mediacongo.net - Actualités - Lubumbashi : des coups de feu retentissent dans la ville suite à une attaque des Maï-Maï « Bakata Katanga »



Retour Provinces

Lubumbashi : des coups de feu retentissent dans la ville suite à une attaque des Maï-Maï « Bakata Katanga »

Lubumbashi : des coups de feu retentissent dans la ville suite à une attaque des Maï-Maï « Bakata Katanga » 2020-03-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/23-29/Bakata_Katanga_Lshi.JPG -

Tôt ce matin à Lubumbashi, dans la capitale provinciale du Haut-Katanga, plusieurs coups de feu ont retenti du côté de quartier Golf (le quartier huppé de la ville). Selon les premiers renseignements récoltés à ce sujet, il s’agirait d’une tentative de la milice sécessionniste Maï-Maï « Bakata Katanga » de vouloir libérer leur leader, Kyungu Mutanga (alias « Gédéon »), soumis à une résidence surveillée, et semer le trouble dans la capitale cuprifère.

D'après nos sources, les tirs de ce matin (peu après 6 heures) proviendraient des policiers qui essayaient d’effrayer ces Maï-Maï « Bakata Katanga » qui prenaient la direction de la résidence de leur leader, située au plateau Golf Karavia, mais ont dû faire face aux dispositifs de couvre-feu mis en place depuis hier par la mairie de la ville qui aurait eu des renseignements au sujet de cette incursion.

Au moment où nous écrivons, il y aurait encore quelques coups de feu dans un quartier proche de celui du chef Maï-Maï mais, selon les dernières informations qui nous sont parvenues, l’armée serait en train de maîtriser ce groupe de Maï-Maï qui se déplaçaient du côté Golf Kabulameshi et de reprendre contrôle la situation sous contrôle. Ainsi, d'après certains témoins, près du Golf Club de Lubumbashi, il y aurait eu au moins 8 morts du côté de cette milice.

A noter que depuis le 09 mars, Gédéon Kyungu était « confiné » chez lui sous surveillance de l'armée et de la police sur ordre du gouverneur de la province, Jacques Kyabula, pour, justement, « essayer de l’empêcher de mener à bien un projet de nouvelle attaque dans la capitale du cuivre », déclarait les autorités lushoises il y a de cela 2 semaines.

Gédéon, le déstabilisateur du Katanga

Fin 2016, l’ancien rebelle s’affuble d’un Tshirt à l’effigie de Joseph Kabila, en se déclarant supporter. 

Gédéon s’était fait connaître par la terreur qu’il faisait régner, avec ses hommes dans « le triangle de la Mort » à Mitwaba (Nord-Katanga) au début des années 2000. Il s’était tout d'abord rendu aux casques bleus en 2006 et, fut à cette époque livré à la justice congolaise, qui l'avait condamné à mort en 2009 – avant de s’évader en 2011 de la prison de la Kasapa dans des circonstances rocambolesques.

Après de nouveaux ravages dans le Nord-Katanga ce chef de la milice « Bakata Katanga » se rend en 2016 à la Monusco et decide de « déposer les armes ». Le régime de Kabila lui offre une amnistie « au nom de la paix » lors d’une cérémonie festive où il  arborera même un t-shirt à l’effigie de Joseph Kabila pour « manifester son adhésion au PPRD », alors que l’individu méritait un face-à-face avec la CPI, à La Haye. Depuis cette reddition, il vit à Lubumbashi avec, en prime, une belle résidence et une ration pour lui et ses hommes aux frais de l’Etat.

En raison des accusations de crime de guerre et crime contre l'humanité qui pèsent contre lui (notamment des actes de cannibalisme, visant à terroriser les villageois), il fait l’objet de sanctions de l’Union européenne depuis mai 2017 et de l’Onu depuis février 2018.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
5099 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Ferdinand KLB | CDV42MY - posté le 28.03.2020 à 13:13

Les gens comme Gédéon méritent d’être coffré pour éviter qu'il continue à semer les troubles

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 28.03.2020 à 12:23

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (INSULTES ET MANQUE DE COURTOISIE ENVERS UN INTERVENANT)

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Martins | 8GPEZ77 - posté le 28.03.2020 à 10:39

Pourquoi comnencer par neutraliser ce Gédéon? Par rapport à son passé il mérite une peine capitale.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
respect | AZLR11Q - posté le 28.03.2020 à 09:52

Ngobila après avoir tué des gens à maindombe avc des décisions hors du commun, veut répéter cela à Kinshasa avc décisions non concerté avc l’équipe de riposte de MUYEMBE. Le FCC Veut soulèvement contre FATSHI!! Car ventre affamé n'a point d'oreille. Qu’on distribue des masques gratuit et inonde produit alimentaire, évitons un soulèvement en masse, pillage et hausse de criminalité

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MBK | SQHP93G - posté le 28.03.2020 à 09:02

Les FRDC devraient le neutraliser au plus vite comme elles le font ces derniers temps avec les chefs des groupes armées dans l'Est du pays. Il est temps de tourner la page avec ce type qui ne mérite que ce qu'il a semé.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | AXLM1XA - posté le 28.03.2020 à 08:44

Qu'est-ce que Felix attend pour transferer ce criminel a la CPI? Il attend une concertation avec Kabila??

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bea | SOQIN1J - posté le 28.03.2020 à 08:42

Insensé ! Ne voient-ils pas la guerre mondiale du moment ? Une trêve devrait s'imposer de soi...

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kap | DR16Q1Y - posté le 28.03.2020 à 08:03

SA PLACE EST A HAYE, A LA CPI PAS A LUBAMBASHI. UN CRIMINEL DE GRAND CHEMIN COMME LUI.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Destitution de Kabund : la base réagit à Lubumbashi

Provinces ..,

Colère de la population contre l'insécurité : deux policiers tués par des habitants à...

Société ..,

Lubumbashi : SOS des enseignants des écoles privées non payés à la suite de l’état...

Provinces ..,

Renforcement des capacités de réaction au Haut-Katanga : le laboratoire de Lubumbashi est...

Provinces ..,