mediacongo.net - Actualités - L’affaire « Ne Muanda Nsemi » créée des controverses et l'indignation des députés du Kongo Central



Retour Politique

L’affaire « Ne Muanda Nsemi » créée des controverses et l'indignation des députés du Kongo Central

L’affaire « Ne Muanda Nsemi » créée des controverses et l'indignation des députés du Kongo Central 2020-04-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/20-26/ne-mwanda-nsemi-aux-arrets.jpeg -

Auteur de plusieurs chefs d’accusation dans la capitale congolaise et dans la province du Kongo Central, M. Zacharie Badiengila alias Ne Muanda Nsemi, Chef du mouvement politico-religieux « Bundu Dia Mayala », a été appréhendé après l’échec des négociations pour sa reddition, à l’issue d’un assaut organisé par la police, vendredi 24 avril dernier, dans sa résidence de Macampagne, à Kinshasa.

Avec lui, plus d’une centaine de ses adeptes dit « Makesa » ont également été appréhendés et conduits au Commissariat provincial de la police/Kinshasa. Une opération qui a coûté la vie à 8 de ses adeptes et plusieurs blessés dans le camp de la police nationale congolaise tout comme dans celui du leader de BDM. Aux dernières nouvelles, il se trouverait au centre neuro-psycho pathologie (CNPP) à cause de ses troubles psychiques constatés.

Les actes de vandalisme, voire xénophobes de Makesa dans les deux entités provinciales de la RDC, alors que le pays fait déjà face à une crise sanitaire criante liée à la pandémie de Covid-19, suscitent de nombreuses interrogations du côté de la population.

Pourquoi le « Gourou de Makesa » se fait passer pour un hors la loi ?

Avant que ses sorties dans la rue ne virent en bavures, entrainant des morts, le silence des autorités nationales et provinciales depuis le début des actes de barbarie causés par les adeptes de Ne Muanda Nsemi à Kinshasa et dans plusieurs villes du Kongo Central, a donné une mauvaise impression dans l’opinion publique. D’aucuns n’ont pas hésité à condamner l’incapacité du gouvernement à agir pour remettre la pendule à l’heure. Contre toute attente, l’assaut courageusement mené par les éléments de la police après un long moment de négociation avec le leader de Bundu Dia Mayala, a produit un ouf de soulagement pour ces nombreux habitants de Macampagne qui ne supportaient plus ses actions défiant l’autorité publique.

Les réclamations du député Badiengila...

L’on se souviendra qu’un certain 4 janvier 2020, M. Zacharie Badiengila s’était autoproclamé président de République dans sa résidence de Macampagne, à Kinshasa. Bien après les semaines qui ont suivi cet acte hautement outrageant, l’on pouvait voir dans des vidéos parues sur la toile, le chef des Makesa réclamant, à grand cri, ses indemnités de député national pour les deux précédentes législatures, mais également la réhabilitation de sa maison saccagée et la réparation de ses biens détruits lors des derniers accrochages entre ses hommes et les éléments de la police, qui lui ont valu une peine d’emprisonnement.

Ne Muanda Nsemi, un citoyen en détresse ?

Pour le président du Conseil national de suivi de l’accord de la Saint Sylvestre (CNSA), Joseph Olenghankoy qui s’est exprimé le 18 avril dernier sur les antennes de la radio Top Congo Fm, autour de cette question, Ne Muanda Nsemi est tout simplement «un citoyen en détresse, quelqu’un qui a beaucoup souffert». A cet effet, il aurait souhaité que le gouvernement lui trouve, par élégance, quelque part où le caser, question de lui permettre de prendre en mains ses différentes responsabilités. Du moins, en sa qualité d’ancien député national.

Par ailleurs, le Président du CNSA a également fait allusion à l’hypothèse selon laquelle il y aurait une instrumentalisation politique et/ou l’implication d’une main noire dans cette affaire car, selon lui, Ne Muanda Nsemi lui aurait promis la paix après sa dernière incarcération.

Une fois de plus devant le parquet…

Le Chef du mouvement « Bundu Dia Mayala », fait une fois de plus face à la justice, comme l’aurait souhaité la plupart de personnes victimes de ses actes notamment, le ministre des Droits humains, André Lite, qui a déclaré récemment que « la justice doit s’occuper de Ne Muanda Nsemi », après les tueries enregistrées à Songololo, dans le Kongo Central.

