mediacongo.net - Actualités - Le Conseil des ministres invité à examiner les dossiers Sokimo-Miba-Gécamines ce vendredi 


Retour Economie

Le Conseil des ministres invité à examiner les dossiers Sokimo-Miba-Gécamines ce vendredi

Le Conseil des ministres invité à examiner les dossiers Sokimo-Miba-Gécamines ce vendredi 2020-05-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/25-31/tshisekedi_felix_video_conference_20_00.jpg -

Le Gouvernement de la République est invité à inscrire à l’ordre du jour et à examiner « équitablement » les dossiers Sokimo, Miba et Gécamines au Conseil des ministres de ce vendredi 29 mai 2020. L’appel émane de la Coalition « Tous pour la Rd Congo ».

« Nous recommandons que la Présidence de la République et le Premier Ministre traitent globalement tous dossiers du secteur minier, inscrivent à l’ordre du jour du Conseil des ministres du vendredi les différentes dénonciations sus évoquées bien documentées sur la SOKIMO et la MIBA afin de ne pas donner l’impression de traiter sélectivement certains dossiers du secteur minier du pays. Notre Coalition a officiellement écrit aux autorités compétentes à ce sujet », indique un communiqué officiel parvenu à Zoom Eco.

Entre les lignes, les organisations de la société civile responsables de ce plaidoyer s’opposent à un certain « désintéressement » de l’Exécutif national en rapport avec leurs dénonciations portant sur la Minière de Bakwanga (Miba) et la Société minière de Kilo-Moto (Sokimo). Et ce, en faisant de la question de la Gecamines sa priorité.

Cette attitude « exclusive » de la Présidence de la République et du Gouvernement, soutient un membre de ces organisations de la société civile, suscite des interrogations.

«Faudrait-il comprendre qu’ils soient intéressés par la Gecamines parce qu’elle est viable aujourd’hui, sans arriérés des salaires et simplement du fait qu’ils ne veulent pas de ses dirigeants ? Pourquoi les Miba et Sokimo qui vont très mal ne sont pas concernées alors qu’ils assistent au bradage en silence et sans que le Conseil des ministres n’en parle ? », a-t-il insisté.

Si le chef de l’Etat a promis de relancer Sokimo lors de son meeting le 1er juillet 2019 en Ituri, rien n’est encore fait jusqu’à ce jour.

Ces organisations rappellent que Pianetta et AJN, sans capacité financière et inconnus du secteur minier aurifère, signent des accords sur des gisements importants évalués à plus de 50 milliards de dollars bruts avec la Sokimo, de gré à gré, et en violation du Code minier révisé sans tenir compte des accords existant Sokimo et Kibali, Mwana Africa, MGM, etc.

Les élus de l’Ituri et du Haut-Uélé, les ONGs, les travailleurs ont dénoncé, preuves matérielles à l’appui, sans que le chef de l’Etat se saisisse de cette affaire pour examen en Conseil des ministres pendant qu’en plus du bradage, le personnel de Sokimo accuse 90 mois d’impayés.

Du côté de la Miba, soutient la Coalition, les travailleurs cumulent des arriérés depuis 2012 et dénoncent également le bradage et la mauvaise gestion. Si le président de la République a ordonné audit, pendant que ce dernier était à pied d’oeuvre, la Miba a signé un contrat de gré à gré avec des roumains inconnus du secteur.

« A quel coût ces roumains vont réparer la centrale de Tshala de la Miba qui dessert en électricité la ville de Mbuji-Mayi ? Qui a fait les études ? Pourquoi signer des contrats de gré à gré avec les commissionnaires non connus dans le secteur des mines et ne pas les publier contrairement à la loi et ITIE ? A qui profitent les contrats, accords de gré à gré et non publiés signés par la Miba et la Sokimo en 2019 et 2020 dénoncés par tous sans que la Présidence et le Gouvernement ne réagissent ? », s’interroge un activiste.

Autant la Coalition pour la Rd Congo exprime sa satisfaction de voir le chef de l’Etat demander au ministre du Portefeuille de déposer un rapport détaillé sur le dossier de la Gécamines au prochain Conseil des ministres pour examen et en vue des orientations précises, autant elle rappelle au Gouvernement la nécessité d’inscrire d’autres matières non examinées jusque-là.

« Notre Coalition, faite des citoyens congolais, rappelle au chef de l’Etat et chef du Gouvernement que plusieurs dénonciations, trop récentes et suffisamment documentées, ont été faites par des ONGs du secteur extractif national (les plateformes COGEP, TOUS POUR LA RD CONGO) et le député Eric Ngalula Ilunga de l’UDPS du Kasaï-Oriental sur les actifs hautement valeureux et de qualité mondiale (d’or et de diamants) de la SOKIMO et la MIBA. Nous constatons avec regret et inquiétude leur oubli et exclusion des dossiers prioritaires à l’ordre du jour des différents Conseils des ministres », précise le communiqué.

Emilie Mboyo
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
2313 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 28.05.2020 à 23:26

SUITE ;. Par quel mécanisme.? Pacifique :ET CONSENSUEL : que des SAGES Baluba convainquent MAMA MARTHE et puis TSHILOMBO de partir.URGENCE IL YA

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 28.05.2020 à 23:24

COVID19 s'installe, des 100TAINES DE RAPATRIES,PAS DE 40taine, le FRANC C plonge,le Congo n’a PLUS les 2Millions 345 mille KmCarrés de depuis 1885,les tueries massives à l’Est,des bureaux « présidentiels » non désinfectés contre COVID19," 497 millions de " 100 JOURS mafiosi" volatilisés,et TSHILOMBO , "GARANT" DE LA NATION est désorienté,dépassé, paralysé. JE vous propose SON REMPLACEMENT par UN des KASAIENS , de loin MIEUX profilés pour gérer la RDC ce moment: General MBALA MUSENSE , NOEL TSHIANI, ,CLAUDEL LUBOYA ,DELLY SESSANGA ,FRANCOIS MWAMBA ,DR KABAMBA ,PROF MABI MULUMBA, , Christofer Ngoy,,MAITRE ZACHARIE ,D DUMBI . Par quel mécanisme.? Pacifique : que des

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
My account | JUSMYLK - posté le 28.05.2020 à 18:12

Ton bureau est vraiment en desodre monsieur le president.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Poutine | ZOZEN8P - posté le 28.05.2020 à 15:40

même si ils examinent que est ce qu'ils vont faire cette bande de sous hommes ? la politique ce pas des examens, des constats, des analyses,... la vrai politique c'est des actions sur terrains on se prive du sommeil ,ce ça un homme, tu vas manger autant de chien que tu voudras mais avant faut poser des actes .

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Félix Tshisekedi prend acte de la démission de Benoît Luamba, président de la Cour...

Politique ..,

Lumeya Dhu Maleghi : " La survie politique du président Félix Tshisekedi est dans la coalition "

Politique ..,

Le président Tshisekedi est rentré à Kinshasa après un séjour privé de quatre jours à...

Politique ..,

Le président Felix Tshisekedi en « séjour privé » en Belgique

Politique ..,