mediacongo.net - Actualités - Partage des dix entreprises publiques : six Dg et 5 Pca Fcc, contre 4 Dg Cach



Retour Politique

Partage des dix entreprises publiques : six Dg et 5 Pca Fcc, contre 4 Dg Cach

Partage des dix entreprises publiques : six Dg et 5 Pca Fcc, contre 4 Dg Cach 2020-03-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/01-08/nehemie_kabund_20_02145.jpg -

D'ores et déjà, la Commission ad hoc toilette son rapport final, avant le dépôt sur la table du Président de la République.

Les travaux de la Commission sur le partage des entreprises publiques entre le FCC-CACH, à Plazza Rotana Hôtel, ont franchi leur dernière ligne. Les deux parties se sont accordées sur la clef de répartition de dix entreprises de l'Etat congolais. Au terme du compromis, le Front commun pour le Congo (FCC), plateforme de l'ancien Président Joseph Kabila, se retrouve avec six postes de Directeur général (DG) et cinq de Président du Conseil d'administration (PCA). Par contre, le CACH, famille politique de l'actuel chef de l'Etat, s'en tire avec 4 Dg, déclare Ferdinand Kambere, Secrétaire permanent adjoint (SPA) du PPRD, joint au téléphone hier par Forum des As.

Selon la source, le gros du travail est déjà fait. "A présent, il ne reste plus qu'à faire le toilettage du rapport final de la Commission ad hoc, avant que ledit document ne soit déposé sur la table de Félix Tshisekedi", renseigne Ferdinand Kambere, qui ne donne cependant aucune précision quant à la date de la fin effective des travaux de la Commission.

Toutefois, le SPA du principal parti politique du FCC, précise que le nettoyage dont il est question ici, porte essentiellement sur les noms de différents candidats proposés par les deux plateformes de la coalition au pouvoir. Dans ces conditions, il ne serait pas surprenant que la série d'ordonnances du Président de la République, portant nomination de nouveaux mandataires à la tête des entreprises du portefeuille, soient rendues publiques dans un proche avenir.

"PLACE AUX DEMOCRATES FILS MAISON"

Dans cette nouvelle perspective de redistribution de cartes dans les entreprises de l'Etat, "les démocrates-fils- maison" du FCC, trouveront bien leur place. C'est ce que déclare sur Top Congo, Justin Bitakwira, ancien député national (2006-2011) et ministre du Développement rural du tout dernier Gouvernement du régime de Joseph Kabila. Appel de pieds ?

En attendant l'ultime avis du Chef de l'Etat sur les propositions de la Commission de Rotana Hôtel, plus d'un analyste redoute des frustrations dans le camp des alliés des deux plateformes de la coalition FCC-CACH. Il faut noter qu'après la formation de l'actuel Gouvernement au mois d'août dernier, la plupart des "rescapés" des deux bords politiques, attendent d'être repêchés dans les entreprises publiques. D'autres, dans la diplomatie. Des ambitions certes, légitimes mais qui ne doivent cependant pas être démesurées. Le dernier mot revenant aux deux "commandeurs" de la coalition. A savoir Joseph Kabila pour le FCC et Félix Tshisekedi pour le CACH.

En ce qui concerne particulièrement le CACH, le quota de 4 postes de directeur général qui lui revient, devra se partager entre l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti présidentiel, et son alliée Union pour la nation congolaise (UNC), de Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Félix Tshisekedi. Ici aussi, chacun des deux partis politiques devra gérer les "appétits" de leurs amis se trouvant sur le banc d'attente. A priori, on ne saura pas satisfaire tout le monde. Moralité, le partage de responsabilités à la tête des entreprises publiques, sonne l'heure d'un véritable bal de chauves. Pas exclus que des aigris scellent le divorce d'avec leurs anciens partenaires !

RESSUSCITER LES "CADAVRES"

Une chose est de vouloir occuper à tout prix, un poste de Directeur général ou celui de Président du conseil d'administration d'une entreprise publique. Une autre, et la plus importante, est d'avoir une vision claire de ce que l'on doit faire, de manière à insuffler un nouveau souffle de vie à l'entreprise placée à sa direction. Car, au moment où nous écrivons ces lignes, la plupart des entreprises publiques ressemblent depuis plusieurs décennies à de véritables cadavres.

Historiquement, les entreprises publiques en RD Congo ont progressivement entamé leur descente aux enfers en 1973, après la politique de Zaïrianisation décrétée par feu le Président Mobutu. La situation s'est davantage détériorée à la suite de tristes pillages de septembre 1991 et de janvier 1993. Les rébellions en série après la chute du régime du défunt Maréchal Mobutu en mai 1997, n'ont fait qu'empirer une situation déjà désespérée de nos entreprises. A preuve, la Gécamines, la Miba, la Sncc, l'Onatra… listées parmi les principales contributrices - pour ce qui est de deux premières - du budget de l'Etat, sont l'ombre d'elles-mêmes.

