mediacongo.net - Actualités - Reprise des cours : le Premier ministre pour un déconfinement progressif



Retour Société

Reprise des cours : le Premier ministre pour un déconfinement progressif

Reprise des cours : le Premier ministre pour un déconfinement progressif 2020-05-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/04-10/ilunga_ilunkamba_sylvestre_ass_nationale_20_000.jpg -

Répondant hier à la question orale du député PPRD François Nzekuye sur la gestion par le Gouvernement de la riposte contre le Covid-19, Ilunga Ilunkamba a détaillé le modèle d'organisation institutionnelle mis en place.

Alors qu'il répondait devant l'Assemblée nationale à la question de savoir comment le Gouvernement gère la riposte contre le COVID-19, le Premier ministre a été pressé par les élus, en toute fin de partie, à se prononcer sur la reprise des cours dans les écoles et universités. Sylvestre Ilunga Ilunkamba redoute le rebond de la pandémie et conseille la prudence.

Les autorités congolaises ont imposé des restrictions strictes peu après l'apparition, le 10 mars, du premier cas de la maladie Covid-19 en provenance d'Europe, où l'épidémie battait déjà son plein. Tandis que la RDC ne comptait qu'une dizaine de cas, les écoles et universités ont fermé. Jusqu'à quand ? C'est ce qu'ont voulu les élus nationaux, profitant de la présence hier mercredi 6 avril du Premier ministre à l'Hémicycle.

Le chef du Gouvernement n'a pas éludé la question. Il a rappelé à l'auguste assistance que la question de la reprise des cours est à l'étude au Secrétariat multisectoriel de riposte contre le Covid-19. Le ministre de l'Enseignement technique a posé le problème. Pour le Premier ministre, il ne faudrait pas que le déconfinement pressé et non progressif des écoles et universités annihile les efforts fournis jusque-là et ramène le pays à la case départ.

En réponse aux aspects relatifs à la gouvernance de la lutte contre le Covid-19 en RDC, le Premier ministre fait savoir qu'un modèle d'organisation institutionnelle de la riposte à la pandémie a été mis en place avec trois pôles. A savoir : la "Task Force" autour du Président de la République ; le Comité multisectoriel de riposte dirigé par le Premier ministre et dont le Secrétariat est assuré par le ministre de la Santé ; et le Secrétariat technique de la riposte avec ses huit commissions.

Cependant, à ce jour, au vu de la complexité des effets de la pandémie, tous les ministères participent, chacun dans les limites de ses attributions, à la lutte contre le Covid-19. Le chef du Gouvernement fait également savoir qu'un Plan de préparation de riposte contre l'épidémie au Covid-19 a été élaboré sous l'égide du Ministère de la Santé pour des actions d'un coût global de 135 millions de dollars.

En guise de réponse spécifique à la pandémie, le Gouvernement, souligne Ilunga Ilunkamba, a pris plus de quarante mesures exceptionnelles, à échéance immédiate, destinée à atténuer les effets négatifs du Covid-19 sur l'économie nationale. Ces mesures, dit-il, ont pour objectifs de soutenir l'offre, d'éviter la faillite des entreprises, de préserver le pouvoir d'achat des ménages et, par ricochet, le bien-être de la population.

Parmi ces mesures phares, le Premier ministre rappelle celles qui soutiennent l'offre des produits de première nécessité : "l'exonération de tous les impôts, droits, taxes et redevances sur l'importation et la vente des intrants et produits pharmaceutiques ainsi que sur les matériels et équipements médicaux liés à la pandémie pendant une période de six mois ; la suspension, durant trois mois, du paiement de l'impôt sur le revenu locatif à charge des entreprises ; le soutien, pour la relance des activités, au moyen d'un financement du FPI à taux zéro ; la levée des barrières policières et postes de contrôle, à l'intérieur du territoire, sur les voies d'acheminement des produits de première nécessité…".

Pour le 2e trimestre, le gouvernement compte affecter 17,7 millions USD pour les opérations sécuritaires dans le cadre des mesures de confinement et d'isolement.

Ce montant est contenu dans la somme de 132,2 millions de dollars américains soit 231,3 milliards de FC retenu par le plan de trésorerie du Gouvernement comme dépenses consacrées à cette lutte au cours du deuxième trimestre de l'année 2020.

Les opérations strictement sanitaires coûteront, à en croire le Chef du Gouvernement, un montant de 105,9 millions de dollars américains soit 185,3 milliards de FC. En revanche, 8,6 millions de dollars américains soit 15 milliards de FC serviront aux opérations humanitaires connexes.
"Les interventions sanitaires concernent la réfection et la construction, le cas échéant, des hôpitaux, l'acquisition des médicaments et équipements ad hoc comme les détecteurs dans le cadre de dépistage de la maladie, les respirateurs dans le cadre de traitement, la formation du personnel médical, le financement de la pharmacopée locale…", a dit le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Une soixantaine de députés nationaux dans le format retenu pour prévenir la contamination au covid-19 alors que d'autres étaient en ligne par vidéo conférence ont assisté hier mercredi au contrôle parlementaire du Gouvernement.

Les vice-Premiers Ministres de l'Intérieur, du Budget, du Plan, les ministres des Finances, de l'Economie, du Commerce extérieur et le Gouverneur de la Banque centrale ont également complété le Premier ministre chacun dans son secteur d'activité.

Pour rappel, depuis l'apparition du premier cas en RDC, le 10 mars, le cumul est de 863 cas diagnostiqués positifs. Au total, il y a eu 36 décès et 103 personnes guéries. Sur les 7 provinces touchées, Kinshasa est en tête du peloton avec 744 cas. 

Didier Kebongo
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
5722 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 07.05.2020 à 15:17

Tout à fait normal!Surtout que l'expression:"déconfinement progressif" est celle qui est en vogue actuellement! Alors faire le contraire de ce qui se fait en Europe en RDC ne serait pas rationnel! D'où:"confinement progressif..."

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu : 60.000 doses de vaccin de Covid-19 réceptionnées à Goma

Provinces ..,

Covid-19 : Eteni Longondo appelle les Congolais à se faire vacciner pour leur santé et celle de...

Santé ..,

Vaccination contre Covid-19, le ministre a fait le forcing (Mubonzi)

Santé ..,

L'OMS se dit en désaccord avec le principe d'exiger une preuve de vaccination pour autoriser une...

Santé ..,