mediacongo.net - Actualités - Coronavirus : la pandémie fait plus de 300 000 morts pour plus de 1 588 858 guéris dans le monde



Retour Santé

Coronavirus : la pandémie fait plus de 300 000 morts pour plus de 1 588 858 guéris dans le monde

Coronavirus : la pandémie fait plus de 300 000 morts pour plus de 1 588 858 guéris dans le monde 2020-05-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/11-17/coronavirus-la-barre-300000-morts-dus-coronavirus-depasse-le-14-mai-2020-selon-bilan-hopital-americain-john-hopkins.jpg -

Depuis l'apparition du Coronavirus en Chine fin 2019, le nombre de contaminations dépasse les 4,4 millions de cas confirmés. Près de 300.000 personnes sont décédées, dans 187 pays et territoires.

La quasi-totalité du globe est frappée depuis plusieurs mois par la pandémie de Covid-19. La pandémie a causé plus de 300 000 décès à travers le monde, tandis que près de 4,5 millions de cas de contamination ont été confirmés pour plus de 1 588 858 guéris en date du jeudi 15 mai. Avec plus de 162 000 morts, l'Europe est le continent le plus touché avec en tête le Royaume-Uni (33 614), l’Italie (31 368), la France (27 425) et l’Espagne (27 321). Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (85 194).

La pandémie de coronavirus a fait plus de 300 000 morts dans le monde, dont plus de 80 % en Europe et aux États-Unis, depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi 15 mai.

Russie : deuxième pays le plus touché par le coronavirus

 

Au total, 300 140 décès ont été recensés dans le monde (pour 4 403 714 cas), dont 162 654 en Europe (1 825 812 cas), continent le plus touché. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (85 194), devant le Royaume-Uni (33 614), l'Italie (31 368), la France (27 425) et l'Espagne (27 321).

Les Etats-Unis, pays de loin le plus touché au monde en valeur absolue, devraient atteindre 113 000 morts d'ici au 6 juin, selon une moyenne de vingt modèles épidémiologiques réalisée par des chercheurs de l'université du Massachusetts. Même le secteur de la santé est paradoxalement touché par la crise : près d'un million et demi de personnes y ont perdu leur emploi depuis mars, dont 135 000 dans les hôpitaux, qui ont vu leurs revenus amputés par le report des interventions non urgentes.

En Russie, la situation s’améliore, a affirmé jeudi Vladimir Poutine dont le pays, deuxième plus touché au monde en nombre de personnes contaminées, est repassé pour la première fois depuis le début du mois de mai sous les 10 000 nouveaux cas quotidiens. La mortalité est toutefois faible en Russie comparée à d’autres pays, avec 2 305 morts officiellement recensées, même si des critiques la jugent sous-évaluée.

En Inde l'épidémie est loin d'y être endiguée. Le dernier bilan recense 82 103 cas, 2 649 morts des suites de la maladie pour près de 28 000 guerisons. Selon les épidémiologistes, elle ne devrait faire qu'accélérer d'ici à un pic attendu en juin ou juillet.

En Chine crainte d'une seconde vague

La Chine, premier pays touché par le coronavirus, fait état de 84 024 cas confirmés, ainsi que de 4 637 décès depuis le début de l'épidémie. Au total, plus de 3 800 personnes sont mortes du Covid-19 à Wuhan, ville berceau de l'épidémie, selon le bilan officiel, soit l'immense majorité des décès enregistrés en Chine. Si le pays a largement endigué le Covid-19 sur son territoire, il reste sur le qui-vive.

En plus des six nouveaux cas détectés à Wuhan, d'autres foyers d'infection sont apparus ces dernières semaines dans le nord-est du pays, près de la frontière avec la Russie. Le président chinois Xi Jinping a ainsi appelé jeudi lors d'une réunion du Parti communiste à "ne rien laisser au hasard" face au Covid-19 et à "empêcher tout rebond", selon l'agence de presse Chine nouvelle. "Les résultats durement obtenus contre l'épidémie ne peuvent en aucun cas être réduits à néant", a-t-il averti, appelant notamment à bien mener le dépistage à Wuhan.

Par crainte d'une deuxième vague épidémique, la ville de Wuhan a lancé une campagne générale de dépistage. Ainsi, des habitants de Wuhan, inquiets après l'apparition de nouveaux cas de Covid-19, faisaient la queue jeudi pour se faire dépister, vêtus de combinaisons de protection intégrales et équipés de visières en plastique. "C'est bien. C'est une façon d'être responsable vis-à-vis des autres et de soi-même", explique à l'AFP un homme de 40 ans après avoir été dépisté. Cependant, certains Wuhanais restent anxieux face à ce dépistage massif. "Les mesures de sécurité à l'intérieur sont vraiment mauvaises. Les gens sont trop près les uns des autres", déclare à l'AFP une femme qui ne souhaite pas révéler son nom.

