mediacongo.net - Actualités - « Le manque d'affection de ses enfants serait l'une des causes du trouble mental », épouse de Ne Mwanda Nsemi



Retour Société

« Le manque d'affection de ses enfants serait l'une des causes du trouble mental », épouse de Ne Mwanda Nsemi

« Le manque d'affection de ses enfants serait l'une des causes du trouble mental », épouse de Ne Mwanda Nsemi 2020-05-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/04-10/ne_muanda_nsemi_20_54.jpg -

Selon un rapport du Centre Neuro Psycho Pathologique (CNPP) daté du 30 avril 2020, le leader de Bundu dia Mayala, Zacharie Badiengila alias Ne Mwanda Nsemi, souffre d'un trouble mental "sur fond de stress à répétition". Selon sa seconde épouse, l'une des causes à la base de ce trouble mental serait le manque d'affection de ses enfants.

Dans une vidéo tournée à côté de Ne Mwanda Nsemi dans sa chambre au CNPP, elle affirme que la première femme du gourou de la secte BDM l’a quitté après avoir eu 10 enfants et aurait alors instruit à ses enfants de ne plus rendre visite à leur père.

Les enfants de Ne Mwanda Nsemi, poursuit-elle, ont abandonné leur père qui ne vit que grâce au soutien de Joseph Olenghakoy, président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA). L'épouse du chef spirituel de BDM affirme également que son époux n'a plus rien.

Arrêté le 24 avril dernier dans sa résidence située au quartier Macampagne dans la commune de Ngaliema, Ne Mwanda Nsemi se trouve au Centre Neuro Psycho Pathologique (CNPP) où il est pris en charge en attendant le début de la procédure judiciaire. Il est accusé de rébellion, d’atteinte à la sûreté nationale et d’incitation à la haine tribale.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
746 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 07.05.2020 à 12:18

..et sûrement mettant dans la bouche de cette femme quoi dire. Qu'est-ce qui est arrivé à cet état de droit de laisser la presse faire l'intrusion au CNPP, un lieu sensé sécurisé, dans la chambre et dans l'intimité de lieu de quelqu'un dit souffrant "d'un trouble mental sur base d'un stresse à répétition"? Depuis quand un " malade mental" et même son épouse déjà traumatisée des supplices endurées sont-ils en mesure de parler raisonnablement? Le tout est-il politiquement concocté alors.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 07.05.2020 à 12:17

..et sûrement mettant dans la bouche de cette femme quoi dire. Qu'est-ce qui est arrivé à cet état de droit de laisser la presse faire l'intrusion dans la chambre et dans l'intimité de lieu de quelqu'un dit souffrant "d'un trouble mental sur base d'un stresse à répétition"? Depuis quand un " malade mental" et même son épouse déjà traumatisée des supplices endurées sont-ils en mesure de parler raisonnablement? Le tout est-il politiquement concocté alors.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 07.05.2020 à 12:12

On a vu la police d'un état supposé état de droit et à très haut niveau s'engager à un exercice d'humilier la femme de Ne muanda nsemi à sa base ipkin avec des coups de balai et une interrogation inopportune conduite par un député sensé avoir une tête qui fonctionne, eliezer ntambwe, et une autre femme que la confrérie luba du général kasongo a mis en scène, bibi kapinga (que l'on a vue ensuite sur YouTube implorer le pardon d'une diaspora révoltée pour sa gaffe)... Et là, on a pensé que l'état, si vraiment il faut parler d'un état qui vaille la peine, persiste à humilier cette même femme de Ne muanda nsemi en la manipulant sans honte et sûrement dans sa bouche ces...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zaruba kali | 6MS7AT2 - posté le 06.05.2020 à 21:34

Ah pauvre Zacharie

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Kinshasa : Guéri de coronavirus , Ne Mwanda Nsemi prêt à regagner son domicile

Société ..,

Le gouvernement s’explique sur la répression contre les membres de Bundu dia Kongo

Société ..,

Répression sanglante du mouvement BDK : Il faut que justice soit rendue (HRW)

Société ..,

Gouvernement - Bundu dia Mayala : le dialogue maintenu

Politique ..,