mediacongo.net - Actualités - Covid-19: Selon Kamerhe, la responsabilité d'Eteni Longondo serait engagée dans l’affaire des médicaments périmés



Retour Société

Covid-19: Selon Kamerhe, la responsabilité d'Eteni Longondo serait engagée dans l’affaire des médicaments périmés

Covid-19: Selon Kamerhe, la responsabilité d'Eteni Longondo serait engagée dans l’affaire des médicaments périmés 2020-04-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/13-19/eteni_longondo_20_002.jpeg -

le ministre de la santé publique, Dr Eteni Longondo

L’affaire est pendante en justice. Elle figure dans la litanie des griefs retenus à charge de l’inculpé Kamerhe dans le cadre des enquêtes sur les travaux de 100 jours du Chef de l’Etat. Elle concerne la livraison à Kinshasa,par l’entreprise Trade Plus, contre une bagatelle somme de «10 millions de dollars» des produits pharmaceutiques «périmés»et par conséquent «impropres à la consommation».

A en croire les avocats de Kamerhe, dans ce dossier, une grosse responsabilité incombe au ministre de la Santé. Lequel? Les enquêtes vont devoir le déterminer. Toujours est-il que Oly Ilunga, déjà condamné pour malversations financières dans le cadre des opérations de lutte contre la maladie à virus Ebola, et Eteni Longondo ont eu chacun à intervenir. Les deux personnalités se sontsuccédéà la tête de ce Portefeuille pendant la période qui intéresse le Parquet.

En effet, les enquêtes judiciaires ont révélé que Trade Plus n’évolue pas dans le domaine pharmaceutique et tient juste une quincaillerie. Comment cette société a arraché un marché qui n’entre pas dans ses cordes? Qui a proposé cette société pour livrer au gouvernement des médicaments? La réponse à ces interrogations accable l’ancien ministre de la Santé, Dr. Oly Ilunga, auteur d’un bon de commande des produits pharmaceutiques, signé le 1er mars 2019 et adressé à la société Trade Plus SARL.

Voici qu’à leur arrivée, ces produits ont, sur ordre du même Oly Ilunga, fait l’objet des investigations approfondies de la part de l’Inspecteur général de la Santé pour en attester la qualité. A l’origine de ces investigations, le rapport d’une commission ad hoc mise en place pour assurer la réception de ces produits. La conclusion de ce rapport fait état de l’incapacité de la commission ad hoc «de procéder à la réception technique» des médicaments livrés par Trade Plus, faute d’un «ensemble d’irrégularités».

«La société Trade Plus ayant livré les médicaments a fourni une documentation lacunaire dans laquelle il n’y avait aucune trace du contrat pour le marché, du bon de commande, des autorisations de mise sur le marché, des bulletins d’analyse, ou encore des bons de livraison, ensemble d’éléments nécessaires pour garantir la traçabilité des produits livrés», a écrit Dr. Oly Ilunga dans sa correspondance du 13 juin 2019 destinée à l’Inspecteur général de la Santé  publique, rassurant tout de même des «conditions optimales de conservation» de ces produits dans les entrepôts de Wagenia SARL à Gombe.

Il ressort de cette lettre d’Ilunga que ces produits, faute d’éléments de traçabilité, ne pouvaient être distribués aux formations hospitalières et utilisées pour des fins thérapeutiques. Il ne pouvait en être nullement différent, la spécialité de Trade Plus étant loin d’être médicale.

Voici que 6 mois plus tard, Eteni Longondo, foulant aux pieds les avis de son prédécesseur, s’est organisé pour la réception des produits recalés pour origine douteuse sinon mystérieuse. A la date du 2 décembre 2019, l’actuel ministre de la Santé a saisi le VPM et ministre du Budget, Baudouin Mayo, lui demandantde «liquider par procédure exceptionnelleune mise à disposition de fonds d’une somme globale d’USD 1.567.353».

Ces fonds, selon le ministre de la Santé publique,devraient servir à couvrir «la coordination, la préparation, la distributiondes produits pharmaceutiques ainsi que les matériels médicaux dans les hôpitaux de référence de toutes les provinces achetés dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’Etat».

Peut-on déjà commencer à croire que ce n’est pas sans raison que Vital Kamerhe, lors de son audience au Parquet de Matete, a indexé Eteni Longondo comme coupable dans cette affaire?

D’après le Dircab du Chef de l’Etat, c’est le ministre Eteni Longondo «qui avait fait expertiser les médicaments et qui avait déclaré en conseil des ministres que les produits étaient conformes». C’est toujours lui qui «les avaient réceptionnés et mis à la disposition de la population».Comment et pourquoi Eteni a décidé de relancer un dossier que son prédécesseur avait gelé pendant un moment en attendant la conclusion des investigations des services du ministère de la Santé? Poser cette question c’est y répondre … mais pas en dehors des instructions ouvertes à cet effet par la Justice. 


Africa News / MCP, via mediacongo.net
8322 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 18.04.2020 à 13:37

Un Ministre de Santé qui ne tient pas compte de la VIE de ses COMPATRIOTES, parce qu'il les considère comme des "CON-PATRIOTES", ne mérite pas d'être un ministre, dans le vrai sens du terme "ministère"="SERVICE", mais mérite plutôt d'être viré immédiatement de cette fonction!

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
A Concerned Citizen (CC) | 5MMWL26 - posté le 18.04.2020 à 12:52

Le magistrat instructeur, je le crois bien, se trouverait seulement avec des faits de circonstances envers mr VK! Les coupables sont ailleurs...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
respect | AZLR11Q - posté le 18.04.2020 à 12:32

GK..Il faut etre aveugle pr ne pas voir l’incopetence du ministre de la santé depuis le debut du COVID 19. Nous sommes le seul pays africain qui enregistre un taux elevé de deces en fonction des contaminés.Il devrait etre arrete et demissionner car on joue pas avec la santé d’une nation et un peuple.MUYEMBE doit avoir mise en garde de FATSHI pr ameliorer prise en charge car dependant de la presidence

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 18.04.2020 à 11:57

L'homme congolais est un bipede ecervelle qui n'aime pas son pays. Il ne voit que l'argent peu importe la source et ses consequences.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
respect | AZLR11Q - posté le 18.04.2020 à 11:19

GK…Avec le COVID 19,FATSHI en qualité de V.P.Union Afr,devrait elaboré des projets avec le President Sud-Afri pr négocié avec les occidentaux l’industrialisation de l’afrique.Car au moment où le monde est attaqué par un ennemi invisible et fait des morts par miliers,ecroule des economies, leurs armées impuissants avc arme nucleaire mais l’afrique semble resisté. D’où l’afrique doit etre un partenaire de choix au developpement car on pourrait aider à bcq comme ns l’avons fait ds les 2 guerres mondiales.Voici un terrain ou l’UA doit donné de la voix..

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Lubumbashi : Les mécontentements des peuples autochtones au menu des échanges entre Augustin Kibassa et des chefs coutumiers du Grand Katanga
AUTOUR DU SUJET

Travaux de 100 jours du Chef de l’Etat: ces interpellations qui poussent à l’« action »

Société ..,