Chose faite, Ne Muanda Nsemi et plus d’une centaine de ses adeptes ont été acheminés au Commissariat provincial de la Police à Kinshasa pour l’ouverture d’un dossier judiciaire. Ce n’est pas la première fois que ce dernier se retrouve dans une situation pareille. Ce caractère récidiviste de sa part suscite mille et une questions.

Indignation des députés du Kongo Central…

Après l’arrestation de l’un des leurs, le caucus des élus du Kongo Central ont dénoncé ce qu’ils ont qualifié de «dérapages de la police nationale» dans la répression contre les adeptes de Bundu Dia Kongo. Ils relèvent également la responsabilité du gouverneur du Kongo central, Atou Matubuana, qui, selon eux, est un ancien du Bundu Dia Kongo. «Si aujourd’hui on a arrêté Ne Muanda Nsemi, que fait-on de ceux qui ont ouvert le feu sur les adeptes de Muanda Nsemi se trouvant dans une église ? », s’est interrogé Fabrice Puela, député Ne Kongo.

Encore que les policiers se sont lancés dans les actes de vandalisme dans la résidence de Ne Muanda Nsemi, chose que les autorités de la police nationale regrettent amèrement et promettent de sévir contre les responsables de ce comportement déviant.

Le Secrétaire Général du Mouvement Bundu Dia Mayala, quant à lui, déplore le non-respect de l’engagement relatif aux négociations entre le Gouvernement et le mouvement politico-religieux cher à Ne Muanda Nsemi, quelques jours avant son arrestation.

Toutefois, la justice fera, sans doute, son travail avec toute indépendance et impartialité, pour mettre fin à ce genre de manifestations qui coûtent à chaque fois la vie aux compatriotes.

 

Cyprien Indi
La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
4452 suivent la conversation
22 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

La révolution | G2OAMIW - posté le 29.04.2020 à 01:00

Quand il insulter les autres vous avez voulu garder silence et l'encourager en coulisse.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 19:09

.... son alimentation avec du gibier peut avoir, donc pas du dont l'armement lourd de guerre que les sauvages tribus au-delà des zones civilisées du Congo exhibent jours et nuits. Non, N.O.N. Ntangu yin fueni !

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 19:08

... puis s'assoit autour d'une table avec en plus la monusco comme témoin et on parle paix, l'intégration dans l'armée et recyclage à kitona dans le kongo central où ces énergumènes vont être infiltrées la police et se mettre à tuer les bdk/bdm, à l'ouest cette police et ses bandes armées y infiltrés y compris parlant swahili attaque ne muanda nsemi et ses pacifistes adeptes munis de noix de palme, de bats de cricket anglais. Et ils sont tués,plus de 30+ d'entre eux, blessés une 50taines d'entre eux, et cette fameuse police en indicte une quarantaine d'entre eux de possession d'armes. Quelles armes? Deux armes de calibre 12, que tout un chacun qui voudrait supplémenter son...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 19:05

Partout au monde, les gens surtout ceux qui sont bakongo du kongo central sont terriblement écoeurés et révoltés de ce qui a été par le passé et ce qui continue d'être le traitement de ne muanda nsemi et ses mouvements de conscientisation et revendications bdk/bdm. On a atteint le point de non-retour où, utilisant le langage bakongo on a été repoussé jusqu'au "mpambu" (la croisée des chemins) où on s'était égaré. Peut-être il faut prendre un autre chemin pour un futur plus sur et honorable plutôt que le chemin où on est mêlé aux tribus sauvages. Tenez, alors qu' à l'est des bandes armées avec mitrailleuses ont tué, ravagé, pillé et violé et puis s'assoit autour...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | UOIKJ32 - posté le 27.04.2020 à 15:10

Qui sont ces commanditaires qui ont lâchement abattus 15 personnes à Songololo et 8 personnes à Kinshasa le Général et toutes ta suite on vous laissera pas. Les méthodes longtemps décriées pendant la Kabilie ont étés une orchestrées. Nous disons NON NON PLUS JAMAIS TUER COMME UN CHIEN.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 27.04.2020 à 13:47

DONC POUR CE CAS COMME POUR BEMBA Jean Pierre la loi doit sévir depuis le Général KASONGO,vers KANKONDE et la Cité de l OUA à moins que comme qd KAMERHE dévalisait les caisses de l Etat , TSHILOMBO à slmt 8KM de Ma Campagne,pouvait ignorer que SA police tirait à balle réelle sur une résidence, laquelle IGNORANCE serait GRAVE car prouvant la non maitrise de la situation du pays, même ds un minuscule rayon de 8KM.QUID alors des deux millions de KILOMETRES carrés de la RDC !:;;, ????

