mediacongo.net - Actualités - Kinshasa: la résidence de Ne Mwanda Nsemi encerclée par les forces de l'ordre



Retour Société

Kinshasa: la résidence de Ne Mwanda Nsemi encerclée par les forces de l'ordre

Kinshasa: la résidence de Ne Mwanda Nsemi encerclée par les forces de l'ordre 2020-04-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/20-26/Ne_Muanda_Nsemi_residence_sous_surveillance.jpeg -

Les forces de l’ordre ont assiégé depuis ce jeudi à 04h00 du matin les abords de la résidence de Ne Muanda Nsemi, leader du parti politico-religieux Bundu dia Mayala, indique une source sécuritaire à Ouraganfm.cd.

Des policiers quadrillent le secteur. Des pick up 4×4 de la police sont stationnés sur la route principale, à quelques mètres de l’arrêt Sakombi. Des policiers y veillent. Leur attention se focalise sur la maison du leader de BDM.

A voir ce dispositif, l’arrestation de Ne Mwanda Nsemi n’est pas à exclure. Lui qui incite, selon la police au Kongo Central, ses hommes à s’en prendre aux non-originaires.

D’ailleurs, des témoins ont affirmé à Ouraganfm.cd que quelques voisins du quartier de Ne Mwanda Nsemi ont commencé à déménager par peur des affrontements. La police aurait encore renforcé ses dispositifs.

Quelques Makesa ( partisans), se sont retranchés avec leur leader dans la résidence. Les autres surveillent devant la parcelle le mouvement des forces de l’ordre. « Pas d’entrée, pas de sortie » . De loin, les deux camps se regardent en chiens de faïence.

Depuis deux semaines, les hommes de Ne Mwanda Nsemi s’en prennent aux non-originaires au Kongo Central. Mercredi, ils ont tué 14 personnes à Songololo. La police locale a dénoncé l’entreprise macabre du gourou.

Les adeptes de la secte polico-religieuse Bundu Dia Mayala réclament le départ sans condition des non- originaires de leur province. Ils ont protesté violemment ces derniers jours à Kisantu, Boma et Songololo. On compte de nombreux décès et blessés.

Le vice- gouverneur de la province du Kongo-central a visité les personnes internées à l’hôpital IME de Kimpese, blessées lors de l’attaque de mercredi 22 avril des non-originaires du Kongo Central par les adeptes de Né Mwanda Nsemi dans le territoire de Songololo.

« Nous avons déploré un bilan de 14 morts et plusieurs blessés. C’est une situation que nous n’admettrons pas dans la province du Kongo-central. Le peuple Kongo est un peuple pacifique », a-t-il précisé.

A en croire le chef de la Police Nationale Congolaise (PNC) sur place à Songololo, les éléments de la police, peu nombreux, ont agi en légitime défense après les attaques armées menées par les adeptes de Né Mwanda Nsemi qui étaient plus nombreux, environ 213.

Le président de l’Asadho, Jean Claude Katende a appelé l’État congolais à agir vite et ne pas laisser le leader de BDM se comporter en chef de guerre. Autant, Gédéon Kyungu, avait-il prévenu, est recherché pour être arrêté dans le grand Katanga, autant, dit-il, Ne Mwanda Nsemi doit subir aussi la rigueur de la loi.

Même position affichée par le Ministre des Droits Humains, André Lite qui appelle désormais le chef politico-religieux de répondre de ses actes devant la justice.

Le 4 janvier 2020, Ne Muanda Nsemi avait defié Félix Tshisekedi en s’autoproclamant Président de la République Démocratique du Congo. Malgré la solution pacifique proposée par le président du CNSA, Joseph Olenghankoy pour permettre à l’État d’accéder à son cahier des charges ( payement de ses émoluments parlementaires tout au long de son absence- prison suivi de sa cavale ainsi que la réhabilitation de sa résidence en ruines lors de sa première arrestation ), Ne Mwanda Nsemi n’a pas calmé ses ardeurs poussant ses hommes à la faute, s’est indigné un notable du Kongo Central qui pense que les prochains jours seront déterminants.

