mediacongo.net - Actualités - Covid-19 : craintes de dommages "durables" sur l'économie américaine, selon le président de la FED



Retour Monde

Covid-19 : craintes de dommages "durables" sur l'économie américaine, selon le président de la FED

Covid-19 : craintes de dommages "durables" sur l'économie américaine, selon le président de la FED 2020-05-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/11-17/jerome_powell_president_de_la_banque_centrale_americaine_20_00.jpg -

Le président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, lors d'une conférence de presse le 11 décembre 2019. afp.com/Eric BARADAT

Jerome Powell a estimé que la reprise pourrait être plus lente qu'espérée. Une annonce qui a plongé Wall Street dans le rouge en début de séance mercredi.

Le patron de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, a estimé ce mercredi que l'économie américaine "devrait se remettre en grande partie" une fois que la pandémie sera maîtrisée, tout en constatant que la "reprise sera plus lente" qu'espéré.

"On a de plus en plus l'impression que la reprise sera plus lente que nous ne le souhaitons", a-t-il souligné. Jerome Powell a répété que les élus ne devaient pas regarder en ce moment à la dépense pour combattre les effets néfastes d'une récession. Il a aussi jugé qu'il faudrait revenir à des politiques budgétaires plus sages. "Je pense que nous pourrons y revenir assez rapidement, c'est-à-dire d'ici quelques années, quand l'économie sera totalement rétablie ou du moins bien remise".

2900 milliards de dollars de soutien

Les dommages de la pandémie de coronavirus sur l'économie américaine pourraient être "durables", a également prévenu le président de la Banque centrale, relevant que les plans d'aides d'urgence sont dans ce contexte certes "coûteux" mais incontournables pour éviter une profonde récession.

"Un soutien budgétaire supplémentaire pourrait être coûteux, mais il en vaut la peine s'il permet d'éviter des dommages économiques à long terme et nous permet d'avoir une reprise plus forte", a déclaré Jerome Powell. "Le ralentissement actuel est unique en ce qu'il est attribuable au virus et aux mesures prises pour limiter ses retombées", a-t-il souligné.

A ce jour, le Congrès a fourni quelque 2900 milliards de dollars de soutien budgétaire aux ménages, aux entreprises, aux prestataires de soins de santé et aux États et collectivités locales, "soit environ 14 % du produit intérieur brut", a-t-il rappelé.

Wall Street dans le rouge

Wall Street évoluait dans le rouge mercredi en début de séance, après cette intervention. La Bourse de New York avait fini dans le rouge la veille, accélérant ses pertes en fin de séance, dans un marché sur ses gardes, alors que l'activité économique redémarre progressivement dans les États fédérés américains.

Par ailleurs, notent les analystes de Charles Schwab, le marché "continue d'être freiné par des inquiétudes persistantes sur une possible deuxième vague de la pandémie avec des informations sur de nouveaux cas en Asie et en Europe après la réouverture de l'économie dans ces régions".

Leur vie a basculé d'un seul coup

Soulignant que la "reprise pourrait prendre un certain temps avant de s'accélérer", le directeur de la Banque centrale estime que des aides supplémentaires seront probablement nécessaires pour combattre l'impact du coronavirus. Il a souligné que "l'ampleur et la vitesse de cette récession sont sans précédent" dans l'histoire moderne, "bien pire que toute récession depuis la Seconde Guerre mondiale".

Les gains en matière d'emplois accumulés lors de la dernière décennie ont déjà été effacés, a-t-il souligné en particulier. En moins de deux mois, ce sont ainsi plus de 20 millions de personnes qui ont perdu leur emploi. Il a fait état d'une enquête de la Fed, qui sera publiée jeudi, et qui montre que parmi les personnes qui avaient un emploi en février, juste avant l'éclosion de l'épidémie, "près de 40 % de ceux des ménages gagnant moins de 40 000 dollars par an ont perdu leur emploi en mars". "La vie de tous ces gens a basculé d'un seul coup et l'incertitude quant à leur avenir est grande", a-t-il souligné.


AFP / L'Express / MCP, via mediacongo.net
1098 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : France: Malgré la vaccination, la circulation du virus chez les plus de 75 ans reste élevée
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : Eteni Longondo appelle les Congolais à se faire vacciner pour leur santé et celle de...

Santé ..,

Vaccination contre Covid-19, le ministre a fait le forcing (Mubonzi)

Santé ..,

L'OMS se dit en désaccord avec le principe d'exiger une preuve de vaccination pour autoriser une...

Santé ..,

Test Covid-19 : à l’aéroport de N’djili, l’INRB refuse tout résultat venu de...

Société ..,