mediacongo.net - Actualités - Sud-Kivu : des pneus brûlés à Mugogo pour exiger la libération sans condition de Vital Kamerhe



Retour Provinces

Sud-Kivu : des pneus brûlés à Mugogo pour exiger la libération sans condition de Vital Kamerhe

Sud-Kivu : des pneus brûlés à Mugogo pour exiger la libération sans condition de Vital Kamerhe 2020-04-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/13-19/walungu_pneus_brules_20_02145.jpeg -

La cité de Mugogo en territoire de Walungu s’est réveillée sous une forte tension ce mercredi 15 avril 2020, avec la poursuite des manifestations des partisans de l’UNC qui exigent la libération de leur président national Vital Kamerhe, mis en détention provisoire dans l’affaire de détournement des fonds alloués au programme d’urgence des 100 jours.

La route nationale numéro 2 Bukavu vers Shabunda en passant à Walungu est bloquée depuis le matin. La population brûlent les pneus et errigent des barricades au niveau de Mugogo et bloque le traffic entre Bukavu-Mwenga et Shabunda.

Les transporteurs des marchandises, transport en commun et des ONG qui sont en mission dans cette partie de la province sont affectés par cette sotuation.

Les manifestants, depuis l’arrestation provivoire de Vital Kamerhe l’incriminant d’avoir détourné les fonds loués au programme de 100 jours du président Félix Thsisekedi, appellent la justice à libérer sans condition leur leader.

“Il n’y a rien à demontrer, nous savons tous que Vital Kamerhe est victime d’un acharnement des personnes ne veulent plus le voir aux côtés de Félix Tshisekedi, dans le cadre de l’accord de Nairobi, Kenya; l’accord qui a sanctionné leur victoire à la tête du pays. Nous voulons que’une seule chose la libération de notre leader, Vital Kamerhe, pas plus, pas moins”; déclare un habitant de Walungu.

Ce mercredi est le sixième jours de manifestation à Walungu et les manifestants déclarent qu’ils vont poursuivre jusqu’à sa libération.

Le mardi dernier à Bukavu, la ligue des jeunes de l’UNC ont organisé une marche pacifique entrant dans la même perspective, malheureusement, renseigne Éric Mutembezi, vice-président de la ligue des jeunes, en charge de la mobilisation, la police a violemment dispersé les militants avec des coups de gaz lacrymogènes et interpellé plus de 20 jeunes militants et sympatisants de l’UNC à Bukavu.

“La police a fait même usage aux balles réelles Juste pour disperser les manifestants. Nous constatons que la liberté de manifestation n’est plus garantie dans notre province, nous regrettons cette répression barbare de la Police”; regrette Mutembezi.

Jusqu’à 12h00 à Mugogo, la police disperse les manifestants mais ne lachent pas. Il semble même que la police est débordée.


KP / MCP, via mediacongo.net
1505 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

UDPEST COVID-19 | TSWZGT3 - posté le 15.04.2020 à 17:22

Les talibans

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JEREMIE MWEZE | 7D7ADLF - posté le 15.04.2020 à 16:57

Il est important de laisser la justice faire correctement son travail. Si Kamerhe est coupable qu'il soit puni selon la loi, s'il ne l'est pas qu'il soit innocente cest tout. Qui a plus besoin de Kamerhe entre ces manifestant et le president Fatshi? je pense bien le president. Des lors que le president a l'intention d'instaurer un Etat de droit au pays nous devons lui emboiter le pas. Malheureusement beaucoup des jeunes sont instrumentalises par certaines personnes qui savent que demain ce sera leur tour pour etre interpelles

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Bunia: célébration de la journée internationale de la langue maternelle
AUTOUR DU SUJET

Walungu: une présumée sorcière tuée à Ibanda et deux autres blessées à Nzibira

Provinces ..,

Sud-Kivu: UNC Walungu sollicite l’implication d’Olive Lembe Kabila Kabila pour la libération...

Provinces ..,

Sud-Kivu: au moins 36 ménages visités par des hommes armés en 10 jours

Provinces ..,

Sud-Kivu: plusieurs dégâts causés par les pluies diluviennes ce mercredi à Walungu

Provinces ..,