Non 4
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 27.04.2020 à 13:45

DONC comme pour Jean Pierre POUR CE CAS la loi doit sévir depuis le Général KASONGO,vers KANKONDE et la Cité de l OUA à moins que comme qd KAMERHE dévalisait les caisses de l Etat , TSHILOMBO à slmt 8KM de Ma Campagne,pouvait ignorer que SA police tirait à balle réelle sur une résidence, laquelle IGNORANCE serait GRAVE car prouvant la non maitrise de la situation du pays, même ds un minuscule rayon de 8KM.QUID alors des deux millions de KILOMETRES carrés de la RDC !:;;, ????

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 27.04.2020 à 12:23

Pas question de laisser passer cette histoire. Les députés du Kongo Central doivent se lever comme un seul homme pour réclamer justice. Si rien ne fait, toutes ces ONGs de droit des Balubas doivent se taire pour toujours, plus de CLC dans la rue..Vous avez fait de Rossy Mukendi votre frère un martyr tué par Kabila semble-t-il..

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 27.04.2020 à 12:20

La suite:vous en parler comme si Kabila connaissait ce Rossy pour donner l'ordre de le tuer. Vous faites porter la responsabilité d'une bavure policière sur Kabila et maintenant qui est responsable de cette tuerie de 15 personnes selon RFI et REUTERS????

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DK mbote | 4Z8V7H7 - posté le 27.04.2020 à 12:16

Pas question de laisser passer cette histoire. Les députés du Kongo Central doivent se lever comme un seul homme pour réclamer justice. Si rien ne fait, toutes ces ONGs de droit des Balubas doivent se taire pour toujours, plus de CLC dans la rue..Vous avez fait de Rossy Mukendi votre frère un martyr tué par Kabila semble-t-il..

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 27.04.2020 à 12:15

J'espère que ces Députés Nekongo ont eu énormément du temps pour faire comprendre à Nemwana Nsemi que la MÉSURE SANITAIRE prise par le Gouvernement au travers le Président de la République doit être RIGOUREUSEMENT RESPECTÉE et que par conséquent ils ont remarqué qu'il respectait très bien cette mesure pour qu'il PUISSE TOUT DE SUITE CONDAMNER LE GOUVERNEMENT de n'avoir pas respecté le droit du Gouroux!!!

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 10:52

L'état s'est clairement exposé par ses actes brutaux et disproportionnés et discriminatoires qui visent juste un monsieur et ses fidèles et à travers eux une communauté, gens les plus pacifiques du pays en face des tas des sauvages qui gambadent ailleurs lourdement armés et violent, pillant, égorgeant leurs victimes, etc. Incroyable !

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 10:41

... de faire une sorte de tourisme guidé et filmé par cette bibi kapinga, clairement pour encore humilier ne muanda nsemi et ses adeptes et avec tous les bakongo c'est inacceptable. On peut même entendre les policiers potentiellement des bana mura allant dans ce qu'ils disent être le trou dans la cave d'où ils ont trouvé ne muanda nsemi caché (à la Saddam Hussein), et se targuant en kiswahili, mais c'est scandaleux et inacceptable comme abus des droits humains les plus basiques. C'est incroyable. Cela n'étonne point qu'à l'international on qualifie le lidership de l'état de escroc.

Non 4
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 10:37

Mais l'état s'est tiré la balle dans les pieds en jouant sa pièce de théâtre en direct y compris via sa presse choisie pour une large audience comme eliezer ntambwe et la bibi kapinga. Le spectacle au QG de la police où des gens ramassés chez ne muanda nsemi y compris la femme de ce dernier et donc en état d'arrestation sont interrogés par les eliezer, un fameux député national, et bibi kapinga devant un tas de policiers y compris le fameux général kasongo, mais c'est du hors la loi et cela doit être l'objet d'un grand procès. Ajoutez à cela les évidences de vidéos où la police, longuement après le pillage de la maison de macampagne de ne muanda nsemi de faire une...

