mediacongo.net - Actualités - Ituri : violences à Djugu et Mahagi, l’indignation des chancelleries occidentales 


Retour Provinces

Ituri : violences à Djugu et Mahagi, l’indignation des chancelleries occidentales

Ituri : violences à Djugu et Mahagi, l’indignation des chancelleries occidentales 2020-05-29
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/25-31/irumu_attaque_village_20_0214.jpg -

C’est une vague de condamnations de la part des chancelleries occidentales qui a été enregistrée cette semaine par rapport aux violences perpétrées depuis 3 ans et qui se sont multipliées ces derniers jours dans le territoire de Djugu, avec des répercussions importantes à Mahagi et Irumu voisins.

Le 21 mai, dans un communiqué, les États-Unis ont qualifié de « lâches » et « féroces » les groupes armés à la base des actes de violences « brutales » en province de l’Ituri.

« Cette vague de violences a poussé des dizaines de milliers de personnes à fuir leurs maisons dans la province de l’Ituri qui accueille à présent 1,2 million de déplacés internes » écrit l’ambassade américaine à Kinshasa dans un document parvenu à buniaactualite.com

Le lendemain, c’était le tour des missions diplomatiques du Canada et de la Suisse en RDC qui, dans une communication conjointe, ont présenté des condoléances aux familles et proches des victimes des violences commises contre les populations civiles en Ituri.
Le Canada et la Suisse qui considèrent comme « ignobles » « barbares » et « sans fondement » les actes de violences perpétrées par les miliciens de CODECO dans cette région, exigent leur cessation immédiate, rappelant que les auteurs ne resteront pas impunis.

« Nous soutenons les autorités de l’État congolais ainsi que la mission de maintien de la paix de l’ONU, la Monusco pour éliminer la menace posée par ces groupes tout en protégeant les hommes, femmes, filles et garçons, principaux cibles de la violences » peut-on lire dans leur déclaration qui souligne la nécessité d’un dialogue pour une paix durable.

Le 27 mai, intervenait la publication d’un nouveau rapport du bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme, BCNUDH qui a fait état d’au moins 296 personnes tuées, 151 blessées et 38 autres violées, notamment des femmes et des enfants par des assaillants armés, appartenant « majoritairement à l’éthnie Lendu », entre Octobre 2019 et avril 2020.

Ce n’est pas tous les jours que la communauté internationale se montre sensible face à l’insécurité qui sévit en Ituri depuis décembre 2017, une crise souvent qualifiée de « peu médiatisée » et « oubliée ».


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
614 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 29.05.2020 à 18:44

Au lieu de tout simplement vous indigner, ce serait mieux de mettre en place une structure comme ARTEMIS et l'appuyer pour mettre fin à cette situation meurtrière qui touche l'Ituri aujourd'hui et peut-être peut aussi toucher l'ensemble du pays demain!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma