Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Enquête sur le décès de Delphin Kahimbi : le général suspendu pour des écoutes à la Présidence ?

2020-03-03
03.03.2020
2020-03-03
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/01-08/kahimbi_delphin_general_20_001.jpg -

Delphin Kahimbi

On en sait un peu plus sur les circonstances du décès, le vendredi 28 février dernier, du Général Delphin Kahimbi, chef d’état-major adjoint des FARDC en charge du renseignement militaire.

Selon le magazine Jeune Afrique, le président Félix Tshisekedi a exposé devant l’équipe gouvernementale, les premiers éléments qu’il avait alors en sa possession, notamment concernant les premières constatations médico-légales, lors du conseil des ministres du même vendredi.

Félix Tshisekedi a indiqué que le Général Delphin Kahimbi a été suspendu de ses fonctions par le Conseil national de sécurité, à en croire ce média, car il était soupçonné d’avoir placé sur écoute Vital Kamerhe, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, ainsi que huit de ses collaborateurs.

« Exprimant ses regrets devant la perte d’un haut officier de l’armée, le président congolais a expliqué que Delphin Kahimbi avait été empêché de voyager en Afrique du Sud, le 20 février, puis suspendu de ses fonctions par le Conseil national de sécurité car il était soupçonné d’avoir placé sur écoute Vital Kamerhe, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, ainsi que huit de ses collaborateurs. Il a aussi fait état d’informations concernant des commandes de matériels d’écoute destiné à surveiller Félix Tshisekedi lui-même. » rapporte Jeune Afrique.

Ces soupçons alimentés, selon les propos du Président rapportés par plusieurs ministres, par «des informations recueillies par des services de renseignements».

Le directeur de cabinet du Général Delphin Kahimbi, qui a été arrêté et auditionné à la même période que lui, aurait confirmé ces accusations devant ces mêmes services, entre les mains desquels il était toujours ce lundi 2 mars 2020.

Delphin Kahimbi, qui a rejeté avec force ces accusations, avait ensuite été assigné à résidence pour «être à la disposition du Conseil national de sécurité», s’est alors également vu retirer le dispositif qui assurait jusque-là sa sécurité.

Jeune Afrique qui se confie à 3 ministres présents à ce conseil, précise que Félix Tshisekedi a aussi livré quelques détails sur les premiers éléments de l’enquête. Il aurait en particulier déclaré aux membres du Gouvernement que des «traces de strangulation» avaient été observées sur le corps du général Delphin Kahimbi, ajoutant qu’il souhaitait que « les enquêtes soient rapidement menées afin de déterminer les circonstances exactes de sa mort.»

Pour rappel, le Général Delphin Kahimbi fut l’un des puissants généraux autour de Joseph Kabila. Il a été au cœur des renseignements militaires du pays lors des derniers moments de l’ancien président. Plusieurs organisations de défense des droits humains l’avaient toujours accusé de violation grave des droits de l’homme. C’est peut-être dans ce sens qu’il était sous sanctions internationales depuis quelques années aux côtés d’autres proches de Kabila.

Il est décédé, alors qu’il devait être entendu encore une fois par le Conseil National de Sécurité. Des réactions sont tombés depuis, dans tous les sens, et selon des camps politiques ou des activistes de la Société Civile. En tout cas, la polémique et les questionnements étaient au rendez-vous.

Du coté FCC, des cadres se sont dernièrement montrés très critiques, face à cette mort qu’ils considèrent comme mystérieuse.

«Qu’à cela ne tienne, il y a énormément d’interrogations», a indiqué Félix Kabange Numbi, qui dit avoir appris que le Général Delphin Kahimbi était désarmé à 22 heures, par les soldats qui sont venus de la maison civile, alors que quand un Général est suspendu, «cela ne signifie pas qu’il est relevé de ses fonctions.»

Jean-Marc Kabund, président intérimaire de l’UDPS, a lui demandé à ses partenaires (FCC) «d’arrêter de gesticuler autour de la mort de ce vaillant combattant,» en mettant sur la place publique à quel point « le régime passé avait politisé l’Armée» et montrer à l’opinion « qu’ils continuent à avoir une mainmise sur l’Armée. »

Le Haut-commandement militaire a annoncé qu’une «enquête est diligentée, pour élucider les circonstances» de son décès.

Museza Cikuru
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
C’est vous qui le dites : 21 commentaires
8400 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Svp intervenez seulement quand vous avez des choses édifiantes à dire

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Svp intervenez seulement quand vous avez des choses édifiantes à dire

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Svp répondez seulement quand vous avez quelque chose d’édifiant à dire

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Il est interdit au Prèsident Amèricain d'utiliser son cellulaire privé,en outre ses conversations sont enregistrèes, qui se souvient di Watergate qui emportè Nixon ? Pourquoi avoir avoir peur d'etre enregistrer lorsqu'on travaille pour le pays ? Si les faits dans Jeune afrique sont rèels, alors tshilombo n'a pas la situation sous controle,puisque c'est un secret d'Etat pour l'instant.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
FELIX a ses hiboux maintenant comme l'époque Ngwanda terminator

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
KAHIMBI assassiné on fait d'une pierre 2 coupds: on fait oublier le scandale des millions ( encore ) détournés des '"100jours''et on a une place pour un frère KAMUINA SAMPU nommé par le MAZARIN Gérard Mulumba chef de milices désarmeuses des Généraux non tribaux

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Cher MESO Mbwaki REPONDEZ MOI : Depuis quand un prêtre,GéRARD Mulumbafrère de Etienne TSHISEKEDI dispose de troupes armées autorisées à désarmeret SEQUESTRER un officier simplement suspendu ? 2/ KAHIMBI en résidence surveillée: ceux qui le surveillaient doivent expliquer sa mort. CELA ETANT JE confirme:KAHIMBI et KALEV enquêtaient sur les 15 millions $volés, sur le FAUX CRASH de l ANTONOV72 qui a vu disparaitre vers RWANDA 8 MILLIONS dollars en casH, 100kg dor pur et 3 tonnes de coltan au profit de une dame D..N... Ou est epave du car blindé.? Les restes ( meme les dents )des pilotes mafieu russes?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Attention, l'étrangleur court toujours et a ajouté à son actif un autre "pendu" ou "étranglé".

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Attention, l'étrangleur court toujours et a ajouté à son actif un autre "pendu" ou "étranglé".

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le feu général habitait-il seul ? Sa femme, qui devait être sûrement à ses côtés, n'a-t-elle pas vu le ou les étrangleurs ? Si étrangleur il y avait, aurait-il agi avec l'assentiment de madame-général ? L'avait-il endormie ? N'avançons donc rien, attendons, comme toujours, les résultats de l'enquête qui sortiront dans 80 ans quand toute cette génération sera partie.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
@anaonyme | 92D3XD4 , Avec vous , mon frère , plus besoin d'enquêter. Tout ce qui arrive à la tête du pays est lié à l'affaire des 15.000.000 $ et à celle du crash de l'Antonov .Et LUKAKU du contre-espionnage ? Avez-vous déjà une piste implicant Mgr Mulumba ou un autre membre de l'entourage de Tshilombo?Je pense que la vérité est plus complexe que vos dires . Au fait , au mois de decembre vous prédisiez la déstitution de Tshilombo pour Janvier 2020 , nous sommes au mois de Mars .L'opposition n'est jamais facile surtout si on se berce des faux espoirs .

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
QUI PEUT FAIRE TAIRE CE TSHILOMBO?Son oncle le FAUX prêtre Gérard mulumba ordonne un soir à sa milice tribale de désarmer et séquestrer KAHIMBI.Au matin KAHIMBI est retrouvé mort "étranglé". Qui d autre pouvait approcher un KAHIMBI séquestré et pris en otage pour l etrangler ? Et d'un..qui est le prochain ?Généraux desFARDC éviter les réunions convoquées par MBALA MUSENSE et BEYA SIKU et KASONGA...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
1/ Depuis quand un prêtre,GéRARD Mulumbafrère de Etienne TSHISEKEDI dispose de troupes armées autorisées à désarmeret SEQUESTRER un officier simplement suspendu ? 2/ KAHIMBI en résidence surveillée: ceux qui le surveillaient doivent expliquer sa mort. 3/TSHILOMBO et son oncle Mulumba subitement ardents défenseurs de KAMERHE au point de désarmer SEQUETRER un général :!!!! 4/ KAHIMBI et KALEV enquêtaient sur les 15 millions $volés, sur le FAUX CRASH de l ANTONOV72 qui a vu disparaitre vers RWANDA 8 MILLIONS dollars en cas, 100kg dor pur et 3 tonnes de coltan au profit de....

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Si personne ne connait OU se trouve la JEEP blindee de TRICHEKEDI, les pilotes de l'Antonov72 etc...kiekiekiekiekie Enquete MAWA !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ces l'armée qui enquette maintenant. aulieu de la police?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ciaaaaaaaaa, depuis quand aviez vous deja enquetes et aboutis a des reultats? L'histoire se repete; si l'assassin d'un president qui etait remplacer par son fils n'a jamais etait connu, vous compter trouver celui d'un generale? L'assassin est parmi vous et vous le connaissez tous...qu'attendez vous pour lui dennoncer ou le livre? Ca tjr etait parail, quelqu'un pense que ca ne lui arrivera jamais il est son bras droit, jusqu'a ce que cela lui arrive.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Pourquoi avait-il besoin de mettre VK et ces collaborateurs à l'écoute ? Pour l'intérêt de qui faisait-il ainsi ? La réponse à ces deux questions éluciderait non seulement le mobile de son décès, mais également le principal bénéficiaire de cette mort de plus.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Donc!! Donc ! C Khamereon et ces 8 collaborateurs qu'il ont étranglé..emonani na miso

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Si on étrangle un individu si mauvais soit-il parce qu'il a mis sur écoute kamerhe et ses 8 collaborateurs, alors c'est un meurtre de droit commun. Kamerhe et ses 8 coopérants ne sont point un souci de sécurité de l'état

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
BATTEZ VOUS, VOUS ETES DES PARTENAIRES MALHONNETES MEDIOCRES. FELIX MABOKO PEMBE YA MAKILA kiekiekiekiekie OKOMA KO BOMANA. BISO, TO ZO TALELA, MBWA ASWI MBWA, LA ZAMBA.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
FATSHI BETON-ANNEE DES ACTIONS

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Le président du Sénat rwandais a démissionné de son poste

Les plus commentés

Politique Papy Tamba : « Joseph Kabila sera candidat en 2023 pour s’occuper personnellement de Kagame »

08.12.2022, 27 commentaires

Politique Tensions RDC-Rwanda : suite à son soutien à Paul Kagame, Emmanuel Macron ne sera pas la bienvenue à Kinshasa

08.12.2022, 23 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 18 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance