mediacongo.net - Actualités - Retombées de la spéculation consécutive aux mesures préventives contre le Covid-19, la braise de plus en plus rare à Kinshasa



Retour Provinces

Retombées de la spéculation consécutive aux mesures préventives contre le Covid-19, la braise de plus en plus rare à Kinshasa

Retombées de la spéculation consécutive aux mesures préventives contre le Covid-19, la braise de plus en plus rare à Kinshasa 2020-04-08
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/06-12/charbon_de_bois_19_001.jpg -

Le charbon de bois vendu autrefois à 28.000 fc le sac, se négocie désormais à 60.000 voire 65.000 fc.

En cette période de crise sanitaire, les ménages kinois ne font pas seulement face à une flambée des prix des denrées alimentaires sur le marché. Mais aussi une pénurie de braise, produit combien indispensable dans une mégapole où les coupures intempestives du courant électrique sont récurrentes.

Il est certes vrai qu'à l'annonce, le 18 mars dernier par le chef de l'Etat, de treize mesures de lutte contre la propagation du COVID-19 le prix de la braise a connu une hausse (28.000 fc à 55.000 fc). Mais depuis l'application des mesures d'isolement de Kinshasa à la suite de cette pandémie, le prix du charbon connaît non seulement une hausse vertigineuse à l'instar des autres produits de première nécessité, mais devient de plus en plus rare au point qu'il ne suffit pas de débourser plus pour s'en procurer, mais aussi user de biceps.

A Kingasani ya suka, Mikondo ou encore à Masina dans le district de la Tshangu, acheter un sac de braise relève d'un véritable parcours du combattant pour les commerçants de ce produit. Il ne suffit pas de se réveiller aux aurores pour en trouver. Actuellement il faut avoir des connections. Les quelques rares camions en provenance des confins de l'ex-province du Bandundu ne font plus la vente à la criée comme d'ordinaire.

Ces grossistes préfèrent prendre contact avec des propriétaires des dépôts à qui ils vendent parfois à 40.000 le sac. Les gérants des dépôts choisissent à leur tour les détaillants à qui ils revendent parfois à 50.000 le sac. Un circuit bien fermé dont seuls les initiés se recrutent parmi les rares à avoir droit au stock très limité et souvent réservé aux familles nanties.

Interrogées, les personnes participant à ces "combines" de nature à occasionner la flambée des prix du charbon sur les marchés kinois reconnaissent tous que la braise devient une denrée rare ces jours-ci. "Souvent quand nous n'arrivons pas à charger vers Menkao, Maluku et les autres confins de Kinshasa, on est obligé de traverser la frontière de la province du Bandundu pour trouver la matière. Mais aujourd'hui, nous ne pouvons pas aller au-delà de Kinshasa parce que la frontière est barricadée par la Police. On ne peut pas oser au risque de payer de fortes amendes", explique un chauffeur d'un camion fen provenance de Maluku.

"Nous, nous ne pouvons rien faire. La seule solution, il faut attendre la fin de l'isolement de Kinshasa pour que nous puissions inonder le marché en braise", promet un commerçant rencontré au marché de la Liberté à Masina avouant que ce commerce rapporte aujourd'hui plus qu'avant. "A vous de dire au Gouvernement d'alléger ses mesures. Sinon, vous payerez le charbon de bois encore plus cher dans les jours à venir", rétorque son collègue répondant à une question de la presse désireuse de connaître la réaction des autorités face à cette révision à la hausse du prix de ce produit.

D'une manière ou d'une autre, la braise, figurant parmi les produits locaux, ne devrait constituer un casse-tête ou mieux encore un produit rare pour les foyers kinois. Avec peu de revenu, la plupart des familles à Kinshasa éprouvent d'énormes difficultés pour s'octroyer de réchauds à gaz qui envahissent le marché. Leur souci est de voir le Gouvernement recenser le charbon parmi les articles à vendre dans le cadre du vaste marché promis par le Gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire née de la pandémie du COVID-19.

Rachidi Mabandu
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
751 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Remède contre le Covid-19 : "Nous avons déjà le produit", affirme le Dr Jérôme Munyangi

Science & env. ..,

Covid-19 en RDC et après ?

Economie ..,

Conseil des ministres: le chef de l'État demande au gouvernement d'étudier la question de la...

Economie ..,

Coronavirus: à son tour, le Nord-Kivu enregistre ses 2 premiers décès

Provinces ..,