mediacongo.net - Actualités - Décès du général Delphin Kahimbi : la Monusco assure ne pas avoir été sollicitée pour enquêter sur sa mort



Retour Société

Décès du général Delphin Kahimbi : la Monusco assure ne pas avoir été sollicitée pour enquêter sur sa mort

Décès du général Delphin Kahimbi : la Monusco assure ne pas avoir été sollicitée pour enquêter sur sa mort 2020-03-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/09-15/kahimbi_delphin_20_0200.jpg -

Une dizaine de jours après la mort dans des conditions non encore élucidées du général Delphin Kahimbi, proche de l'ancien président congolais, de nombreuses questions se posent sur les enquêtes en cours.

Alors que l'enquête est officiellement entre les mains de la justice militaire depuis ce drame, les propos attribués au président Félix Tshisekedi lors du Conseil des ministres du 6 mars semblent indiquer qu'il aurait demandé à la Monusco de diligenter une enquête indépendante, ce que nie la mission de l'ONU dans le pays.

Les propos du président Tshisekedi étaient pourtant on ne peut plus clairs. Il avait informé les membres de son gouvernement, selon le compte-rendu du porte-parole du gouvernement, qu'il avait « décidé de diligenter une enquête indépendante à l'initiative de la Monusco ».

« Très bonne initiative » a salué le 9 mars un haut cadre du FCC [Front commun pour le Congo], en parlant d'une « décision de nature à instaurer la confiance sur les résultats de l'enquête en cours sur la disparition du général Delphin Kahimbi ». « Même le président Tshisekedi a parlé d'une mort par pendaison sans préciser si c'était le fait de lui-même ou d'une main autre que la sienne », a pointé cette source.

Problème, la Monusco assure n'avoir reçu aucune demande dans ce sens, mais son porte-parole reconnaît que la Mission de l'ONU a donné son « appui » à une enquête menée à l'initiative de la justice congolaise. « Nous avons apporté un soutien technique et scientifique à la demande des autorités congolaises, explique Mathias Gillmann, porte-parole de la mission onusienne. C'est une enquête menée par les autorités judiciaires nationales, non à l'initiative de la Mission [de l'ONU] mais à l'initiative des autorités congolaises et nous ne ferons aucun commentaire concernant une enquête qui est non seulement en cours, mais aussi diligenté et menée par les autorités nationales ».

Contactée par RFI, la porte-parole adjointe de la présidence a renvoyé la balle dans le camp du ministre de la Communication et porte-parole de gouvernement, Jolino Makelele, chargé de la rédaction des comptes-rendus des conseils des ministres, qui n'a pu être joint.


RFI / MCP, via mediacongo.net
1439 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

A Concerned Citizen (CC) | 5MMWL26 - posté le 10.03.2020 à 10:41

Ne jamais fait confiance a la communaute internationale avec la premiere mission en 1960 avait trahi le congo de Lumumba! Apprenez a prendre les lessons d'histoire! Avec cette allure, le pays risque d'etre a la merci des strateges mondiaux de la balkanisation de la rdc. Une dose de confiance aux congolais pour resoudre des cas comme celui oblige! Je suis convaincu qu'il y a des congolais a qui on peut faire confiance.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pacificateur | KD5RKU4 - posté le 10.03.2020 à 08:05

tout ça c'est vous le journaliste , vraiment bino pasi

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 10.03.2020 à 08:04

« Même le président Tshisekedi a parlé d'une mort par pendaison sans préciser si c'était le fait de lui-même ou d'une main autre que la sienne » Kiekiekiekiekiekie ca c'etait l'enquete de Trichekedi, Amateurisme. Demandez aussi le commandant de la 3ieme bataillon Monseigneur MULUMBA kiekiekiekiekie pendaison ???!!!! ANTONOV72 ??? JEEP BLINDEE ??? FOSSE DE MALUKU ???? ROSY MUKENDI ??? THERESE KAPANGALA ???? CHEBEYA ???? etc... maintenant KAHIMBI, enquete toujours... Trichekedi O SIMBI TOUCHE.

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbok'Elengi 10e rue | TSWZGT3 - posté le 10.03.2020 à 07:53

Mais l'amateur de trichekedi Tshilombo a dit lors du dernier conseil des Ministres que selon des premiers éléments de l'enquête reçus de la Monusco, le General serait mort par pendaison…quelle culpabilité ? Le FCC doit travailler pour destituer ce type inexpérimenté médiocre au sommet de l'Etat. Tshilolo ne maitrise rien du tout et il ne connait pas la notion de séparation du pouvoir judiciaire au pouvoir exécutif !Tshilombo étant l'auteur de cette mort, a publié vite le résultat de l'enquête.....il doit être poursuivre pour son amateurisme et manque de professionnalisme. Un président de la honte pour le pays.

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Kinshasa : un accident de la circulation fait deux morts sur la route de Matadi
AUTOUR DU SUJET

La veuve du général Kahimbi interpellée pour violation de ses conditions de détention

Société ..,

Dossier Delphin Kahimbi: des civils arrêtés sont libérés, la veuve et la belle-mère acquittées

Société ..,

Affaire Delphin Kahimbi : le procureur a requis la peine capitale pour la veuve et la mère de...

Société ..,

Justice : suicide ou meurtre, la fin brutale du général Delphin Kahimbi

Société ..,