mediacongo.net - Actualités - Déroulement des opérations militaires au Sud-Kivu : les 4 « fake news» sur le Général Mundos



Retour Sur le net

Déroulement des opérations militaires au Sud-Kivu : les 4 « fake news» sur le Général Mundos

Déroulement des opérations militaires au Sud-Kivu : les 4 « fake news» sur le Général Mundos 2020-03-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/09-15/mundos_akili_20_02145.jpg -

le Général-Major Akili Muhindo Charles dit « Mundos »

A l’instar d’autres coins du monde, les congolais de la République Démocratique du Congo sont continuellement servis par les nouvelles sur les réseaux sociaux. Ils sont rapides et la nouvelle se repend comme une traînée de poudre. Elles peuvent devenir également des “fake news” (des fausses nouvelles).

Cette semaine, parmi les nouvelles qui ont défrayées la chronique, on note celles circulant autour du Commandant 33ème région militaire (Sud-Kivu et Maniema), le Général-Major Akili Muhindo Charles dit « Mundos ».

Laprunellerdc.info revient sur les 4 fake news de deux dernières semaines autour du Général Mundos.

1. Le Général Mundos et appelé pour consultation refuse et pose des conditions pour aller à Kinshasa

En fin février dernier, des tracts distillés sur les réseaux sociaux annoncent que les Généraux Mundos et Bolingo sont convoqués à Kinshasa pour concertation. Le même tract indique que le Général Bolingo était prêt à rejoindre Kinshasa mais que son commandant région Akili Mundos poserait des conditions avant d’y aller.

Au sein de l’armée, on s’en moque.  A Laprunellerdc.info, un officier militaire rappelle qu’il n’y a pas de « demande d’emploi » au sein de l’armée. Aucun commandant ne peut poser des conditions pour choisir d’aller dans telle ou telle autre région.

“Les fake news soulagent les cœurs des milliers des gens dans ce pays », indique une source généralement bien informée au sein des FARDC.

2. Le général Mundos convoqué par la Hiérarchie à Kinshasa

 En effet, plusieurs internautes, parmi eux des journalistes de renom, avaient annoncé que le Général Mundos était convoqué à Kinshasa par sa hiérarchie la semaine dernière. Des tweets l’annoncent d’ailleurs déjà dans la capitale.

Pourtant, le jour de l’annonce, cet officier supérieur des FARDC se trouvait dans la délégation du Vice-Gouverneur du Sud-Kivu pour inspecter l’évolution du projet de construction de la Centrale de Ruzizi 3 dans la Plaine de la Ruzizi (Kamanyola).

Une source au sein de l’armée explique que ni ce jour, moins encore après, il n’a jamais fait l’objet d’une convocation ni appelé pour « consultation ».

3. Le Général Mundos « suspendu et interdit de quitter Kinshasa »

La grande « fake news » c’est celle annonçant la suspension du Commandant de la 33ème région militaire.

Des tweets des journalistes et autres activistes annoncent qu’il est remplacé par le Général de Brigade Tony Mwangala.

Pourtant, dans une lettre adressée au commandant de la 33ème région militaire, le chef d’Etat-major vient de désigner à titre intérimaire un nouveau commandant de l’administration et logistique et un commandant de la 12ème  brigade de réaction rapide mais ne remplace pas le Général Mundos.

«Les officiers ci-dessous sont désignés à titre intérimaire pour assumer les fonctions en regard de leurs nom en attendant les dispositions définitives par l’autorité compétente. GenBde Mwangala Tony, matr159779417890, Comd AdmLog a.i 33RgnMil. Général de Brigade Muhima Batenchi Dieudonné, Matr 173972590155, Comd 12BdeRR a.i», explique le document signé par le général major Kaumbu Yankole Isidore qui annonce que c’est dans le but de renforcer l’efficacité au sein du commandement de la 33ème région et de la 12ème brigade Réaction Rapide.

4. Mundos convoqué à Kinshasa renforcé plutôt par deux Généraux

Pour démentir la nouvelle de la suspension du Général Mundos, des médias annoncent que le Général Mundos est renforcé par deux généraux. D’autres évoquent un manque de confiance pour faire accepter la thèse d’interpellation par Kinshasa. 

Pourtant, depuis plusieurs semaines, l’ancien commandant en charge de l’administration et de la logistique est muté à Kisangani par la hiérarchie pour d’autres fonctions. Le Général Tony Mwangala vient donc le remplacer à l’administration et logistique de la 33ième région militaire.

Par ailleurs, le Général de Brigade Dieudonné Muhima nommé en charge de la 12ème brigade de Réaction rapide a été jusqu’à ce jour le commandant du secteur opérationnel Nord Sud-Kivu et a mené sous le commandement de Mundos les opérations de traque contre les miliciens et particulièrement les CNRD capturés et renvoyés en masse dans leur pays le Rwanda.

Cette brigade de réaction rapide active est sur le front de Minembwe (sud Sud-Kivu) et c’est là donc que le nouveau commandant devra servir sous le drapeau avec la lourde mission de ramener des résultats dans cette région infestée par une multitude des groupes armés.

Il faut encore dire ici que le Général Mundos n’est pas à Kinshasa mais au Sud-Kivu. Il a été dans la suite du ministre de la Défense Nationale et Anciens combattants pour clôturer le dialogue intracommunautaire des Babembe tenu à Uvira au cours de la semaine. 

Des rumeurs qui n’étonnent presque pas

Il faut tout de même reconnaître que depuis le début des opérations contre les groupes armés dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu, le commandant 33ème région militaire est sous la pression de quelques responsables politiques issus de la communauté Banyamulenge, notamment.

Ils l’accusent de ne rien faire pour résoudre la situation de Minembwe.

Pourtant, des activistes des mouvements citoyens au Sud-Kivu et d’autres acteurs de la Société Civile disent soutenir ses efforts pour l’éradication des groupes armés avec son approche de sensibilisation avant toute action militaire.

Plusieurs évoquent parfois la complicité de certains notables banyamulenge dans la guerre de Minembwe et qui considéreraient « Mundos » comme un «témoin gênant».

D’autres membres des communautés de Fizi, Uvira et Mwenga dont des Banyamulenge l’avaient félicité et encouragé pour le travail abattu.

Des acteurs et organisations de la Société Civile lui ont déjà décerné plusieurs prix en reconnaissance de son action et ses efforts pour la pacification de la zone.


MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
4499 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Ananie | PXV9MLR - posté le 12.03.2020 à 15:27

Il y a aussi une haine démesurée qui rend bcp de congolais plus idiots. Alors que la lettre d'affection d'intérims était claire, 90% continuaient à célébrer la fausse relève et insulter ce vaillant officier. C'est juste honteux. Nos militaires méritent plus de respect pour leur engagements et niveau de sacrifice. Soutenons notre armée et encourageons ceux engagés dans les lignes de front.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : L’Agence spatiale européenne veut connecter la Lune à la Terre !
AUTOUR DU SUJET

Sud-Kivu: quelques réaménagements au sein de la 33ème région militaire

Provinces ..,

Sud-Kivu: le Général Mundos ordonne l'arrestation du Commandant de Bukavu pour violation des...

Provinces ..,

Beni: une mission de la justice militaire auditionne les victimes

Provinces ..,