui, il faut éviter la sur-réaction, comme les restrictions sur le commerce international, résister contre la création des rumeurs. Il pense qu’il faille renforcer l’état d’esprit et travailler ensemble, au lieu de chacun pour soi. Avec une coordination internationale, on est capable d’échanger ensemble les informations, former une riposte efficace.

Pour ce qui est de la situation des 110 étudiants congolais vivant dans la province de Hubei précisément les 97 étudiants dans la ville de Wuhan, l'ambassadeur de Chine en RDC a affirmé qu'ils se portent bien et que la Chine a mis en place une équipe pour faire le suivi des étudiants étrangers.

Des affirmations confirmées par le directeur général de l'INRB, le docteur Jean-Jacques Muyembe qui a profité de l'occasion pour souligner qu'aucun cas de coronavirus n'a été enregistré en RDC

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1514 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 25.02.2020 à 13:57

L'INRB se cherche-il du travail en faisant fonction de plateforme pour cet ambassadeur chinois de parler. L'OMS elle-même panique que cette épidémie est en train de devenir une pandémie mondiale et l'infection des gens se font sans symptômes visibles. Des millions de gens ont été potentiellement infectés et déjà sortis de la Chine cap le monde y compris le Congo et le chinois parle du commerce?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

La Covid-19 frappe à nouveau l’ambassade des États-Unis

Société ..,

Covid-19: les autorités démentent l'existence de faux malades du Covid-19

Santé ..,

États-Unis : Donald Trump exige des gouverneurs la réouverture immédiate des lieux de culte

Religion ..,

De l’Algérie à l’Arabie saoudite, le Ramadan n’a « jamais été aussi triste »

Religion ..,