mediacongo.net - Actualités - En vertu de l’article 144 de la Constitution, les députés nationaux sont appelés à voter une loi portant modalité d’application de l’état d’urgence



Retour Politique

En vertu de l’article 144 de la Constitution, les députés nationaux sont appelés à voter une loi portant modalité d’application de l’état d’urgence

En vertu de l’article 144 de la Constitution, les députés nationaux sont appelés à voter une loi portant modalité d’application de l’état d’urgence 2020-03-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/23-29/ass_nat_vue_20_2054.jpg -

Suite à la maladie du coronavirus, les députés nationaux sont appelés, selon les prescrits de la constitution à voter une loi pour le respect de la mesure du chef de l’Etat décrétant un état d’urgence.

Selon l’article 144 de la constitution, les députés nationaux sont appelés à voter une loi portant application de l’État d’urgence décrété par le chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo le mardi 24 mars dernier, lors de son adresse à la Nation.

« En application des dispositions de l’article 85 de la présente constitution, l’état de siège, comme l’état d’urgence, est déclaré par le Président de la République.

L’Assemblée nationale et le Sénat se réunissent alors de plein droit. S’ils ne sont pas en session, une session extraordinaire est convoquée à cet effet conformément à l’article 114 de la présente Constitution. L’état d’urgence ou l’état de siège peut être proclamé sur tout ou partie du territoire de la République pour une durée de trente jours. L’ordonnance proclamant l’état d’urgence ou l’état de siège cesse de plein droit de produire ses effets après l’expiration du délai prévu à l’alinéa trois du présent article, à moins que l’Assemblée nationale et le Sénat, saisis par le Président de la République sur décision du Conseil des ministres, n’en aient autorisé la prorogation pour des périodes successives de quinze jours.

L’Assemblée nationale et le Sénat peuvent, par une loi, mettre fin à tout moment à l’état d’urgence ou à l’état de siège. », stipule les prescrits de l’article 144 de la constitution modifiée à ce jour.

Par contre, la crainte s’installe du côté des élus nationaux car la plupart d’entre eux sont suspectés d’être affectés par le Coronavirus.

Sur ce, d’autres pensent même à la tenue d’une plénière par vidéo conférence ou en organisant la plénière dans la salle de congrès en respectant la distance d’un mètre pour éviter la contamination.

Sur ce, le bureau de l’Assemblée nationale est appelé à réfléchir sur la sécurité et les mesures à prendre avant de convoquer les députés pour une plénière d’urgence afin d’appliquer les mesures prises par le chef de l’État Tshisekedi.

Rappelons qu’un député national qui avait participé à l’ouverture de la session ordinaire de mars est décédé de Coronavirus à l’hôpital du cinquantenaire.


L'Interview / MCP, via mediacongo.net
2333 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 27.03.2020 à 17:42

Dès leur lecture,, jai fait le constat suivant sur ce forum ''les mesures lus par TSHILOMBO sont bonnes et pertinentes, maLA l ETAT D URGENCE DECLAREE est mort née, nulle et SANS effet car du FAIT d'une situation BOULERVERSANTE non prévue par notre constitution, cette EU n'a pas les "placenta " qui lui permettent de survrivre= avorton OU mort né''Comme d hab, les fanatiques aveuglés ont crié à la '"haine '' contre TSHILOMBO:et voilà on se retrouve devant un cercle vicieux; une plénière par vidéo conférence est ANTICONSTITUTIONNELLE tout comme adopter une loi hors du quorum!!!!!REVISER constitution :impossible car plénières phyisiques et quorum sont obligatoires!!!!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 26.03.2020 à 22:05

Si nous voulons sauver l'économie congolaise et le futur des congolais, alors il est temps de ramener Matata Ponyo à la primature, l'unique qui connaît l'économie et a une stature internationale. Si nous voulons enfoncer l'économie congolaise pour la misère,alors allons y le avec les décisions de Tshilombo.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.03.2020 à 18:45

(suite). Pour 3 decès et 40 suspects le peuple doit payer un si haut prix. La pandémie est en Europe,et aucune mesure prise Congo ne va ralentire ou arreter la progession du virus, si le virus le veut.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.03.2020 à 18:43

Mampuya | T6L7OKA - posté le 26.03.2020 à 18:24 Punire les gens ne veut dire faire respecter la loi. Il siffusait de faire descendre le surplus. Seulement l'ignorant, l'idiot qui pense que réduire les nombres des passagers, c'est lutter contre le virus dans notre milieu. Pendant que l'économie congolaise est en chute libre totale on se préoccupe d'une mesure idiote, non persuasive. Vous combattez la guerre des autres. Vous le comprendrez bêtement plus tard. Avec Ebola jamais de pendémie, des milliers des morts. Aucun pays Europèen n'avait pris des mesures dans son territoire. Pour 3 decès et 40 suspects le peuple doit payer un si haut prix,

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.03.2020 à 16:06

En bas des réflexions des gens simples, les vrais moteurs de la vie au pays. Nos politiciens , nos intellectuels sont incapables d'un ésprit si élevé, par crainte d'etre accuser de ceci ou cela.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.03.2020 à 16:02

«Notre ville de Kikwit a déjà souffert atrocement d’Ebola en 1995 et de plusieurs autres épidémies et plusieurs vingtaines de gens sont déjà morts. Les mesures émises par le président sont bonnes, mais, que deviendrons-nous si la crise économique atteigne un climax suicidaire ?», note Rose Nkunga, une des femmes leader à Kikwit. De son côté, Patience Lokotwe, paysanne, s’interroge : «jusqu’où ira cette maladie ? Pendant combien de temps va-t-elle duré ? Qui prendra soin de qui ? »

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.03.2020 à 16:00

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.03.2020 à 15:59

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.03.2020 à 15:57

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 26.03.2020 à 15:04

l’OMS de rappeler qu’il n’y a pas d’approche unique dans ce combat contre le Covid-19. Selon Dr Tedros, chaque pays doit procéder à sa propre évaluation des risques à son propre contexte.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KILOBO | MGHOHM7 - posté le 26.03.2020 à 15:03

voila encore une occasion pour qu'ils périssent tous les députés de la honte!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 26.03.2020 à 14:59

Tout le parlement devait s'être mis en quarantaine dans l'enceinte même du palais du peuple pour quarantaine jours pour bien donner signification au mot quarantaine. Et tout le gouvernement et présidence et les leurs avec dans leurs enceintes respectifs.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | PAEJCGZ - posté le 26.03.2020 à 14:46

L'Etat d'urgence décrété par le président n'était pas une bonne idée. Un Président ne doit pas prendre de décisions par ce que une partie de la population le réclame. On ne prend pas de décisions à chaud sans analyser toutes les conséquences. Mieux vaut prendre son temps et bien étudier les choses. Maintenant avec la fermeture de Kin au reste des provinces et la fermeture des frontières, nous nous avançons vers un cul de sac sans issu de sortie. La crise deviendra très criante que la même population va se soulever contre lui. Il faut, si possible, prendre des mesures même impopulaires, mais qui finiront par sauver les gens. Ne soyez pas suiviste des sentiments. Les gens...

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | PAEJCGZ - posté le 26.03.2020 à 14:20

L'Etat d'urgence décrété par le président n'était pas une bonne idée. Un Président ne doit pas prendre de décisions par ce que une partie de la population le réclame. On ne prend pas de décisions à chaud sans analyser toutes les conséquences. Mieux vaut prendre son temps et bien étudier les choses. Maintenant avec la fermeture de Kin au reste des provinces et la fermeture des frontières, nous nous avançons vers un cul de sac sans issu de sortie. La crise deviendra très criante que la même population va se soulever contre lui. Il faut, si possible, prendre des mesures même impopulaires, mais qui finiront par sauver les gens. Ne soyez pas suiviste des sentiments. Les gens...

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

La Russie ne renonce pas à l'hydroxychloroquine pour soigner le Covid-19

Monde .., Moscou, Russie

Défaut de paiement, un «désastre à grande échelle» à venir aux États-Unis

Monde ..,

Libération des détenus pour cause de Covid-19: la Dynamique de la Jeunesse Rund sollicite la...

Société ..,

Traitement à la chloroquine : un membre du Comité scientifique algérien accuse l’OMS

Santé ..,