mediacongo.net - Actualités - Justice: Les juges artisans du grand coup de balai de Tshisekedi ?



Retour Société

Justice: Les juges artisans du grand coup de balai de Tshisekedi ?

Justice: Les juges artisans du grand coup de balai de Tshisekedi ? 2020-04-20
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/20-26/parquet_kinshasa_20_02145.jpg -

C’est une décision sans appel : la Cour constitutionnelle a estimé qu’en décrétant l’état d’urgence, en raison de l’épidémie de coronavirus, le président Félix Tshisekedi n’avait pas enfreint la loi. Alors qu’en janvier 2019, la plus haute instance du pays avait été soupçonnée de pencher en faveur du « camp Kabila », le collectif de hauts magistrats a cette fois donné raison au président, déjouant ainsi une manœuvre qui aurait pu mener jusqu’à sa destitution.

En effet, en accord avec Jeanine Mabunda, la présidente de l’Assemblée, Alexis Tambwe Mwamba, l’ancien ministre de la Justice aujourd’hui président du Sénat, avait décidé de réunir les deux Chambres en congrès extraordinaire. L’objectif avoué était de débattre de la légalité de l’état d’urgence, mais, disposant d’une majorité écrasante dans les deux Assemblées, le FCC (Front commun pour le Congo) plate forme soutenant l’ex président Kabila, aurait pu aller beaucoup plus loin et voter la destitution de l’actuel chef de l’Etat.

Malgré les protestations de l’UDPS, le parti de Tshisekedi, il était déjà question de désinfecter à grands frais le Palais du Peuple afin que les représentants de la nation puissent s’y réunir. Si manœuvre il y avait –ce qui est fort probable- elle a échoué, et le chef de l’Etat, cantonné dans sa résidence de la N’Sele où il a reçu les présidents des deux Chambres, est sorti renforcé de l’épreuve.

En réalité, la manœuvre visait moins à contrer l’état d’urgence, sanitaire ou non, qui va donc être maintenu que de paralyser l’extraordinaire coup de balai qui, en pleine épidémie, envoie devant les juges ou à la prison de Makala de très hauts personnages, jusqu’à présent réputés intouchables. Directeurs d’entreprises privées, anciens premiers ministres comme Augustin Matata Mponyo ou Bruno Tshibala, ministres de l’enseignement et de la santé publique, épouse de hautes personnalités comme Amida Shatur -épouse Kamerhe- ainsi que sa sœur, Lydie Omanga, porte parole de la présidence, gouverneur de la Banque centrale du Congo, DG de la Foner (fonds d’entretien des routes), la liste de ceux qui sont convoqués pour des auditions est exhaustive et certaines auditions pourraient déboucher sur des mandats d’arrêt provisoire.

Même en province, le couperet tombe : à Goma, l’homme d’affaires Modeste Makabuza, «Mode », directeur de la société SOCOC et importante personnalité de la place, a été mis aux arrêts. Il faut dire que, dans un pays où la capitale Kinshasa ne dispose même pas de 50 respirateurs pour 10 millions d’habitants, la hauteur des fonds évaporés laisse pantois une opinion cependant blasée : Vital Kamerhe, l’ex directeur de cabinet de Tshisekedi, le premier à ouvrir la voie vers la prison de Makala, doit s’expliquer sur la disparition de 470 millions de dollars ! Un pactole qui aurait du financer, sans appel d’offres, de grands travaux d’infrastructures, dont des aménagements routiers, des logements sociaux, des écoles…

Si le détournement devait se confirmer, -ce que l’intéressé nie avec énergie- cette somme colossale aurait en réalité été destinée à financer la campagne électorale de Vital Kamerhe au cas où il se serait porté candidat aux élections présidentielles de 2023. Ce que prévoyaient les accords ayant permis de créer la coalition Cap pour le changement, conclus entre l’UNC, le parti de Kamerhe et l’UDPS de Tshisekedi.

Même si la Cour constitutionnelle a déjoué le premier piège, la lutte contre la corruption, présentée comme l’objectif numéro un de Félix Tshisekedi, rencontrera encore bien des obstacles : Kamerhe et son parti sont demeurés populaires dans l’Est du Congo où les manifestations de soutien sont nombreuses et nombreux sont ceux qui croient encore que l’intelligence politique du directeur de cabinet, sa longue expérience du pouvoir, l’auraient empêché de se lancer dans une telle aventure. En outre, les «intouchables », bien ancrés dans le système, ont encore les moyens de se défendre, sur le plan judiciaire ou autrement.

De plus, on ignore toujours la position de l’ex- président Kabila, dont les proches et les alliés politiques ont, tout au long de son mandat, été accusés de détournements monumentaux et il ne faudrait pas négliger non plus les complices étrangers de tant de malversations. Cependant, des pays voisins, comme le Kenya, ont déjà salué l’initiative tandis que le Rwanda et l’Angola conseillaient la prudence sinon la clémence à l’égard de Kamerhe, un haut dignitaire de l’Etat, un homme politique d’envergure.

Quant à la population congolaise, d’autant plus attentive à la politique qu’elle se trouve confinée et qui a dépassé le premier moment de surprise ou de doute, elle soutient largement, via la presse ou la société civile, ce « grand nettoyage ». D’autant plus que, s’il est mené à terme, il marquera, soixante ans après l’indépendance, la fin d’une époque.