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | UOIKJ32 - posté le 27.04.2020 à 10:27

Une police professionnelle qui tue plusieurs personnes à chaque incursion ou sont les activistes KATENDE,KAPIAMBA et consorts la justice doit faire un travail de qualité. Souvenez vous des Bakata Katanga tués à Kasumbalesa sans arme. L'histoire se répète à Songololo nous disons NON.

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 10:10

On dénie à ne muanda nsemi ce droit de se voir inspiré par la divinité de ses ancêtres. Tout cela c'est politique. Tout le reste du Congo, tous les Congos qui comprennent la RDC, l'Angola, le Congo Brazzaville et Gabon et tous les ex colonistes ne jurent que par l'humiliation de ne muanda nsemi qui est contre leurs intérêts sur le statu quo.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 27.04.2020 à 10:03

BUNDU SERVICES ou le temps de rendre justice à Ne muanda nsemi et sa sa famille, ses paisibles adeptes, son organisation et ses idéaux. De (1) personne n'a point besoin de suivre la presse qui est généralement tribaliste et xénophobique envers tout qui se réfère à ne muanda nsemi qu'on continue à narguer jusque dans sa référence au nom de Zacharie Badiengisa. Tout le monde y compris le pape et les musiciens peut adopter un nom, mettant de côté son ancien appellation y compris dans les pays anglo-saxons par 'deed poll", mais pas ne muanda nsemi. Le gouvernement congolais et ses ouailles dénient à ne muanda nsemi.

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ananie | PXV9MLR - posté le 27.04.2020 à 09:58

Kampiamba et Katende haissent Kabila. C'est la justification de leur silence aujourd'hui. Avec cette attitude, nous n'avons pas de pays. Ce revirement de tous les baluba fait honte a cette "democratie". Ca fait qd meme 2 evenements avec usage excessif de la force. C'est pourquoi ont a tjrs dit aux 2 escrots de creer un parti politique. C'est mieux adapte a leur blague d'ong de defense du pouvoir de baluba. Le congolais comprendra que vous avez cree kamwina nsapu, une fois le votre au pouvoir, vous avez automatiquement arrete. Pourtant vous nous chantiez que Kabila en etait le geniteur.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 27.04.2020 à 09:16

C'est triste, pour un homme qui reclamme son du,on parviens de lui ravir encore le peu qu'il possedé par la police. Quelle Honte Kasongo!!

Non 3
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 27.04.2020 à 08:33

SUITE / DONC POUR CE CAS la loi doit sévir depuis le Général KASONGO,vers KANKONDE et la Cité de l OUA à moins que comme qd KAMERHE dévalisait les caisses de l Etat , TSHILOMBO à slmt 8KM de Ma Campagne,pouvait ignorer que SA police tirait à balle réelle sur une résidence, laquelle IGNORANCE serait GRAVE car prouvant la non maitrise de la situation du pays, même ds un minuscule rayon de 8KM.QUID alors des deux millions de KILOMETRES carrés de la RDC !:;;, ????

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 27.04.2020 à 08:30

Comme d’habitude depuis le 24 Janvier2019 .si Mwanda NSemi s’était rendu sans résistance après négociation, le mérite en aurait été attribué à TSHILOMBO ;Mais avec les morts non armés et le saccage de la maison de ce citoyen , LA FAUTE EST A L AUTRE .Pas question :JEAN PIERRE BEMBA a passé dix de prison du fait que à 2000KM de lui, ses hommes avaient dit on commis des exactions. DONC POUR CE CAS la loi doit sévir depuis le Général KASONGO,vers KANKONDE et la Cité de l OUA à moins que comme qd KAMERHE dévalisait les caisses de l Etat , TSHILOMBO à slmt 8KM de Ma Campagne,pouvait ignorer que SA police tirait à balle réelle sur une résidence, laquelle IGNORANCE...

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 27.04.2020 à 08:09

La RDC Fait preuve d'une cruoté qui ne dit pas encore son Nom.pour arreter NEMWANDA fallait-il tué 8 personnes!? KAPIAMBA,KATENDE POURQUOI NE COMNDANEZ-VOUS PAS CES ACTES!

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa