mediacongo.net - Actualités - Le Mali se rend aux urnes pour ses législatives malgré l’épidémie de coronavirus



Retour Afrique

Le Mali se rend aux urnes pour ses législatives malgré l’épidémie de coronavirus

Le Mali se rend aux urnes pour ses législatives malgré l’épidémie de coronavirus 2020-03-29
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/03-mars/23-29/legislatives_mali_20_02145.jpeg -

Les élections législatives maliennes, déjà deux fois reportées, ont finalement lieu ce dimanche 29 mars, en pleine épidémie de Covid-19. Le pays compte à ce jour 18 cas déclarés, ainsi qu'un mort.

Au Mali, les bureaux de vote ont ouvert à 8h (TU et heure de Bamako) ce dimanche. Au quartier Mali, dans le sud de la capitale, quelques personnes étaient déjà devant les portes des bureaux avant l'ouverture. Il s'agit de l’un des plus gros centres de la capitale : plus de 9 000 personnes y sont inscrites, selon son président.

La journée de vote s’annonce particulière en raison de la pandémie de Covid-19. A Bacodjicoroni, il n’y avait quasiment que les assesseurs présents. La plupart avec leur matériel de protection personnel. « Un seul masque et une seule paire de gants ont été distribués par bureau de vote », expliquait un coordinateur de centre ce matin.

Des stations de lavage ont été installées à l’entrée. Certains électeurs s’y arrêtent, mais d’autres passent devant sans se laver les mains. Ce matin, il était difficile de respecter les mesures de distanciation dans les bureaux de vote.

Craintes pour la participation

Vers 8h30, le ministre de l’Administration du territoire, organisateur du scrutin, a fait le déplacement au quartier Mali pour aller voter. « Aucune instruction, que les gens sortent voter », a lancé Boubacar Alpha Bah. La grande question du jour en effet, c’est celle bien-sûr de la participation.

Mamadou Diallo, lui, s’est déplacé pour voter car dit-il  « il faut renouveler le mandat des députés, illégal depuis un an ». Cependant, même lui s’attend à une faible participation. D’autres, effrayés par le coronavirus, ne feront pas le déplacement.

« Il n’y a même pas un stylo par électeur. Tout le monde va tremper son doigt dans la même encre et on risque de se contaminer », s’inquiétait ainsi un chauffeur de taxi qui a fait le choix de rester chez lui.

Selon le ministère de l’Administration du territoire, il y a une semaine, seulement un quart des électeurs avaient récupéré leur carte de vote, un chiffre inférieur au taux de retrait national, qui est de 60 %.


RFI / MCP, via mediacongo.net
403 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : À Minneapolis, les réfugiés africains pleurent leur rêve américain envolé
AUTOUR DU SUJET

Somalie : au moins 10 morts dans l'explosion d'un minibus

Afrique .., Mogadiscio, Somalie

Au Mali, des femmes sont gavées de force pour des standards de beauté

Style et Beauté ..,

Covid-19 : le Kenya ferme ses frontières avec la Tanzanie et la Somalie

Afrique ..,

Mali: 40 femmes élues à l’Assemblée nationale, une première historique dans ce pays

Femme ..,