Le Soir / MCP, via mediacongo.net
7012 suivent la conversation
15 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

ZK | NR1OL7E - posté le 20.04.2020 à 16:10

Tout le monde connait que le président actuel n'a jamais été élu par le peuple congolais, le peuple avait élu Martin Fayulu, et le parlement et le président tous sont les fruits d'un deal avec le FCC, donc ils ont des comptes à rendre, tous sont redevables envers l'autorité morale du FCC

Non 15
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 20.04.2020 à 15:09

celui qui conteste la légitimité du parlement et la majorité FCC qui représente le peuple conteste a la meme occasion l'élection de TSHILOMBO, comment être à l'udps insulté le FCC et KABILA ensuite parler du peuple ? hors ce le FCC qui représente mieux le peuple avec la majorité au parlement

Non 4
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 20.04.2020 à 14:56

Aller trop vite dans cette besogne, il risquera d'y laisser sa peau et ne pas atteindre 2023...

Non 12
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 20.04.2020 à 14:51

FILS : de quel système diabolique vous parlez ? ceux qui ont été accusés d'avoir donner a monsieur 15 % le pouvoir ? vous êtes trop excessif dans vos commentaires bidons,si votre TSHILOMBO a été élus ,le parlement qui a la majorité FCC a été aussi élus par le peuple donc ce le peuple qui a mis votre TSHILOMBO minoritaire sans majorité qui est alors diabolique ? réfléchissez avant d,insulté donc soit votre Felix n'as pas été élus, soit le FCC est majoritaire en RDC donc il ne pas diabolisé par ce meme peuple dont vous vous revendiqués

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 20.04.2020 à 14:23

Mr Mampuya pour ton analyse. Je sais que la cour constitutionnelle a joué au sapeur pompier. Cela ne signifie vraiment pas que Tambwe avait tord. Ils ont joué à la jurisprudence. Imaginer une fois qu'ils aient donné raison à Tambwe, le pays allait bruler.Ils n'ont même pas fait allusion à l'article 119, alinéa 2 qui pourtant est claire comme l'eau de la source.

Non 7
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Fils | 8FWV95V - posté le 20.04.2020 à 13:42

Ala fin de son mandat les reves de tout congolais est que um systeme diabolic tombe , vous ete en meme temps fonctionnaire d'État ou générale d'armée et a côté vous avez vos propres milices qui tue vos freres a chaque jour pour un seul but vous faire plus des millions et aller construire ailleurs de villans et des grands hotels ou loge vos famille parceque ce la la paix reigne!! Imaginez vous?? Il.va se battre jusqu a la fin pour réforme un Pays digne de son nom bref ily aura des bon citoyens et citoyennes integre sans reproche pour gouverner comme le medcin Mukwege ily a bcp meme Jean M Kabund ..

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Fils | 8FWV95V - posté le 20.04.2020 à 13:31

Ils l'avait promis a plusieurs fois , la il se bat jour et nuit pour rendre au pauvres congolais ce qui leurs appartiennent malgré plusieurs difficultés a surmontée Fatshi en action président pas comme les autres je parle en générale (Afrique) Ce qui.me fait rire souvant s est le comportement malain de nis frere nous sommes tous temoin de resistence et defois menace que subit la Presidence seulement parceque ceux qui n'ont pas mains propre sont bcp nombreux et ils croient que Fatshi ete un humain aussi bien sur il va tombée dans le meme casserole et le systeme va continué de s'enrichir de pillé et de detourner de fond ensemble . Mais la ce n'est q un début que Dieu lui...

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.04.2020 à 11:51

Regardons en Europe,hommes et femmes, vieux vieilles,jeunes tous défendent leurs constitutions d'après 1945 ,là ou surtout les libertés individuelles sont genrenties. Pour éviter juste les dictatures et dictateurs du passés. Chez nous les blancs sont incapables de voir une démocratie chez les negres Les negres ont besoin d'un chef avec mains de fer .

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.04.2020 à 10:57

Nb:Kamerehe c'est un homme sûrement privé de sa liberté.

Non 6
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.04.2020 à 10:54

Kamerehe en prison n'est pas synonyme de l'État des droits. C'est un sûrement privée de sa liberté. Pour besoin d'enquête ou pas. C'est à la fin de son jugement jusq'au 3 degré si nécessaire nous allons parler d'état de droit. Par contre, les mesures comme l'enseignement gratuits, enseignants non payer, plusieurs quadres non payer ça c'est grave violation des droits des ces travailleurs sans salaires. Malheureusement un retour au Mobutisme des slogans.

Non 10
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 20.04.2020 à 10:51

arlicle partisan sans objectivité

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.04.2020 à 10:43

Nb: combien des fois nous avons suivi des débats.....

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.04.2020 à 10:41

(Suite)une thèse idiote loin d'une démocratie tant voulue.cda on pousse le peuple à accepter toute décision prise sans la moindre discussion. Dans le milieux européens il y'a des gens nostalgiques de Mobutu ou Mobutisme l'homme capable de tenir les negres unis, incapable de vivre dans une démocratie. Je vois très mal un journaliste Congolais interpréter la constitution belge ou française donnant des jugements à gauche et à droite.

Non 7
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.04.2020 à 10:34

Un éditorial bon pour les petits cerveaux. La nostalgie reste la même teleguider l'intelligentsia congolaise vers des cieux inconnus. Comme de fois en Europe nous avons suivi des débats entre magistrats ou constitutionnalistes avec avis différents. La question la plus simple est celle de savoir quel est l'esprit de notre constitution ? Démocratie ou un seul homme au pouvoir ? Si l'esprit est celui de la démocratie alors l'article 119 a son sens, et heureusement pour le pays. Si le but d'un Président n'importe lequel, le justialisme comme programme aucun pays ne ferait un pas en-avant. La thèse du complot ou destitution de Tshilombo est idiote, puisque cette thèse pousse le pays...

Non 7
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 20.04.2020 à 09:41

Mu ba kamata !!!!!!! pas de pitié.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR