mediacongo.net - Actualités - Affaire ‘‘100 Jours’’ : la Note du 25 janvier 2019 de la Présidence de la République déchargeait le Gouvernement Tshibala



Retour Politique

Affaire ‘‘100 Jours’’ : la Note du 25 janvier 2019 de la Présidence de la République déchargeait le Gouvernement Tshibala

Affaire ‘‘100 Jours’’ : la Note du 25 janvier 2019 de la Présidence de la République déchargeait le Gouvernement Tshibala 2020-05-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/11-17/tshibala_membres_gouvernement_19_001.jpeg -

Ex-Premier ministre Bruno Tshibala et les membres de son gouvernement

Alors que le procès historique du Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat n’est qu’à son début, plusieurs personnalités, expatriés comme nationaux, ont été entendus ou encore en voie de l’être, pour faire toute la lumière sur cette affaire qui aura coûté à la République Démocratique du Congo des millions de dollars américains au moment où, sur terrain, les chantiers sont restés entiers ou inexistants.

S’agissant, particulièrement, des personnalités membres du Gouvernement Tshibala, une note signée en date du 25 janvier 2019 par le Directeur de Cabinet de Fatshi, déchargeait toute l’équipe du Gouvernement précédent. Le Premier ministre, lui, était transformé en spectateur tandis que ses ministres, réduits en simples exécutants. Ils devraient, selon les us et coutumes, expédier les affaires courantes. La principale raison évoquée, ‘‘éviter de saigner les finances publiques des dépenses abusives et complaisantes’’.

Dans l’esprit de la note du 25 janvier 2019, rendue publique au lendemain de l’investiture du Chef de l’Etat, les membres du Gouvernement sortant, à commencer par le Premier ministre, devaient suspendre toutes les liquidations des dépenses publiques autres que celles liées aux charges du personnel.

Ce n’est pas tout. Cette même note interdisait à l’équipe sortante de procéder aux nominations dans l’administration publique mais aussi dans les entreprises publiques sous tutelle administrative ou encore technique.

Pendant ce temps, les dépenses étaient directement engagées par le nouveau Chef de l’Etat fraichement investi au palais de la Nation.

Certes, des voix s’étaient élevées pour condamner le nouveau mode de gestion instauré par le nouveau pouvoir, dans l’attente de la nouvelle équipe gouvernementale. Côté CACH, la décision était donc justifiée par le fait que l’Exécutif en gestation devrait voir le jour après plusieurs mois de tractations d’autant plus c’est un Gouvernement de coalition.

La réplique

Le lundi 11 mai 2020, au Tribunal de Grande Instance de la Gombe, siégeant en chambre foraine à la prison de Makala tout comme au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Matete où l’instruction du dossier du Dircab du Chef de l’Etat avait débuté, des noms d’anciens membres du Gouvernement avaient été abondamment cités.

Et pourtant, bien avant, interrogé sur le programme de 100 jours du Chef de l’Etat, le Premier ministre d’alors, Bruno Tshibala avait déclaré à un confrère en ligne, nous citons : ”Nous n’avons rien à voir avec le dossier de 100 jours. Après la prise de fonction du nouveau pouvoir, nous étions devenus des spectateurs. Nous ne sommes intéressés ni de près, ni de loin à cette saga…”.

Cet argument de Bruno Tshibala a également été soutenu par un membre de son équipe, cité à l’étape pré-juridictionnelle de l’affaire. A savoir Justin Bitakwira, alors ministre du Développement rural. Auditionné respectivement mardi 14 et mercredi 15 avril au Parquet Général de Matete au sujet de la société Samibo Sarl qui avait gagné le marché de livraison de 900 maisons préfabriquées, cet ancien membre de l’Unc avait déclaré n’avoir participé à quel que niveau que ce soit aux opérations financières autour de ce projet.

“…Pour moi, ni de loin, ni de près moi ou le Gouvernement Tshibala, n’avons été sollicités ou intéressés par la suite de ce dossier. C’est moi qui ai signé un contrat avec Samibo SARL de 900 maisons pour l’équivalent de 26 millions de dollars américains et la Présidence de la République a sollicité une rallonge de 600 maisons et le montant a été doublé de 26 millions à 57 millions de dollars américains. Le bureau de passation des marchés publics m’a écrit pour me dire qu’il s’agit d’un nouveau projet et non du projet initial que moi j’ai engagé", disait-il aux juges d’instruction.

Et, comme pour corroborer ces dires, tous les anciens membres du Gouvernement qui ont été auditionnés sur cette rocambolesque affaire sont rentrés libres à leur domicile. Vraisemblablement, parce qu’ils n’ont géré aucun dollar lors de passation des marchés.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
3313 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Pierre | SPV26T9 - posté le 14.05.2020 à 14:48

Un Gouvenement, devait être remplacé par un autre Gouvernement. Créer une commission pour prendre la charge d’un montant aussi élevé et surtout donner à des personnes qui n’ont pas encore consolidé leur connaissance des affaires de l’ Etat, c’est currieux quand meme.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 14.05.2020 à 13:19

SUITE TSHIBALA la justice vous attends pour ... ,7/ les licences aux Chinois destructeurs des forêts, et aux compagnies aériennes etc , que je continue .???

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 14.05.2020 à 13:15

Tshibala ; vous feriez mieux de vous taire et vous faire oublier car la justice vous attends pour justifier : 1/les 180 millions de dollars, SANS APPEL D OFFRES, du « programme volontariste »mafieux que VOUS êtes allé inauguré au Kongo Central,en esquivant KAMERHE, 2/La concession BEL CAMPUS ,Bord du Fleuve de de 25 hectares achetée CASH pour _8 millions de dollars chez ….est ce avec votre salaire ??? Et puis ; 3/la vente soldée des licences téléphoniques G3 et G4,le salon d’honneur fantôme de l’aéroport de Ndjili,4/les passerelles sur boulevard Lumumba,5/la fibre optique,JAMAIS achèvée, 6/l’Avenue de l Université ,7/ les licences aux Chinois destructeurs...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOT95PARIS | NIN7L19 - posté le 14.05.2020 à 13:00

LA MESSE EST DITE !!! POUR KAMERHEON ..

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 14.05.2020 à 09:50

VK SENT LE REVER DE LA MEDAILLE

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Condamné à 20 ans de travaux forcés, David Blattner serait en Belgique

Société ..,

David Blattner condamné à 20 ans de travaux forcés

Société ..,

60ème anniversaire de l'indépendance: pas d'inauguration de sauts-de-mouton en ce jour du 30...

Société ..,

"L'affaire Kamerhe", un procès pour corruption au sommet de l'Etat qui interpelle toute l'Afrique

Afrique ..,