mediacongo.net - Actualités - Procès des 100 jours: ce que Vital Kamerhe a répondu au Tribunal, à la première audience de ce lundi



Retour Société

Procès des 100 jours: ce que Vital Kamerhe a répondu au Tribunal, à la première audience de ce lundi

Procès des 100 jours: ce que Vital Kamerhe a répondu au Tribunal, à la première audience de ce lundi 2020-05-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/11-17/kamerhe_barre_20_02145.jpg -

L’audience en chambre foraine, dans le procès opposant Vital Kamerhe, Samih Jammal et consorts au ministère public, s’est ouverte ce lundi 11 mai, dans les enceintes de la prison de Makala, devant le tribunal de Grande instance de Gombe.

Comme d’habitude pour ce premier jour, le Tribunal a procédé à l’identification des prévenus, et d’autres procédures s’en sont suivies pour le bon port du procès. Ce même jour, une brève confrontation avec les trois principaux prévenus est intervenue, pour permettre à la cour d’avancer avec le début de l’instruction.

Après Samy Jammal et Jeannot Muhima, le prévenu Vital Kamerhe est passé à la barre pour répondre à quelques question du Tribunal.

À sa première prise de parole, Vital Kamerhe a rappelé qu’il n’est pas là pour amuser la galerie, précisant que le programme de 100 jours appartient au Président de la République. Il est avant tout élaboré et approuvé par le chef de l’Etat lui même, avant sa mise en exécution.

“Le programme de 100 jours est un programme du président de la République. Il ne s’agit pas d’un programme de monsieur Kamerhe. Il est avant tout élaboré et approuvé par le Chef de l’Etat avant sa mise en exécution. Vous avez suivi le ministère public, dire la date du lancement de ce programme par le Président de la République. C’est comme si aujourd’hui parler du programme de 100 jours, est devenu assimilable à un crime ou à un détournement… Mais je n’en était pas le seul superviseur. Il y avait toute une équipe de supervision, et une équipe de coordination.” a insisté Vital Kamerhe.

La Présidence à la place de la primature

Le Tribunal a poursuivi, voulant savoir si Vital Kamerhe est intervenu dans ce programme en quelle qualité, et son rôle.

“Je suis directeur de cabinet du chef de l’état. On doit exécuter le programme du chef de l’Etat. C’était déjà une situation inédite. Parce que d’habitude le programme c’est celui du Premier ministre. Mais parce que nous avions un Premier ministre issu d’une assemblée qui venait d’être balayée par une nouvelle Assemblée, et nous n’avions pas un Premier ministre. Donc le président de la République devait croiser les bras, et ne rien faire? Je suis intervenu au nom du président de la République, pour que ces travaux se fassent et que nous puissions répondre aux besoins du peuples congolais. Dans le secteur de l’éducation, la santé, routes et même de la gratuité de l’enseignement chez nous, parce que beaucoup ne savent même pas que la gratuité de l’enseignement était inclue dans le programme de 100 jours, on choisit ce qui semble créer de la confusion.”  a fait savoir le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi.

Kamerhe sur Samih Jammal: “j’ai rencontré beaucoup de gens”

À la question de savoir si le directeur de cabinet du chef de l’état connaît le libanais Samih Jammal, le patron de l’entreprise qui a décroché le marché du projet de construction des maisons préfabriquées, dans ce programme de 100 jours, Vital Kamerhe a répondu en ces termes :

“Je vais le connaître à quel titre? Tous les opérateurs économiques, tous les prestataires sont passés à la commission. Ils ont été valides là bas, ils m’ont jamais rencontré. J’ai rencontré beaucoup de gens dans ma vie, comment voulez vous que je me rappelle de milliers des personnes que nous avons rencontrés pendant la campagne?” a-t-il dit.

Maisons préfabriquées: “le Gouvernement n’a pas encore payé”

Pour le cas de Jeannot Muhima, il doit le connaître de nom. Kamerhe précise que les containers qui ne sont pas encore arrivés, c’est parce que le Gouvernement n’a pas encore payé.

“C’est aujourd’hui que je viens de découvrir son visage. Notre administration à nous, celle que j’ai impulsé à la présidence de la République, ce n’est plus celle de recevoir les agents dans nos bureaux. J’ai écris un document, j’ai demandé au comptable à transfer vite chez monsieur Muhima, chargé de la logistique, pour accélérer la démarche. Je n’ai pas besoin de voir Muhima. Je ne touche pas l’argent, je fais pas le transfert, chacun fait son travail. Et moi je regarde les cahiers des charges. J’ai vu que les containers du Mbujimayi sont arrivés une partie. Kinshasa une partie, Kananga non, parce que on n’a pas payé. Sud-Kivu non, parce que on n’a pas payé, ça se trouve à Darslam. Matadi non, parce qu’on n’a pas payé, on a pas détourné les containers, ça se trouve à Istanbul.” précise-t-il.

“Je ne suis pas le seul”

Le ministère public voulant savoir si Vital Kamerhe, entant que superviseur était seul à assumer ce rôle, Kamerhe a indiqué qu’il n’était pas seul. Il a fait savoir que l’équipe de supervision était composée de neuf personnes dont lui, son adjoint, le Gouverneur de la banque centrale, le délégué de la primature, et quelques autres personnes.

“Nous étions une équipe de supervision. Neuf au total. Le document est là, il y avait Kamerhe directeur de cabinet, Kolongele comme directeur de cabinet adjoint, le Gouverneur de la banque centrale, le ministre de budget de l’époque, le représentant de la primature,… En plus de ces neuf, il y avait la coordination, ce qui est étonnant ici, on ne voit que Kamerhe. La coordination était assurée par monsieur Nicolas Kazadi, Ambassadeur itinérant du chef de l’état.” a-t-il martelé.

48 heures pour se prononcer sur la liberté provisoire

Les avocats de Vital Kamerhe ont demandé au tribunal d’examiner la demande de mise en liberté provisoire de leur client. 

Après les quelques questions posées par le tribunal, et sur demande des parties prenantes, la poursuite de l’instruction à été renvoyée au 25 mai prochain.

Reste ensuite à statuer sur la demande de remise en liberté déposée par les avocats de Vital Kamerhe. Une décision sur laquelle les juges n’ont finalement pas tranché, ce lundi, annonçant que leur décision sur ce point interviendra sous 48 heures.

Bertin Bulonza
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
8335 suivent la conversation
9 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 12.05.2020 à 11:53

Visiter les pompes c est la travail des chefs division/MADAME ACACIA A DES COMPTES A RENDRE A LA JUSTICE: faux frais de mission ( 2Millions de dollars au total) payés à SES membres de famille notamment pour aller assister à un concert de musique en FRANCE qui a importé plus _80pc de corona en RDC et pour ELLE corona est un "JEU"

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 12.05.2020 à 11:31

COVID19 s'installe,le FRANC C plonge,LES MILLIONSle SONT DETROURNES, la corruption règne,LE Rwanda, BURUNDI,Angola et VOIRE LA ZAMBIE annexent des km carrés de la Gde RDC et TSHILOMBO , SOIT DISANT GARANT DE LA NATION est désorienté et dépassé, paralysé; JE vous propose des KASAIENS remplaçants , de loin MIEUX profilés pour gérer la RDC en ce moment: NOEL TSHIANI ,CLAUDEL LUBOYA ,DELLY SESSANGA ,FRANCOIS MWAMBA ;DR KABAMBA ,PROF MABI MULUMBA,Gen MBALA MUSENSE, Christofer Ngoy,,MAITRE ZACHARIE ,D DUMBI, MWANA NTEBA ;Par quel mécanisme.? Pacifique : convaincre MAMA MARTHE et puis TSHILOMBO par des sages,puis un vote AU CONGRES/URGENCE IL YA

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Victor | KBDBF1B - posté le 12.05.2020 à 09:27

j'ai confiance à VK. nous avons crié haut et fort que les dépenses de l'Etat suivent une chaine de validation et que les millions de dollars ne peuvent pas quitter de la banque sans suivre cette chaine de dépenses. Ministre de budget, ministre de finance, directeur de la banque, commission de passation de marché, tous doivent être impliqués. c'est connu ce jour que VK est victime d'un acharnement. il va s'en sortir. je suis sûr. l'avenir nous dira un mot...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo my Home | EBYZS4W - posté le 12.05.2020 à 08:25

Le voleur c'est la présidence (Tshisekedi,UDPS, ses Coordinations, son clan, les Talibans) et non seulement Kamhere, qui est un DIRCAB...Ils se sont precipité à créer un projet avant la Publication du Gouvenement...après ils complotent avec le Procureur pour harceler Kamerhe...Ignorant que c'est le génie de Kamerhe qui lui a cherché ce deal.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | GRCKHWS - posté le 12.05.2020 à 07:57

Les talibans pensent que VK devait accepter comme un petit enfant qu'il connaissait Sammith Jamal alors que le juge avait posé une question tendancieuse sans préciser à quel titre VK devait connaitre Samith Jamal. Le juge, peut il nous dire s'il connait ou si il a des relations avec toutes les personnes avec qui il a pris des photos dans son role de juge?

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 12.05.2020 à 07:06

les proches de TSHILOMBO habituer a tout gérer ,même des banalités comme par hasard des millions de dollars personne a part Kamerhe n'as rien vue,n'as rien fait ,même pas simple curiosité de savoir comment sont gérés tout ces millions,je comprends pourquoi les officines TSHILOMBO tribale font tout pour nous martelés Kamerhe voleur pour qu'on est cherchent pas plus loin les responsabilités,ils livrent Kamerhe en pâture tandis que les autres voleurs sont tranquilles couverts par la tribu

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
le patriote | F5YE6LM - posté le 12.05.2020 à 06:05

ce kamerhe s'en sortira indemne avec ce genre de questions

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 12.05.2020 à 00:01

Le Kamerheon a donné l'air de n'avoir jamais été malade. D'où ma première opinion négative de lui comme 'un archifaux malade '.

Non 6
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
A Concerned Citizen (CC) | 5MMWL26 - posté le 11.05.2020 à 23:35

Après avoir suivi le procès endifferé, je conclus selon moi que le ministeur public sonne vraiement un peu vilgaire!

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Ituri : le gouverneur Luboya s’insurge contre « le détournement des soldes des militaires »
AUTOUR DU SUJET

Procès des 100 jours : Pourquoi s’agite-t-on autour d'Hamida Shatur ?

Société ..,

Procès 100 jours : une réunion à la cité de l’Union Africaine entre des personnes appelées...

Société ..,

Me Gabin Lulendo : "Il y a de gros mensonges dans le procès de Vital Kamerhe"

Politique ..,

Programme 100 jours, qui doit être tenu responsable de l’échec et en répondre devant la...

Politique ..,