Kokolo Jean


Ouragan FM / MEDIA CONGO PRESS
4140 suivent la conversation
15 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 24.04.2020 à 09:37

pourquoi ne pas seulement payer ses emoluments !? Fatshi a besoin du sang humain ou quoi? quelqu'un qui reclame son du et vous voulez l'arreter! est ce ca l'etat de droit? tuer devient le mode de gestion de ce regime! il n'y apas longtemps qu'ils ont tuer les BAKATAKATANGA et aujourd'hui les hommes de Ne Mwanda Nsemi. pourquoi FATSHI a un petit cerveau!? il s'attaque aux consequences au lieu de s'attaquer aux causes!

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | UOIKJ32 - posté le 24.04.2020 à 08:43

Congolais tu doit relire l'histoire et la géographie du Kongo. Kinshasa faisait parti du Kongo-central ne soit pas distrait. si la situation tourne au vinaigre le gouvernement perdra le contrôle du pays. A kasumbalesa la police avait tué 13 Bakata Katanga sans arme c ca l'état de droit.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | UOIKJ32 - posté le 24.04.2020 à 08:39

UNE POLICE PROFESSIONELLE QUI TUE 14 PERSONNES VOUS ETES ...[CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR CAUSE D'INSULTES].... GOUVERNER C'EST PREVOIR.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 24.04.2020 à 02:11

Ces gens du Kongo central qui n'aiment pas les autred chez eux, qu'ils quitte Kinshsa pour rester habiter au Kongo Central.

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 24.04.2020 à 00:29

Qu'est ce que le chef de la police veut-il dire par "les éléments de la police ont agi en légitime défense..." Ils ont agi en légitime défense en tuant 14 de ces 213 adeptes bdm? Une délégation gouvernementale de 90 personnes n'est-elle pas allée récemment au katanga investiguer les tueries des bakata katanga et le gouvernement n'a-t-il pas indexé les forces de sécurité agissant toujours avec cette hargne de tuer des gens?

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dobototoko | 9YCEQ49 - posté le 24.04.2020 à 00:23

Un gouvernement ne se plait pas. Il faut zgir vite et mettre ce voyou a la prison de Ekafela.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 23.04.2020 à 23:43

On revient avec les mêmes méthodes kabilistes d'aller tuer des gens et blâmer cela sur les adeptes de ne muanda nsemi qui n'ont jamais des armes. Les 14 personnes tuées sont-ils des non-originaires et qui a les les vidéos de ces tueries? Ce decenie tout est facilement enregistré.

Non 8
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 23.04.2020 à 23:41

Un proverbe de chez moi dit qu'il ne faut pas perdre son sel dans un crapaud car personne ne le mange. On donne égard et considération à une personne qui ne vaut rien, ça dépend alors des dividendes qu'on tire d'elle.

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
WAKUHUILE WEZA HT | LRQNC39 - posté le 23.04.2020 à 23:35

Aujourd'hui où est les députés de KONGO CENTRAL qui sont sortie bouro dans le dossier de Gouverneur et Vice-Gouverneur attaquant VPM de l'Interieur??

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 23.04.2020 à 23:09

Fatshi a étudié son cycle d'orientation chez les frères maristes à Tumba pas de songololo, puis il est allé au collège de mbansa mboma pas loin de sona-bata. Il n'a rien appris de ce passage au kongo central, cela se voit.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Congo d'abord | U5W4GK2 - posté le 23.04.2020 à 22:56

Criminel sanguinaire de NEEEEEE, mettez-moi ce briguant en prison.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Deux Zéro | BD1AYZU - posté le 23.04.2020 à 21:30

Umukamate!! Bokanga ye!!

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Aimé | 595I476 - posté le 23.04.2020 à 20:40

Boko kufa ebele kuna bo yebela eh

Non 3
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Aimé | 595I476 - posté le 23.04.2020 à 20:36

Vous croyez vraiment que le Kongo Central a des autorités ? Quelle est la leçon que peut nous donner un sextape qui n'a subit aucune sanction et sont au sommet de la province ? Et se plus en divergences avec l'Assemblée Provinciale au vu du ministre de l'intérieur, de la justice et du chef de l'État. Un Etat de droit de deux poids deux mesures

Non 6
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MAFA burin national | TSWZGT3 - posté le 23.04.2020 à 20:36

Fatshi bidon! Keba na ndika...la police va perdre bcq de ses elements. Ce Mr est trop dangereux

Non 14
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR