mediacongo.net - Actualités - Procès 100 jours : cité par Kamerhe, Kangudia affirme qu'il n'a jamais fait partie d'un comité de supervision



Retour Société

Procès 100 jours : cité par Kamerhe, Kangudia affirme qu'il n'a jamais fait partie d'un comité de supervision

Procès 100 jours : cité par Kamerhe, Kangudia affirme qu'il n'a jamais fait partie d'un comité de supervision 2020-06-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/kangudia_20_02145.jpg -

L'ancien ministre du budget et actuel député national, Pierre Kangudia

L'ancien ministre du budget et actuel député national, Pierre Kangudia, comparaît ce jeudi 04 juin à l’audience du procès opposant le ministère public au directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe et consorts, à la prison centrale de Makala.

Cité à la deuxième audience du 25 mai par Vital Kamerhe comme faisant partie du comité de supervision du programme d’urgence de Félix Tshisekedi, Pierre Kangudia a tenu à préciser qu'il n'a jamais « entendu parler dudit comité avant la tenue de ce procès ».

Tout en reconnaissant avoir participé à des réunions à la présidence sur le programme de 100 jours, il a martelé qu'on ne lui avait  jamais signifié qu'il était membre d'un comité de supervision.

Par ailleurs, à la question du tribunal, s'il connaissait Sammih Jammal, responsable de la société Samibo SARL en charge de la construction des maisons préfabriquées, l'ancien ministre du budget, a déclaré qu'il se connaît avec Jammal, il y a bien longtemps.

« Je connais Jammal, c'est une vieille connaissance. Oui, je l'ai déjà rencontré à la salle d'urgence du directeur de cabinet du chef de l'État. Moi, j'ai été reçu avant lui et attendait d'être reçu aussi », a-t-il affirmé, avant d'ajouter « J'ai dit au directeur de cabinet, pourquoi il recevait Jammal alors que nous on ne l'a pas reçu, il a répondu, et pourtant il a réussi à convaincre le chef de l'État ».

Une affirmation rejetée par le prévenu Jammal. À l'en croire, il ne connaît pas Pierre Kangudia. Il reconnaît toutefois avoir été à la salle d'attente du directeur de cabinet du chef de l'État mais il ne se rappelle plus s'il "avait été reçu ou pas".

Par ailleurs, Pierre Kangudia dit ne pas être au courant que ce dernier a gagné un marché à hauteur de 57 millions. À l'en croire, " toute sortie de fonds, il fallait se référer à Monsieur le directeur de cabinet".

Procès en cours, audition du 4e témoin Henry Yav, ancien ministre des finances.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1341 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 02:26

OU TSHILOMBO est COMPLICE , ou alors cela dépasse ses CAPACITES et il réellement INCOMPETENT et INAPTE pour cette fonction. Comment peut on PUISER 57 MILLIONS DE DOLLARS sur les reserves de change à SON INSU et pour SON 100 JOURS? KANGUDIA au procès:"Il y avait une lettre officielle ... Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se référer au DIRCAB du Chef de l'Etat","Sans l'autorisation du DIRCAB, le MINFIN ne faisait rien".OR LE MINFINANCES a ordonné à la BANQUE Centrale de PAYER 57 MILLIONS DE DOLLARS SUR LES RESERVES DE CHANGE DE LA REPUBLIQUE:

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Réhabilité par la Cour Constitutionnelle : Pierre Kangudia retrouve le chemin de l’Hémicycle !

Politique ..,

La Cour constitutionnelle est-elle instrumentalisée par l’ancien régime?

Politique ..,

RDC-FMI : Pierre Kangudia sollicite l’accompagnement des différents partenaires !

Economie ..,

Bancarisation de la paie des agents de l’Etat : les parties prenantes en atelier...

Economie .., Kinshasa