La chine a été de nouveau accusée par le président américain d'avoir caché l'ampleur de l'épidémie sur son sol. "Ils auraient pu l'arrêter (le virus) en Chine, d'où il est venu", s'est exprimé Donald Trump ce jeudi, en menaçant de "rompre toute relation" avec Pékin et assurant qu'il refusait désormais de parler à son homologue Xi Jinping. Mais la Chine affirme avoir transmis le plus vite possible toutes les informations sur l'épidémie à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et à d'autres pays, dont les Etats-Unis. Les Etats-Unis accusent également le régime chinois de tenter de pirater la recherche américaine sur un vaccin, une accusation qualifiée de "diffamation" par la Chine.

L’Afrique, relativement épargnée

L’Afrique est jusqu’à présent relativement épargnée par la pandémie, qui y a officiellement fait moins de 2500 morts. Mais les indices indiquant que ce bilan est fortement sous-estimé se multiplient. Ces chiffres englobent l'ensemble du continent africain où l'Afrique du Sud, l'Egypte et le Maroc sont toujours les pays qui recensent le plus de cas.

Ainsi, la hausse importante des décès pour la plupart inexpliqués dans le nord du Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, fait craindre une forte propagation du coronavirus dans cette région parmi les plus pauvres du monde. "Ils ne se rendent pas compte du tremblement de terre qui s’annonce", met en garde le Dr Ibrahim Musa, médecin de la région.

Si le déconfinement a débuté dans plusieurs pays avec l'assouplissement des mesures prises ces dernières semaines, l'ensemble du continent est désormais touché puisque le Lesotho a récemment annoncé son premier cas. Pays le plus touché, l'Afrique du Sud recense 12 000 cas pour 219 décès mais les règles très strictes du confinement sont peu à peu assouplies, notamment en dehors des zones urbaines. Les capacités de tests ont également été augmentées.

Déconfinement progressive de part le monde

Les mesures de déconfinement à travers le monde continuent d’avancer pas à pas, avec parfois, ici où là, une pause ou un recul.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a ainsi annoncé un nouvel assouplissement, d’ici à la fin du mois, du strict confinement. Le pays est passé le 1er mai du niveau d’alerte 5 au niveau 4, qui a déjà permis le redémarrage de certains secteurs économiques.

Aux Etats-Unis, pays de loin le plus touché au monde, la vie reprend peu à peu dans de nombreux Etats du pays. Les plages autour de Los Angeles, en Californie, ont rouvert, sans qu'il soit autorisé d'y poser sa serviette ou de faire un match de volley. A l'inverse, la capitale Washington, où la pandémie tarde à reculer, a prolongé le confinement de sa population jusqu'au 8 juin. Si le décret de confinement pour l'Etat de New York expire ce vendredi, seules les régions peu peuplées pourront relancer certaines activités commerciales, industrielles et récréatives. New York, la première ville des Etats-Unis, épicentre de l'épidémie américaine avec plus de 20 000 morts, devra attendre jusqu'en juin au moins pour savoir quand ses commerces, restaurants ou spectacles pourront rouvrir.

Bien que la Russie soit devenue ce mardi, selon un comptage de l’AFP, le deuxième pays au monde le plus contaminé (plus de 242.000 cas), le président Vladimir Poutine, dont le porte-parole et le Premier ministre ont été hospitalisés, a donné son feu vert à un début de déconfinement, en fonction de la situation épidémiologique de chaque région. La mortalité y reste basse comparée à d’autres pays, avec 2212 victimes officiellement recensées. Mais Moscou, principal foyer de l’épidémie, a prolongé son confinement jusqu’au 31 mai.

En dépit de la poursuite de la pandémie du nouveau coronavirus, l'Union européenne a appelé mercredi ses membres à rouvrir leurs frontières intérieures pour faciliter le tourisme. La Commission européenne souhaite une réouverture "concertée" et "non discriminatoire" des frontières intérieures de l'UE afin d'empêcher le naufrage du secteur du tourisme, qui représente 10% du PIB et 12% des emplois dans l'Union. "Si nous faisons tous des efforts, nous n'aurons pas à passer l'été bloqués à la maison ou l'été ne sera pas complètement perdu pour l'industrie touristique", a déclaré la vice-présidente exécutive de la Commission, Margrethe Vestager. Du côté de la France, Edouard Philippe a présenté son plan pour le tourisme ce jeudi, affirmant que "Les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d'août, en métropole et dans les outre-mer".

En Inde malgré que le pic st attendu en juin ou juillet, le pays a commencé à alléger le confinement, mais interdit toujours de se déplacer entre Etats, ainsi que les vols nationaux et internationaux. Les autorités allègent toutefois les restrictions sur les transports. Le réseau ferroviaire de l'Inde, l'un des plus vastes du monde, doit voir reprendre le trafic progressivement à partir de mardi.

« Ce virus pourrait ne jamais disparaître », alerte l’OMS

La solution attendue pour endiguer le virus par tous est un vaccin. Au vu des efforts déployés, il pourrait être disponible dans un an, a estimé jeudi l'Agence européenne du Médicament (EMA). Au total, plus de 100 projets ont été lancés dans le monde et une dizaine d'essais cliniques sont en cours pour tenter de trouver un remède contre la maladie. Vaccin ou pas, "ce virus pourrait devenir endémique" et "ne jamais disparaître", selon un message alarmant de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). "Nous avons un nouveau virus qui pénètre la population humaine pour la première fois et il est en conséquence très difficile de dire quand nous pourrons le vaincre", a déclaré Michael Ryan, directeur des questions d'urgence sanitaire à l'OMS, lors d'une conférence de presse. Il a insisté sur le fait que "ce virus pourrait devenir endémique dans nos communautés, il pourrait ne jamais disparaître".

Le premier décès lié au Covid-19 a été rapporté le 10 janvier dans le centre de la Chine, à Wuhan, la ville où est apparu le nouveau coronavirus en décembre 2019. 

Statistique: Nombre de personnes infectées par le coronavirus (COVID-19) dans le monde au 15 mai 2020, selon le pays | Statista

 

Statistique: Nombre de personnes décédées à cause du coronavirus (COVID-19) dans le monde au 15 mai 2020, selon le pays ou territoire | Statista

 

Statistique: Nombre de personnes guéries du coronavirus (COVID-19) dans le monde au 15 mai 2020, selon le pays | Statista
Trouver plus de statistiques sur Statista


AFP / Reuters / L'Internaute / MCP, via mediacongo.net
1532 suivent la conversation
3 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 17.05.2020 à 08:50

SUITE/ LE GENOCIDE ET DECIMAGE DE LA POPULATION CONGOLAISE SERA IMPUTEE A TSHILOMBO, MUYEMBE, ETENI, MABUNBA, TAMBWE MWAMBA,ILUNGA ILUNKAMBA,FAYULU,TSHIANI,BEMBA BAZAIBA ,MONSENGWO,AMBONGO Pitié même pour VOS enfants et petits enfants!!!! COMMENT PEUT ON AINSI ETRE INCONSCIENTS

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 17.05.2020 à 08:33

CECI EST TRES SERIEUX ET TRUMP N A PEUT ETRE PAS TORD Ces chinois entrés SANS SUBIR LA 40TAINE sont des PRISONNIERS VOLONTAIRES ,COVID19 contaminés mais ASYMPTOMATIQUES envoyés comme CONTRE REMISE DE PEINE comme COBAYES pour voir comment cette Afrique désorganisée et sans système de santé efficace se retrouve avec les taux les moins élévés de COVID.Avec tous ces rapatriés non suivis et pratiquement expulsées d Europe,LE JETS PRIVES? TSHILOMBO est en train de condamer A MORT GENERALISEE LES CONGOLAIS!IL N EST PAS TROP TARD:qu'on les confine dans leur ambassade et les RAPATRIE EN URGENCE;

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 17.05.2020 à 01:37

OU EST PASSE le charlatan MUYANGI ,INVENTEUR DU COVID-MM1 qui après avoir bénéficié d'un jet privé à 3millions de dollars sur le dos des congolais et "été reçu avec GRANDE POMPE CHEZ TSHILOMBO a disparu du décors???APRES LE REFUS DE MR MUYEMBE DE LE RECEVOIR!!!!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : Eteni Longondo appelle les Congolais à se faire vacciner pour leur santé et celle de...

Santé ..,

Vaccination contre Covid-19, le ministre a fait le forcing (Mubonzi)

Santé ..,

L'OMS se dit en désaccord avec le principe d'exiger une preuve de vaccination pour autoriser une...

Santé ..,

Test Covid-19 : à l’aéroport de N’djili, l’INRB refuse tout résultat venu de...

Société ..,