mediacongo.net - Actualités - Justice : Oly Ilunga va exercer « tous les recours pour rétablir son honneur et revendiquer sa liberté »



Retour Société

Justice : Oly Ilunga va exercer « tous les recours pour rétablir son honneur et revendiquer sa liberté »

Justice : Oly Ilunga va exercer « tous les recours pour rétablir son honneur et revendiquer sa liberté » 2020-03-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/23-29/ilunga-oly-ministre-sante-gouvernement-kabila-rdc.jpeg -

L’ancien ministre de la Santé publique sous Joseph Kabila, Dr Oly Ilunga, qui a écopé, dans un verdict rendu ce lundi 23 mars par la Cour de cassation, de 5 ans des travaux forcés et 5 ans de privation de ses droits civiques promet d’ « exercer tous les recours disponibles pour rétablir son honneur et revendiquer sa liberté » .

Il le dit dans un communiqué rendu public ce même lundi, dans lequel il évoque des poursuites judiciaires politiquement motivées.

« Lors des différentes convocations auxquelles j’ai répondu, les accusations médiatiques de détournement de fonds mis à disposition par le trésor public sont passées de 4,3 millions USD à 734 533 USD, repris dans sept chefs d’accusation. Dans son arrêt, la Cour de cassation ne retient finalement que deux charges des 7 qui portent sur les sommes de 391 332 USD pour l’achat de médicaments et 13 000 USD pour le transport de ces derniers », explique Dr Oly Ilunga.

Selon l'ancien ministre de la Santé, ces deux sorties de fonds ont été effectuées à son insu par son conseiller financier. « Je ne peux que regretter d’avoir fait confiance à une personne qui, en théorie, avait les compétences nécessaires pour exercer la fonction de Conseiller Financier […]. »

Et d'expliquer qu’aucune pièce au dossier ne prouve qu’il a autorisé le payement de ces sommes. « Je n’ai jamais engagé ni liquidé ces sommes contrairement aux allégations du Conseiller Financier, qui a d’ailleurs changé à plusieurs reprises de versions lors de des auditions, avant de finalement revenir sur ses aveux. De plus, il n'existe aucune pièce au dossier qui prouve que j’aurais autorisé le payement desdites sommes. »

Il ajoute que pour tous les décaissements qu’il autorisait, il existe des états de sommes à liquider clairs et précis ainsi que les pièces justificatives détaillées. « Étonnement, la Cour de cassation a décidé de me condamner pour la seule charge pour laquelle ma signature n’apparait nulle part », proteste Oly Ilunga.

Avant d'invoquer une condamnation injuste puisqu'il ignorait les actions de son subalterne. « il est étonnant de se faire condamner non pas pour avoir commis les faits cités, mais plutôt parce que les juges considèrent que, en tant que responsable hiérarchique, je ne pouvais ne pas ignorer des actions menées par mes subalternes », conclut l'ancien ministre de la Santé.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net

2020-03-24-12-08-49_communique_presse_Dr_Oly_ilunga_suite_a_sa_condamnation.pdf (0.19Mb)

.pdf
1369 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 24.03.2020 à 14:43

On dirait qu'il n'a fait que du cope comme disait félix et comme le ferait un ministre normal et raisonnable de la république bananière.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MBK | SQHP93G - posté le 24.03.2020 à 14:09

La loi est dure mais c'est la loi. Ce principe a son sens lorsqu'il s'applique de manière juste et à l'égard de tous. C'est votre droit d'user de toutes les voies de recours disponibles Dr et je vous encourage de le faire, tant que vous resterez convaincu que votre condamnation serait injuste et politiquement motivée. Le juge pénal condamne sur base des preuves irréfutables et non sur base de supposition. Je défend ici les principes qui guident l'administration de la justice et qui s'imposent à tous.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Antigène | SM1DNWB - posté le 24.03.2020 à 13:42

S'il est réellement coupable qu'il soit condamné mais si c'est pour des raisons politiques qu'on le condamne, là ce n'est pas l'état de droit que prône l'administration Tshisekedi

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OHIPQ2Z | OHIPQ2Z - posté le 24.03.2020 à 13:19

Dr. en matière de chiffres, il n y a pas de confiance même au ciel. C'est ton droit de faire recours mais aussi ton droit de rendre ce que tu reconnais et citer dans le texte pour ton honneur.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 24.03.2020 à 12:48

Assassin ,voleur,il doit apprendre à respecter Muyembe. Avec lui Ebola ne serait jamais maîtrisé. Il fallait le radier .

Non 5
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

La Covid-19 fait oublier les autres maladies mortelles

Santé ..,

Équateur : réapparition de l'épidémie d'Ebola à Mbandaka

Santé ..,

Ebola à Beni: 22 jours consécutifs sans nouveau cas confirmé

Santé ..,

Le compte à rebours avant de déclarer la fin de l’épidémie d’Ebola, expliqué par un expert

Santé ..,