mediacongo.net - Actualités - Lacune sanitaire en RDC: grippe, malaria, fièvre ou toux, il ne fait pas bon d’être fiévreux par ce temps de Coronavirus



Retour Santé

Lacune sanitaire en RDC: grippe, malaria, fièvre ou toux, il ne fait pas bon d’être fiévreux par ce temps de Coronavirus

Lacune sanitaire en RDC: grippe, malaria, fièvre ou toux, il ne fait pas bon d’être fiévreux par ce temps de Coronavirus 2020-04-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/01_05/sante-un-malade-conduit-a-l-hopital-rdc.jpeg -

Il se pose un dysfonctionnement sérieux dans les services et centres de prise en charge des malades au Coronavirus dans la capitale congolaise, les services semblent être débordés alors que nous n'en sommes qu'en moins d'une centaine.

Ce désordre est non sans conséquence car plusieurs personnes jugent bon de procéder à l'isolement dans des familles ou à l'automédication que faire le déplacement des hôpitaux ou l'INRB.

En tout cas, depuis l'apparition du Coronavirus à Kinshasa, le problème de communication joue un fatal précédent sur la connaissance et les règles à observer par la population. Le pire est qu'aucune autorité n'explique clairement que toute grippe, fièvre,...ne sont pas nécessairement liées au COVID-19.

Par ailleurs, le prélèvement de température, grippe, malaria, fièvre ou toux, peuvent suffir pour qu'on soit bloqué et jeté parmi les patients positifs au Coronavirus. D'où la réticence tant observée chez les kinois à se diriger aux centres et hôpitaux.

Il en est de même, du retard pris par les services de l'INRB pour prélèver, dépister certains patients ainsi que les résultats qui ne s'en suivent créant un dilemme face aux responsables des hôpitaux et centres qui ne transigent de procéder aux premiers soins de ceux qui se pointent.

Ghrydjhe Bagaya, un exemple frappant de l'amateurisme dans la gestion des malades

Il en veut pour preuve avec Monsieur Michel Cornelis Gridhje Bagaya, ancien Secrétaire particulier de l'ancien Gouverneur du Sud-Kivu Marcelin Cishambo qui est décédé le dimanche dernier aux cliniques Ngaliema, un exemple frappant qui met à nu l'amateurisme dans la gestion des malades.

Gridhje Bagaya, a donc rendu l'âme et enterré sans un certificat de décès délivré. Pour la petite histoire, avant sa mort, Gridhje a passé deux jours avant de voir les agents de L'INRB débarquer pour prélèvement et test après des coups de fil qui ont retenti dans tous les sens.

Alors qu'il attendait le résultat de dépistage le jour suivant sur les procédés thérapeutiques, l'homme a cédé avant que le rapport de l'INRB soit dévoilé. Il se tordait de douleur sur une infection au niveau du poumon, la radiographie faisant foi, malheureusement c'est cette tache qui a pris le dessus sur lui l'a fini. Et l'INRB intima l'ordre de l'enterrer illico même. Ce qui fut fait.

Mort des suites de Coronavirus ou pas, sa famille quant à elle, la veuve, et 4 orphelins n'ont pas attendu être fixés par l'INRB sur la maladie qui a conduit à la disparition de cet ancien Parsec de Cishambo. C'est pour agir à temps, qu'ils se sont placés en isolement préventif dans leur résidence.

Un de ses plus proches qui côtoyait le défunt a jugé même à son tour, de déplacer sa petite famille dans la résidence de feu Gridhje où ils attendent l'équipe de L'INRB pour le dépistage.

Curieusement, du dimanche à aujourd'hui, pas un seul agent du centre de dépistage à y pointer son nez. Toutes les tentatives auprès du Ministre de la santé Eteni Longondo, Docteur Jean-Jacques Muyembe et services INRB pour palier la situation se sont avérées vaines.

Ils disent être prêts en accusant les moyens de transport pour atteindre le lieu, mais malgré la logistique leur promise par la famille éplorée, ces derniers n'ont toujours pas effectué ce déplacement.

Tristesse, désarroi, angoisse dans la famille et parmi les proches de Gridhje craignant le pire sur leur santé. Selon un membre de la famille joint par la Nouvelle Afrique, le souci qui les anime est celui pour chacun d'être informé de son état physiologique face au Coronavirus dont on dit avoir emporté Monsieur Bagaya enfin qu'à leur tour prennent des dispositions et voir comment se faire soigner.


La Nouvelle Afrique / MCP, via mediacongo.net
3947 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

bobo | T3DJ93C - posté le 02.04.2020 à 08:24

Amateurisme du sommet a la queue de la nation, Pays de mediocre !!!

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Coronavirus : L'étude sur l'hydroxychloroquine est-elle « foireuse », comme l'a dit le...

Monde ..,

Coronavirus: le Sud-Kivu enregistre ses 3 premiers décès

Provinces ..,

Covid-19 au Kwilu : une personne déjà décédée vient d'être confirmée positive

Provinces ..,

Après-Covid : "La RDC fera certainement face à une conjoncture économique de stagflation",...

Economie ..,