Tout le malheur est qu'hier comme aujourd'hui, la fonction de mandataire public est hyper politisée. Le jeu se jouant depuis peu, entre les partis politiques, des compétences indépendantes sont généralement sacrifiées sur l'autel du clientélisme politique. Dans ces conditions, il est bien évident que la personne nommée, soit Directeur général, soit PCA de telle ou de telle autre entreprise de l'Etat, ait des comptes à rendre principalement à celui qui l'a placée à ce poste. Par rapport à l'état des lieux chaotique, et presque calamiteux dans les entreprises du portefeuille de l'Etat congolais, nombreux sont des analystes qui suggèrent la dépolitisation des mandataires publics. Hélas. La voix de ces Congolais semble être une cause bien perdue à l'avance.

Grevisse Kabrel
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
8414 suivent la conversation
22 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 06.03.2020 à 19:07

Le Pays descendra encore plus bas qu'actuellement, alors que nous sommes déjà trop bas comparés même aux pays les plus pauvres potentiellement, qui nous entoure!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 6TTXEJD - posté le 06.03.2020 à 14:43

Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 06.03.2020 à 11:46 Bravo ! L'acteur Siriki l'a toujours dit : "il comprend vite quand on lui explique lentement". Cas des élèves cancres de l'UDPS, à commençant par leur chef… qui ont mis une année (2019) à comprendre qu'ils sont au pouvoir sans avoir le pouvoir. Et ils claironnent "2020 ANNEE DE L'ACTION". Une vraie meute des somnambules, ces attardés de l'UDPS !

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emma | HVZ53G8 - posté le 06.03.2020 à 14:30

ils se partagent ce qu'ils trouvent comme sur un terrain conquis.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 06.03.2020 à 11:46

Cette photo explique qu'un eleve ne comprenait pas bien les cours alors le prof prend un stylo et lui fait un dessin pour qu'il comprenne rapidement. Lui, il faut lui expliquer longtemps pour qu'il comprenne vite !

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 06.03.2020 à 11:45

naonyme | 92D3XD4 - posté le 06.03.2020 à 11:39 Je savais TSHILOMBO inculte et limité mais pas ce point;il se précipite pour dire que le Gene KAHIMBI l espionnait.Donc KAHIMBI - tt com KALEV sait - savait tout sur : 1.la scene de sa nomination par RAIS KABILA 2. qui se sont partagés les 15 millions$ volés 3.sur le FAUX crash de Antonov 72 avec disparition vers le Rwanda de 8 millions de dollars,100 kg or pur et 3 tonnes coltan 4 transfert de 20 millions$ de N..D et Thierry vers Lukman Server 5.les blocs pétroliers du bof John Nyakeru pour 300 millions dollars.6. Les échanges joyeux privés sur les 900 Millions accumules en 1an ETC..QUI AVAIT ALORS INTERET A FAIRE TAIRE KAHIMBI...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 06.03.2020 à 11:33

Au secour

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 06.03.2020 à 11:32

CENCO S.V.P, venez zu sevour du peuple Congolais. On dit toujours " Qu'il vaut mieux mourir en se battant, que de regarder comment on te tue ". Est ce qu'un imposteur peut metre tout un pays et son peuple A genoux ???? Si oui, nous sommes des idiots.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 06.03.2020 à 11:21

...de pencher selon les prérogatives que lui donne la Constitution, sur telle ou telle option car la notion même d'avoir un chef est pour que finalement il tranche pour une d'elle selon sa vision et surtout parque le choix est souvent unique, car en fin de compte c'est lui qui aura a rendre compte sur SON bilan de 5 ans. Nous nous comportons comme un parent qui a consommé sa vie et qui veut vivre la vie de son enfant. Il nous faut commencer par gagner une élection si nous en sommes capables. La culture Congolaise a ce coté négatif qui trompe que lorsque tout est cuit , nous voulons nous convaincre à tort et par envie que celui qui occupe l'estrade est comme nous ou moins que nous...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 06.03.2020 à 11:17

Je ne comprend pas comment certains de nous Congolais réfléchissons: Nous voulons quelque chose et son contraire. Si le président avait dit B, les mêmes personnes qui veulent B aujourd'hui seraient les mêmes à développer des analyses contraires sur cette plateforme pour demander option A. Cela s’appelle mauvaise foi et arrogance. Il est ridicule de voir les gens discuter à longueur de journée voulant que leur opinion prime toujours sur celle du président et souvent sans respect du tout et pourtant ils auront du depuis longtemps appréhender la simple logique que sur les différentes opinions qui se dessineront toujours, qu'il ne sert à rien de critiquer le président de...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 06.03.2020 à 11:13

Un homme politique qui est plus motivé pour réussir que quiconque de normal peut aussi avoir plus que les compétences requise; Les deux ne s'excluent pas!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 06.03.2020 à 11:09

Chaque fois que nous lisons les commentaires sur les réseaux sociaux, moi y compris, rappelons-nous toujours qu'au moins 70% des contribuant ne sont pas des Congolais mais des gens dont la mission est de faire cogner les têtes des Congolais pour qu'ils entre-déchirent et n'avancent pas.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
X-man | 7MEOU7I - posté le 06.03.2020 à 11:08

LE PEUPLE D'ABORD, ON Y EST!!!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 06.03.2020 à 11:01

tout ça c'est la faute de FELIX et l'UDPS qui s'en fiche de la constitution,il revient au premier ministre chef du gouvernement de nommés les DG et les PCA des entreprises publique sur les critères des compétences et de l'expériences,sans forcement tenir compte des appartenances politique,pourquoi c'est privé d'un congolais de Lamuka compétents au profit d'un idiot UDPS ? voilas le slogan le peuple d'abord

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gomes | IQNKUTC - posté le 06.03.2020 à 11:00

6+5=11+4=15. Chers journalistes, voilà la somme totale des postes. Pourquoi le FCC (Front Comun des Corrompus ou Faux Conducteurs des Corrompus )doivent avoir 11 postes et le Cach 4? Le premier ministre doit savoir et se rappeler que, Historiquement, les entreprises publiques en RD Congo ont progressivement entamé leur descente aux enfers en 1973, après la politique de Zaïrianisation décrétée par feu le Président Mobutu. La situation s'est davantage détériorée à la suite de tristes pillages de septembre 1991 et de janvier 1993. Les rébellions en série après la chute du régime du défunt Maréchal Mobutu en mai 1997, n'ont fait qu'empirer une situation déjà désespérée...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Congo d'abord | U5W4GK2 - posté le 06.03.2020 à 10:58

Si non c'est une honte pour un haut cadre d'un parti politique, un ministre de se permettre de dire cela. Si le partage des postes fait partie de l'accord entre Tshilombo et Kabila, cela ne devrait pas faire objet sur la place publique. Cela devrait être "de la cuisine inter", c'est une bassesse d'esprit!!! quel message pour la jeunesse: Il faut faire la politique pour être un grand homme, bizarre !!!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Congo d'abord | U5W4GK2 - posté le 06.03.2020 à 10:51

C'est sur que vous allez vous partager les poste malgré les bruits des uns tout comme des autres mais le plus grand problème est de trouver du sang neuf, pas les mêmes nom trempés dans le mal que nous connaissons dans ce pays.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | IG9A8EG - posté le 06.03.2020 à 10:44

Mais le peuple peut bien dire non à cette trahison non. On n'a pas élu Tchiseketdi pour continuer à laisser les entreprises de l'Etat entre les mains des envahisseurs. Qui est à la DGDA? Toujours l'ambassadeur du Rwanda en RDC par Kabila. Alors, levons nous le peuple pour dire non. Nous avons perdu les nôtres pour avoir les élections et une fois Tchisekedi au pouvoir, il oublie tous ceux qui sont mort pour qu'il ait le pouvoir. Levons nous le peuple pour dire non. Toutes les provinces, marchons, disons non haut et fort. Tchisekedi a dit après Genève qu'il respecte la base.

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
solphej | SC5KAWE - posté le 06.03.2020 à 10:41

Malheureusement les mêmes causes produisent les mêmes effets,dans cette vision continue de politiser les entreprises a montré ses limites à la redevabilité de ses animateurs vis-à-vis du peuple ou des partis politiques. cette fois que FATSHI exiger dans le chef de ces animateurs une technicité et un savoir-faire à part leur appartenance politique.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pacificateur | KD5RKU4 - posté le 06.03.2020 à 10:33

quel kifioto qui a raison mavi

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 06.03.2020 à 10:19

KIKAYA a raison vraiment, ce mauvais choix enfonce le pays dans l'enfer, les mediocres sont toujours aux commandes, ils se partage le buttin. MAWA ! LE PEUPLE D'ABORD. kiekiekiekiekiekie TASHI BEEEE??? BETWABWEEEE

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
claudia | 6RFDHJC - posté le 06.03.2020 à 10:07

Voila pourquoi ce pays ne marche pas, suite à la politisation de tous les secteurs nationaux. on tient pas compte de la compétences, mais plutôt son adhésion à telle ou telle famille politique. Ils se battent pour leurs propres intérêts égoïstes, hier ils critiquaient et aujourd'hui à la commande ils ne font pas mieux que ceux ils avaient critiqués! Enrichissement illicite et ainsi de suite...............;; Mawa

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DBB | F3N8FCQ - posté le 06.03.2020 à 09:57

Depolitisation pour quelqu'un nomme par un politique???Parlons plutot de competence des candidats et exercons le controle citoyen pour denoncer les abus sans complaisance

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa